Le pas écrire


Le vieux et sa vieille grimace la
grimace qui lui est tombée dans les pieds
et qui pue la charogne qui la pue tant
que la vague même se détourne c’est là
Néoptolème qu’il vit le vieux ou qu’il
plutôt survit rongeant sa haine
comme le crabe l’oeil du noyé c’est là
Néoptolème sur cette terre oui vide et sèche
Lemnos la déserte qui est une île à peine
qui est comme une épave de pierre comme
recrachée par la mer là fils d’Achille
qu’un jour j’ai ordre des chefs laissé le vieux
c’est qu’on n’en pouvait plus nous autres au camp
de l’entendre crier hurler gémir
plaindre son pied puant jusque dans le sommeil
mais trêve de bavardage le temps presse
s’il flaire ma présence c’en est fini
du piège où je veux le prendre voilà
ce que tu vas faire trouver dans cette roche
son refuge c’est une grotte ouverte des deux côtés
pour qu’en hiver elle se chauffe aux deux soleils
le soleil qui monte et le soleil qui descend
et pour qu’à l’été la fraîcheur y coure
tu devras trouver en dessous vers la gauche
à moins qu’elle ne soit morte une source
allez va et en silence garçon et
si tu trouves fais-moi signe le reste
je te le dirai après va

Jean-Pierre Siméon, Philoctète, Les solitaires intempestifs, P.13-14

J’écris pour écrire j’écris pas. J’aimerais écrire que j’ai rien à écrire. J’ai pas envie d’écrire. Ce constat là j’aimerais au moins en saisir l’essence. Paradoxe. Suis dans une phase d’absorption. L’accepter. Continuer lire et continuer prendre des notes. Et puis écrire la phase d’après. Ne pas être impatient. On sait à quoi ça mène. kbb l’exception. J’écris ça les mains vides. Sans moi ça court. Le reste écrire pour rien. Dzoosotoyn Elisen quatre-vingt-dix pages pour rien et Coup de tête manuscrit sur l’étagère ce qu’il prend : la poussière. Je suis dans une phase d’absorption. Pas le moment d’écrire ni même d’écrire j’écris pas. Attendre que la phrase elle revienne et la langue modifiée. Attendre la langue d’un autre en mutation issue de ma gorge mais sous mes doigts. Attendre la langue attendre l’écrire en attendant absorber tout. Lire. Lire lire lire.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |