Sur du verre


Là-bas Montparnasse monde, Paris, 27 juin 2011

Pieds nus marcher sur des bris de verre.

Matriochka (cliquer)

Je me souviens Paris, premier passage. Mes parents, moi, mon frère, la nuit dans je ne sais quel hôtel. Celui-ci qui « avait Canal », mater premier Die Hard appelé « Piège de Cristal ». Bruce Willis seul au monde, pieds sur sur les bris de verre. Ce qui saigne. Un passage au salon, porte de Versailles, du modélisme. On m’achète en bois un avion qui dans le train du retour s’apprête à rompre.

J’essaye d’écrire une ligne, une ligne fictive. Je déplie sur papier, brouillon, le plan de l’odyssée cosmique que j’éparpille depuis hier, aujourd’hui. J’aimerais refaire, dans l’habillage, une structure qui rappelle ces fameux livres dont vous êtes le héros. Gamin jamais je n’en ai fini un. J’économise mes phrases. Je me retiens de tout. Je ne veux rien gâcher. Je nomme mes personnages. Je décapite mes habitudes d’écrire. Enfin j’essaye.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |