Loupiottes


Autoportrait, les Halles, 09 juillet 2011

J’aime émerger de la page (n’importe laquelle, numérée, papiérique ou timbrepostale) au moment où la rame survole le périph côté Sud, y défilent les loupiotes de la ville, ici vissées aux pare-chocs des chariots, si blanches à gauche, très droites à rouge. Je recevais, hier c’est-à-dire jadis, des lettres de refus papier, aujourd’hui c’est par mail. Les mots sont moins type mais le résultat est le même et je m’demande : le plus important c’est les mots ou le résultat ? J’ai pas la réponse. J’ai plus dans le fond de l’aorte et du plexus cette auto-fuite d’adrénaline en voyant tomber le mail tant attendu des mois plus tard car j’en suis déjà à ce stade où je m’en fous en fait. Mais les dernières réponses sont toujours et polie et courtoise et bien pleine de bon sens ; j’en remercie, sincèrement à mon tour, les auteurs. Je colle Coup de tête ailleurs dans un autre coin de la mienne et, très honnêtement, je crois que ça ne changerait pas grand chose qu’on le lise, ou pas, ce truc là. Ça ne change rien à ce que j’écris maintenant, car c’est bien tout ce que mon oeil gobe. J’y crois fort à tout ça. J’ignore tout de l’existence des crocodiles d’eau de mer. Je prends la mauvaise rue en longeant les vitrines. J’opte pour la 14. Je fous au fond du chiotte les dattes pourries sur leur bien beau plateau.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |