Wembley


C’est pas le cas. Si j’avais la possibilité d’actionner ce levier ou d’allumer l’interrupteur correspondant, je le ferais même pas. Je mets le match plutôt.

Mais j’y pense, oui. Demain commencer à proprement parler mon nouveau job chez STAT, aurais tout aussi bien pu refuser celui-là et puis en accepter un autre, proposé par MH, pour faire de la facturation et du recouvrement, voilà ce que racontait l’annonce.

Loupé les vingt premières minutes, le premier but vient de tomber. Pedro, décalé par Xavi, profite de l’appel de Messi dans l’axe qui aspire et Vidic et Evra pour avoir le champ libre ; il marque.

Je veux dire ce serait comme dans Le Maître du Haut Château, il suffirait d’un seul levier pour passer d’une Histoire A à une Histoire B, basculer dans une réalité toute autre. Le principe serait le même, mais à petite échelle. La mienne.

L’égalisation assez rapide, oui mais Giggs est hors jeux quand il remet, dans l’axe et un peu en retrait, pour Rooney qui transforme. C’est le premier tir cadré pour Man U, peut-être le seul dans tout le match ?

J’ai besoin d’une autre métaphore. Je prends un autre match, n’importe lequel, moi contrôlant n’importe quelle équipe et n’importe quelle autre, en face, gérée par l’IA de la machine et ce match je le perds sur une de ces foutues injustices nouvelle génération. Le joueur adverse s’échappe sur l’aile et j’ai largement le temps de venir le tacler pour lui chopper la balle. Sauf que la balle s’échappe et que l’étoile

Matriochka (cliquer pour déplier)

J’appelle « l’étoile » ce qui permet de contrôler le joueur choisi, c’est à dire le curseur, qui s’affiche soit au dessus soit en dessous du mec, dépend du jeu et de quelle version on joue. En 95 pour le FIFA du même nom ce petit curseur était en forme d’étoile, depuis, entre nous, c’est comme qu’on l’appelle.

passe de mon joueur A a un autre joueur B. Lorsque j’appuie sur le bouton « tacle » c’est le joueur A qui est en position, oui mais l’étoile vient de passer sur le joueur B alors c’est lui qui fait le geste. Et le voilà qui pète la jambe d’un joueur adverse même pas concerné par le ballon, alors l’arbitre siffle, double peine penalty / carton rouge, et si je perds c’est uniquement à cause de ce raté de la technique. Voilà pourquoi j’appuie sur le bouton reset, voilà pourquoi je recommence le match. Mais là, est-ce que je pourrais recommencer ?

On passe deuxième mi-temps, Man U n’a plus d’appui sur le ballon, Messi a de l’espace juste devant lui et puis à vingt-deux mètres il frappe. La paire Evra-Vidic ne le presse pas assez pour l’empêcher de frapper, peut-être bien que le goal est à l’ouest, mais est-ce que c’est vraiment important ?

Plus tôt dans la journée on est allé voir Midnight in Paris à la séance de 11h, celle qui ne coûte que six euros, mais depuis quand six euros c’est pas cher pour une place de ciné ? Et depuis quand je ne suis plus étudiant, déjà ? Cette nuit j’ai rêvé d’E. : je pourrais lui jurer que pour moi c’était à peine hier. Si on était encore étudiants, elle et moi, tous les deux, probable qu’on aurait séché quelques cours pour allé voir Midnight in Paris, la place à trois euros. Si ça s’était passé comme ça, je n’aurais pas tendu la main pour pointer l’image quand, un peu après le milieu du film, apparaît sur l’écran la plaque illuminée de « Duluc Détective ». J’ai bossé tout près de cette enseigne pendant plusieurs mois en 2009, ce qui me donne l’impression, quelque part, de posséder ce lieu. À en croire leur site internet, l’agence existe depuis presque cent ans. Mais je pourrais peut-être bien posséder toutes les époques car, oui, j’en suis capable. Et si j’étais toujours étudiant, et bien, quelque part, c’est que ce fameux levier, celui-là ou un autre, j’aurais fini par l’actionner pour remonter le cour des choses et vivre un peu différemment.

Messi leur met la misère, Messi le mec du match. Le petit ballon en retrait tient du miracle vu le nombre de jambes autour de lui mais il passe. Villa n’a pas d’élan mais comme il enroule bien. Il vient de mettre Van der Sar à la retraite. Et je n’ai pas compris qui jouait quoi et à quel poste sur cette ligne d’attaque. Qui est à gauche, qui est à droite, qui est au centre ? Ça n’arrête pas de fluctuer en permanence.

Il n’existe plus aucun levier, aucun interrupteur. Ce truc qui fait vriller toutes les réalités doit, lui aussi, avoir sa propre application smartphone. En prévision du lendemain j’ai mis à jour mon Spotify pour pouvoir n’écouter que du neuf avant de débarquer matin. De cette façon je serai sûr que cette journée sera bien la première et pas une version bis issue d’une autre, décevante, que j’aurais décidé d’annuler car « franchement c’est abusé ».

Et puis ils ont gravé le nom de l’équipe gagnante sur le métal de la coupe et puis ils l’ont soulevée, bravo.

Mais je ne m’en fais pas pour ces histoires, je sais que d’autres petites choses sont bien plus importantes que mon boulot de demain. Par exemple : où est passé le Husky de la maison d’en face, celui qui hurle à chaque fois qu’il entend vibrer les cloches de l’église ? J’espère juste qu’il ne lui est rien arrivé. Qu’il va bien.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |