lundi son goût


Pas le goût à ça. Pas le goût à rien. Ce que je voudrais faire demi-tour à l’arrivée de la porte d’entrée celle qui s’avance avance recule dégage où est la fenêtre celle la plus proche ? Bonne question quel goût la traversée du verre ? Mais faudrait fuir faudrait se barrer. Je vois dans ma tête vois une sorte de Patagonie y fuir dans ce là-bas là et une bonne fois pour toute et pour longtemps on n’a pas donné fuir au nom de chez soi pour rien ni par hasard il faudrait juste le suivre l’impératif infinitif je pense qu’à ça. Mais où. Pour quoi. Sans qui. Rien que d’y penser fatigue.
 
 
Est-ce que c’était pareil dans toutes les autres boites toutes plus difformes les unes que celles d’avant ? je me souviens pas. Je veux dire je l’aurais écrit si c’était le cas j’ai rien écrit. J’ai vérifié dans mes archives j’ai rien écrit. Je l’aurais fait si je l’avais pensé j’aurais écrit en gros lettres capitales INUPPORTABILITE si je l’avais souffert mais je l’ai pas fait j’ai rien écrit. Sauf que voilà l’écris-je actuellement dans mes archives présentes ? je crois bien que non probablement que j’ai fait pareil à cette époque. Car si c’est pas écrit ben ça n’existe pas et tant pis pour ma pomme et oui la mienne. Me reste coincé dans les yeux le souvenir incorrect d’images qui sont plus fausses que vraies. Que c’était bien avant là où j’étais. Et tous les jours y aller sans même avoir envie de gerber on y croit tous. Pourtant c’est ce qui m’en reste.
 
 
J’évite le téléphone j’évite d’avoir à prendre ma vraie voix pour balancer mes mots bateau copiés collés issus de quarante conversations précédentes je préfère faire des mails. On me dit ce que je dois faire et moi bon pion pantin et ben je le fais et je réponds des oui bonjour des cordialement et entre quelques oui c’est fait ou bien noté ou c’est noté ou pire quand la langue sèche et qu’on déclame sur l’écran à la chaîne des anglicismes et vas y que je te donne du done done done c’est fait c’est fait c’est fait en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire en français. Alors ça donne bonjour virgule done point cordialement virgule puis signature du type c’est-à-dire moi. Et done moi aussi je le suis. Bien cuit comme dans l’expression la fameuse eat me i’m done. Et attendre le doigt sur le détonateur que veuille enfin sonner mon heure le 17h34 et que c’est long une heure pourtant j’avais ma Svetlana en ligne de mire sauf que surprise dernière minute elle est partie pisser j’en connais un qui sera déçu.
 
 
Ici je checke les heures les heures je les connais par cœur je me dis plus que sept heures et plus que six cinq quatre et voilà que les quarts les demies les minutes se ramènent on n’en sort plus. Le tout rythmé par le bruit lent des imprimantes qui se bousculent comme en canon et vas-y que je te vlanvlanvlanvlan et vas-y que je te remremremremre. Plus que deux heures. Deux heures deux deux heures une. Il faut que je parte à pile et même à pire que pile ça me dégoûte de rester là rien que d’y penser je nage sous toutes mes côtes mais rien non rien rien à voir avec les marches d’escalier avalées jusqu’à l’étranglement de soi-même pendant qu’un de ces collègues numéro X40 se sent forcé de faire le dialogue en attendant le graal le trop fameux énième étage et tiens comment ça va et comment donc que ça se passe et bien passé le week-end ? Aurais quelques envies de lui répondre done à lui aussi sauf qu’à la place je réponds bien ce que répondait mon père à ces questions débiles qu’on lui posait quand j’étais là : comme un lundi oui moi aussi. Je suis déjà sur tous mes os sur les moignons les starting blocks pour dégager vite fait et le plus loin possible de ce trou moite appelé ici. Sauf que mauvaise nouvelle. Où que je puisse être et où que je plante tous mes nouveaux quartiers je serais toujours ici et moi la même personne au centre de tout ça.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |