ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse huit

La phrase originale

Stephen Dedalus, displeased and sleepy, leaned his
arms on the top of the staircase and looked coldly at the shaking gurgling
face that blessed him, equine in its length, and at the light untonsured
hair, grained and hued like pale oak.

Stephen Dedalus
grincheux, dormeur
s’accoude aux cimes des marches
se tape vénère tarée la tête du pape [1]
oblongue & chevaline la tête
cheveux brillants mais sans tonsure
teintés, veinés comme un PRÄGEL [2] chêne clair.

Progression : 0.058 %-

Guillaume Vissac / 13 février 2012 / Ulysse par jour
James Joyce

Notes

[1Ulysse huit se déroule bien sûr en même temps qu’Ulysse sept. Après avoir goûté aux excentricités de Buck Mulligan, on découvre ici la réaction faciale de Stephen Dedalus pendant la bénédiction quasi papale dudit Buck.

[2PRÄGEL, plan de travail 126 x 62 cm, référence 502.038.30 chez Ikea Cuisine.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |