Où vivre


23 août 2011, entre les gares de V. et V.

Nous n’irons donc pas vivre ni Gare de Lyon ni dans la gare ni à côté. J’ai demandé à H. pouvait-on voir les trains depuis les fenêtres ? et il m’a dit que non. J’enlève ma tête une fois dans le train comme si j’entrais dans une église. J’ai dans l’esprit qu’un meublé n’attire que les petits caïds coincés par Maigret ou les loquedus de la Comédie Humaine à peine débarqués de prôvince, c’est à dire de nulle part. Qu’aurions-nous fait de nos meubles ? Et bien, sans doute, les aurions-nous stockés. Machin démêle ses dreads, patient je le mate faire. Quant au Husky d’en face, inconsolable ce matin dès six heures, si nous partons il me manquera. Je viens à peine de le retrouver. J’écris l’alexandrin à même notes de bas de page. Mais je me suis rêvé sous ces plafonds ces murs. Et puis nous n’irons pas. Ce qu’il faut faire : dresser l’abécédaire de mes souvenirs express, ceux-là gardés captifs, depuis si, si longtemps, dans l’éponge de ma moelle épinière, c’est à dire à travers la musique. Ce vécu il existe. D’ailleurs je l’ai écrit. Je l’écrirai ce truc.

What selfinvolved enigma did Bloom risen, going, gathering multicoloured multiform multitudinous garments, voluntarily apprehending, not comprehend ?
Who was M’Intosh ?

James Joyce, Ulysses

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |