je deux points


Me lève à 7h15 moins 10. Caresse un Soupir, salue et enlace H. Avale 167 Chocapics ni duo, ni pépites, ni coeur fondant, bois 10cl de jus d’orange réveil fruité Tropicana mais sans la puple. Mate 18 minutes d’infos Itélé, soit un édito de Christophe Barbier, un Plus du 6-9, un rappel des titres, un JT sport, quatre pages de pub, un mec sans froc. Ecoute 11 minutes de France Info sous la douche incluant la fin de Tout info tout éco, Cinq jours à la une et un rappel des titres. Enfile un boxershort, couleur noire, sans marque, une paire de chaussettes noires à motif bananes jaunes offerte par la mère de H. il y a quelques années et pour laquelle N. m’a un jour dit « toi t’avais pas prévu d’enlever tes pompes ce matin quand t’as choisi tes chaussettes » et j’ai dit « si », un jean sans marque et anthracite sur lequel manque un bouton perdu un été à Morlaix renforcé par une ceinture achetée chez Jules au hasard et dans laquelle j’ai dû percer, au couteau, un trou supplémentaire car trop maigre, un T-Shirt noir Carnet de vol acheté été 2009 à Morlaix avec motifs indiens qui m’ont fait dire un jour « on dirait pas des traces de transpi ? », un pull sans marque et vaguement gris dont H. me dit qu’il lui appartient mais j’en doute. Prépare la bouffe à Soupir et lâche dans le ramequin 10 feuilles de mâche, 4 feuilles d’endive, un morceau de fenouil, 6 branches de persil et 42 bâtonnets dans la balle distributrice posée sur le tapis. Remplis à ras-bord l’humidificateur d’air pour que l’indice à 62 s’y tienne. Ai besoin d’une tentative pour enfiler la Kickers gauche (pastille rouge) achetée dimanche premier 109.65€ la paire sur Spartoo.com, récupérée samedi matin la Poste avant qu’Orange nous fasse le coup du téléphone coupé pour cause de factures impayées, cinq tentatives et X putain pour enfiler la droite (pastille verte), issue de la même paire, et partageant par conséquent la même histoire et les mêmes caractéristiques que sa siamoise. N’en lace aucune des deux avant 13h. Écoute et dans cet ordre : Wild man, Jet’aimejet’aimejet’aime. Attends puis monte dans un train baptisé MIPE. Lis 15 pages de The Pale King correspondant à la plus grande partie du chapitre 14 dans lequel des employés du fisc sont interviewés, les uns après les autres, face caméra, sur leur taf et leur vie, mais dont l’intitulé des questions a préalablement été gommé et où chaque intervenant est désigné non par un nom mais par un numéro de série. Reçois un mail disant bonne fête et y réponds, un Spam Google +, un Spam Skema Executive, un spam Yahoo Updates et une enquête de satisfaction émise par le cabinet qui emploie Svetlana et à laquelle j’ai déjà répondu le 16 novembre de l’année précédente. Écoute et dans cet ordre : The fall, Je peux vivre sans toi, Requiem pour un con, Tron Legacy (End Titles), Everybody cares Everybody understands, Birds, Reign, My Death. Longe 2 sex-shops. Lâche 6 bonjour à 8 personnes différentes. Réponds au taf à 5 appels entrant, en émets, sortants, 2 et pas un de plus pour cause de panne du tel de 10h à 16h. Envoie 3 fax. Envoie ou réponds à 17 mails. Ouvre 2 courriers réclamations clients dont un recommandé AR ; ne réponds à aucun. Enregistre 14 commandes pour 11 nombrils, 2 lobes, 17 orteils, 3 talons, un coude et un fémur. Classe 132 commandes papier entassées sur le coin du bureau, perfore 528 trous pour que ce classeur large, couleur bordeaux, soit bien à même de les stocker. Mange 122 fusili sauce gorgonzola et noix (et non 122 penne sauce gorgonzola et noix comme commandé initialement mais j’absous la maison car elle me doit réduc sur mon prochain gueuleton) et un muffin au chocolat qui contient aussi en son cœur une certaine quantité de Nuttela tout cœur fondant, boit 33cl de Coca zéro, le tout pour 9€50 prix de la formule payé par un ticket resto plus 2 pièces de 1€, remboursé par une pièce de 50 centimes. Mâche un Freedent White à la menthe forte. Lis 59 pages du Décaméron parmi lesquelles l’introduction (les femmes par nature se remettent plus difficilement de leurs peines de cœur car elles auraient bien moins de divertissements que les hommes, qui peuvent chasser, pêcher, jouer au golf, faire des concours de taille de bite, c’est bien connu, contons leur donc quelques histoires de bonnes femmes pour les désennuyer), la première nouvelle de la première journée (un faux dévot qu’on appel Maître se chope une sépulture avant l’heure H), la deuxième nouvelle de la première journée (où un juif devient chrétien malgré / à cause de Rome), la troisième nouvelle de la première journée (trois anneaux, trois religions, un doigt, un fils), la quatrième nouvelle de la première journée (où un moine et un abbé sont tentés par les, sic, « aiguillons de la chair »), la cinquième nouvelle de la première journée (un marquis bouffe des poules, oui, que des poules), la sixième nouvelle de la première journée (cent soupes pour une et une pour toutes), la septième nouvelle de la première journée (un grammairien avale trois pains), la huitième nouvelle de la première journée (où l’un dit à un autre « faites y peindre des éternuements »), la neuvième nouvelle de la première journée (où l’on insulte une gasconne et où un roi lui rend justice) et la dixième nouvelle de la première journée (les amants des poireaux ou tout comme). Enregistre trois demandes de ramassage pour trois colis éparpillés dans toute la France et à livrer en Suisse. Renseigne 3 clients pour 3 demandes de suivi de 3 réparations différentes et bouclées. Copie pour statistique 31 fiches de réparation, les restitue en 31 lignes Excel renseignées à la main faute d’un logiciel adéquat pour exporter convenablement n’importe quelle donnée ou renseignement hors la machine. Enregistre 10 commandes de remplacement pour prises sous garantie diverses, 4 avoirs et une annulation d’avoir cause imbroglio administratif. Prends gris ou bleu photo de la vitre couleur du ciel pour le truc 17h34. Quitte à l’heure dite. Écoute et dans cet ordre : Battle for Britain, Jaloux de tout. Prends via l’iPhone photo (deux fois la même) prête à partir, destination Christine Jeanney, un peu de grain à moudre pour ses superfameuses todo liste. Attrape un train nommé QAHA66 pour une station. Écoute et dans cet ordre : The Libertine. Rejoins un train nommé BIPE pour onze stations. Lis 30 pages de The Pale King, correspondant aux chapitres 15 (sur les hypersensibles du grand tout), 16 (où 2 bonshommes racontent à un troisième l’histoire d’un numismate et d’un barbeuk), 17 (sur ceux silencieux qui font le sale boulot, tu vois), 18 (où l’on se demande, au fait, ce que peut vouloir dire le titre en bon français) et 19 (sur trois bonshommes coincés dans un grand ascenseur et leur dialogue aveugle, ininterrompu, depuis leur point de départ les impôts vers nom de Dieu tout le reste). Écoute et dans cet ordre : You’ve been flirting again, I want to be well, Space Oddity. Dis fatigué les mots bonjour et puis bonjour Soupir. Récupère un avis de passage (la Poste) sur le clavier du mac martelant mais sans voix : PAS DE NOM SUR L’INTERPHONE. Donne une branche de persil à Soupir (sur tapis) , qu’il mastique. Lave puis essuie, dans cet ordre, un plat, 2 bols, un ramequin récupéré à l’époque de Morlaix lors de la fermeture du restaurant Le Brocéliande, 3 cuillers à café, un couteau, un couteau qui coupe, une passoire inox et deux verres intialement prévus pour contenir 220g de Nutella. Déballe, décongèle, fais chauffer une Moussaka surgelée de marque Maggi. Mange la dite Moussaka ainsi que deux tartines Nutella sur brioche tressée Pasquier à manger avant le 12/01 prochain soit dans 48 heures, le tout face à H. Brosse 2 fois tant de dents devant un mur en attendant qu’elles moussent. Sort un paquet de saucisses cocktail fumées, un rouleau de pâte feuilletée, 2 plats, une casserole, un couteau qui coupe, une cuiller à café, un paquet d’Emmental Président au cœur de la meule, un iPad préalablement chargé des 10 épisodes podcastés des Années d’Annie Ernaux par France Culture et un iPhone si jamais. Préchauffe un four à 180° pendant 5 à 8 minutes ou que sais-je. Découpe 10 bandes de pâte feuilletée. Plonge un paquet de saucisses cocktail fumées dans une casserole d’eau bouillante. Lance un podcast des Années épisode 3, lequel commence par une chanson de Piaf qui fait « Moi j’essuie les verres au fond du café ». Egoute, mélange et sort un paquet de saucisses cocktail fumées prêtes à servir. Enroule quatre saucisses cocktail fumées dans une bande de pâte feuilletée puis les cuis 180° quatre minutes pour test. Goûte puis jette quatre saucisses cocktail fumées feuilletées trop cuites et ramène le thermostat à 140, le temps à une minute 50. Enroule et cuis 43 saucisses cocktail fumées feuilletées a priori mangeables et peu laideronnes. Entends, écoute, termine podcast des Années épisode 4 dans lequel la voix doublant la narratrice raconte : « C’est à cause de cette sensation éperdue qu’on se retrouvait, après un slow, sur un lit de camp ou sur la plage, avec un sexe d’homme, jamais vu sauf en photo, et encore, et du sperme dans la bouche pour avoir refusé d’ouvrir les cuisses, se souvenant in extremis du calendrier Ogino ». Stocke les 43 saucisses cocktail fumées feuilletées dans un Tupperware en plastique acheté 5€73 à Intermarché quatre jours plus tôt, toutes prêtes à être emportées lendemain pour ce fameux repas commun d’bureau où il est paraît-il nécessaire, mais, non : indispensable d’apporter du homemade mais j’en doute. Me plante dans le trou du canapé et prends France 2, docu Barbie, en cours de route depuis réplique « lors de son investiture une rose à la main » à « le souvenir des enfants d’Izieu. Voilà ». Enchaîne sur un docu intitulé La traque des nazis depuis l’image d’Hitler en chaire jusqu’à celle de ce crâne explosé, appartenant à un corps anciennement collabo qui fait face aux fusils. Rentre Soupir et lui donne à mâcher pour la nuit une boule de foin ni plus, ni plus, ni moins. Lis 40 pages de Cuisine parmi lesquelles se trouve la formule « la livraison d’une vie » et « cela ne m’intéresse pas de me raconter ». Fais un point sur ce jour qui m’aura vu monter 5 escaliers, 5 Escalator et un ascenseur, descendre 9 escaliers, 2 Escalator et un ascenseur, prendre en note 286 mots sur l’iPhone, 187 mots note papier et dessiner 99 bâtonnets en parallèle de ces dits 187 mots et ce afin de matérialiser, plus tard, plus tard c’est-à-dire maintenant, les statistiques précises de chacune de mes tâches semi-professionnelles. Fais le noir autour de moi. M’éteins enfin puis m’endors 23h30 moins 10, toutes les veines de mon crâne en blanche ébullition.

<  -  >

Partager

Révisions

1 révision

je deux points, version 2 (12 janvier 2012)

Me lève à 7h15 moins 10. Caresse un Soupir, salue et enlace H. Avale 167 Chocapics ni duo, ni pépites, ni coeur fondant, bois 10cl de jus d’orange réveil fruité Tropicana mais sans la puple. Mate 18 minutes d’infos Itélé, soit un édito de Christophe Barbier, un Plus du 6-9, un rappel des titres, un JT sport, quatre pages de pub, un mec sans froc. Ecoute 11 minutes de France Info sous la douche incluant la fin de Tout info tout éco, Cinq jours à la une et un rappel des titres. Enfile un boxershort, couleur noire, sans marque, une paire de chaussettes noires à motif bananes jaunes offerte par la mère de H. il y a quelques années et pour laquelle N. m’a un jour dit « toi t’avais pas prévu d’enlever tes pompes ce matin quand t’as choisi tes chaussettes » et j’ai dit « si », un jean sans marque et anthracite sur lequel manque un bouton perdu un été à Morlaix renforcé par une ceinture achetée chez Jules au hasard et dans laquelle j’ai dû percer, au couteau, un trou supplémentaire car trop maigre, un T-Shirt noir Carnet de vol acheté été 2009 à Morlaix avec motifs indiens qui m’ont fait dire un jour « on dirait pas des traces de transpi ? », un pull sans marque et vaguement gris dont H. me dit qu’il lui appartient mais j’en doute. Prépare la bouffe à Soupir et lâche dans le ramequin 10 feuilles de mâche, 4 feuilles d’endive, un morceau de fenouil, 6 branches de persil et 42 bâtonnets dans la balle distributrice posée sur le tapis. Remplis à ras-bord l’humidificateur d’air pour que l’indice à 62 s’y tienne. Ai besoin d’une tentative pour enfiler la Kickers gauche (pastille rouge) achetée dimanche premier 109.65€ la paire sur Spartoo.com, récupérée samedi matin la Poste avant qu’Orange nous fasse le coup du téléphone coupé pour cause de factures impayées, cinq tentatives et X putain pour enfiler la droite (pastille verte), issue de la même paire, et partageant par conséquent la même histoire et les mêmes caractéristiques que sa siamoise. N’en lace aucune des deux avant 13h. Écoute et dans cet ordre : Wild man, Jet’aimejet’aimejet’aime. Attends puis monte dans un train baptisé MIPE. Lis 15 pages de The Pale King correspondant à la plus grande partie du chapitre 14 dans lequel des employés du fisc sont interviewés, les uns après les autres, face caméra, sur leur taf et leur vie, mais dont l’intitulé des questions a préalablement été gommé et où chaque intervenant est désigné non par un nom mais par un numéro de série. Reçois un mail disant bonne fête et y réponds, un Spam Google +, un Spam Skema Executive, un spam Yahoo Updates et une enquête de satisfaction émise par le cabinet qui emploie Svetlana et à laquelle j’ai déjà répondu le 16 novembre de l’année précédente. Écoute et dans cet ordre : The fall, Je peux vivre sans toi, Requiem pour un con, Tron Legacy (End Titles), Everybody cares Everybody understands, Birds, Reign, My Death. Longe 2 sex-shops. Lâche 6 bonjour à 8 personnes différentes. Réponds au taf à 5 appels entrant, en émets, sortants, 2 et pas un de plus pour cause de panne du tel de 10h à 16h. Envoie 3 fax. Envoie ou réponds à 17 mails. Ouvre 2 courriers réclamations clients dont un recommandé AR ; ne réponds à aucun. Enregistre 14 commandes pour 11 nombrils, 2 lobes, 17 orteils, 3 talons, un coude et un fémur. Classe 132 commandes papier entassées sur le coin du bureau, perfore 528 trous pour que ce classeur large, couleur bordeaux, soit bien à même de les stocker. Mange 122 fusili sauce gorgonzola et noix (et non 122 penne sauce gorgonzola et noix comme commandé initialement mais j’absous la maison car elle me doit réduc sur mon prochain gueuleton) et un muffin au chocolat qui contient aussi en son cœur une certaine quantité de Nuttela tout cœur fondant, boit 33cl de Coca zéro, le tout pour 9€50 prix de la formule payé par un ticket resto plus 2 pièces de 1€, remboursé par une pièce de 50 centimes. Mâche un Freedent White à la menthe forte. Lis 59 pages du Décaméron parmi lesquelles l’introduction (les femmes par nature se remettent plus difficilement de leurs peines de cœur car elles auraient bien moins de divertissements que les hommes, qui peuvent chasser, pêcher, jouer au golf, faire des concours de taille de bite, c’est bien connu, contons leur donc quelques histoires de bonnes femmes pour les désennuyer), la première nouvelle de la première journée (un faux dévot qu’on appel Maître se chope une sépulture avant l’heure H), la deuxième nouvelle de la première journée (où un juif devient chrétien malgré / à cause de Rome), la troisième nouvelle de la première journée (trois anneaux, trois religions, un doigt, un fils), la quatrième nouvelle de la première journée (où un moine et un abbé sont tentés par les, sic, « aiguillons de la chair »), la cinquième nouvelle de la première journée (un marquis bouffe des poules, oui, que des poules), la sixième nouvelle de la première journée (cent soupes pour une et une pour toutes), la septième nouvelle de la première journée (un grammairien avale trois pains), la huitième nouvelle de la première journée (où l’un dit à un autre « faites y peindre des éternuements »), la neuvième nouvelle de la première journée (où l’on insulte une gasconne et où un roi lui rend justice) et la dixième nouvelle de la première journée (les amants des poireaux ou tout comme). Enregistre trois demandes de ramassage pour trois colis éparpillés dans toute la France et à livrer en Suisse. Renseigne 3 clients pour 3 demandes de suivi de 3 réparations différentes et bouclées. Copie pour statistique 31 fiches de réparation, les restitue en 31 lignes Excel renseignées à la main faute d’un logiciel adéquat pour exporter convenablement n’importe quelle donnée ou renseignement hors la machine. Enregistre 10 commandes de remplacement pour prises sous garantie diverses, 4 avoirs et une annulation d’avoir cause imbroglio administratif. Prends gris ou bleu photo de la vitre couleur du ciel pour le truc 17h34. Quitte à l’heure dite. Écoute et dans cet ordre : Battle for Britain, Jaloux de tout. Prends Prend via l’iPhone photo (deux fois la même) prête à partir, destination Christine Jeanney, un peu de grain à moudre pour ses superfameuses todo liste. Attrape un train nommé QAHA66 pour une station. Écoute et dans cet ordre : The Libertine. Rejoins un train nommé BIPE pour onze stations. Lis 30 pages de The Pale King, correspondant aux chapitres 15 (sur les hypersensibles du grand tout), 16 (où 2 bonshommes racontent à un troisième l’histoire d’un numismate et d’un barbeuk), 17 (sur ceux silencieux qui font le sale boulot, tu vois), 18 (où l’on se demande, au fait, ce que peut vouloir dire le titre en bon français) et 19 (sur trois bonshommes coincés dans un grand ascenseur et leur dialogue aveugle, ininterrompu, depuis leur point de départ les impôts vers nom de Dieu tout le reste). Écoute et dans cet ordre : You’ve been flirting again, I want to be well, Space Oddity. Dis fatigué les mots bonjour et puis bonjour Soupir. Récupère un avis de passage (la Poste) sur le clavier du mac martelant mais sans voix : PAS DE NOM SUR L’INTERPHONE. Donne une branche de persil à Soupir (sur tapis) , qu’il mastique. Lave puis essuie, dans cet ordre, un plat, 2 bols, un ramequin récupéré à l’époque de Morlaix lors de la fermeture du restaurant Le Brocéliande, 3 cuillers à café, un couteau, un couteau qui coupe, une passoire inox et deux verres intialement prévus pour contenir 220g de Nutella. Déballe, décongèle, fais chauffer une Moussaka surgelée de marque Maggi. Mange la dite Moussaka ainsi que deux tartines Nutella sur brioche tressée Pasquier à manger avant le 12/01 prochain soit dans 48 heures, le tout face à H. Brosse 2 fois tant de dents devant un mur en attendant qu’elles moussent. Sort un paquet de saucisses cocktail fumées, un rouleau de pâte feuilletée, 2 plats, une casserole, un couteau qui coupe, une cuiller à café, un paquet d’Emmental Président au cœur de la meule, un iPad préalablement chargé des 10 épisodes podcastés des Années d’Annie Ernaux par France Culture et un iPhone si jamais. Préchauffe un four à 180° pendant 5 à 8 minutes ou que sais-je. Découpe 10 bandes de pâte feuilletée. Plonge un paquet de saucisses cocktail fumées dans une casserole d’eau bouillante. Lance un podcast des Années épisode 3, lequel commence par une chanson de Piaf qui fait « Moi j’essuie les verres au fond du café ». Egoute, mélange et sort un paquet de saucisses cocktail fumées prêtes à servir. Enroule quatre saucisses cocktail fumées dans une bande de pâte feuilletée puis les cuis 180° quatre minutes pour test. Goûte puis jette quatre saucisses cocktail fumées feuilletées trop cuites et ramène le thermostat à 140, le temps à une minute 50. Enroule et cuis 43 saucisses cocktail fumées feuilletées a priori mangeables et peu laideronnes. Entends, écoute, termine podcast des Années épisode 4 dans lequel la voix doublant la narratrice raconte : « C’est à cause de cette sensation éperdue qu’on se retrouvait, après un slow, sur un lit de camp ou sur la plage, avec un sexe d’homme, jamais vu sauf en photo, et encore, et du sperme dans la bouche pour avoir refusé d’ouvrir les cuisses, se souvenant in extremis du calendrier Ogino ». Stocke les 43 saucisses cocktail fumées feuilletées dans un Tupperware en plastique acheté 5€73 à Intermarché quatre jours plus tôt, toutes prêtes à être emportées lendemain pour ce fameux repas commun d’bureau où il est paraît-il nécessaire, mais, non : indispensable d’apporter du homemade mais j’en doute. Me plante dans le trou du canapé et prends France 2, docu Barbie, en cours de route depuis réplique « lors de son investiture une rose à la main » à « le souvenir des enfants d’Izieu. Voilà ». Enchaîne sur un docu intitulé La traque des nazis depuis l’image d’Hitler en chaire jusqu’à celle de ce crâne explosé, appartenant à un corps anciennement collabo qui fait face aux fusils. Rentre Soupir et lui donne à mâcher pour la nuit une boule de foin ni plus, ni plus, ni moins. Lis 40 pages de Cuisine parmi lesquelles se trouve la formule « la livraison d’une vie » et « cela ne m’intéresse pas de me raconter ». Fais un point sur ce jour qui m’aura vu monter 5 escaliers, 5 Escalator et un ascenseur, descendre 9 escaliers, 2 Escalator escalators et un ascenseur, prendre en note 286 mots sur l’iPhone, 187 mots note papier et dessiner 99 bâtonnets en parallèle de ces dits 187 mots et ce afin de matérialiser, plus tard, plus tard c’est-à-dire maintenant, les statistiques précises de chacune de mes tâches semi-professionnelles. Fais le noir autour de moi. M’éteins enfin puis m’endors 23h30 moins 10, toutes les veines de mon crâne en blanche ébullition.

Commentaires

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |