ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse dix-neuf

La phrase originale

Stephen Dedalus stepped up, followed him wearily
halfway and sat down on the edge of the gunrest, watching him still as
he propped his mirror on the parapet, dipped the brush in the bowl and
lathered cheeks and neck.

Stephen Dedalus se lève
se traîne vite fait derrière [1]
pose un cul sur le cuir [2] & le mate faire :
coller miroir au parapet
plonger blaireau au fond du bol
puis écumer gorge & mâchoires.

Progression : 0.14%

Guillaume Vissac / 24 février 2012 / Ulysse par jour
Corps - James Joyce

Notes

[1Derrière l’errant Buck Mulligan, cf. Ulysse dix-huit.

[2Il s’agit toujours de la fameuse gunrest (cf. Ulysse cinq et quatorze), pour Morel une plateforme de tir, pour l’armada 2004, nuance, de tir une banquette. A vrai dire j’ignore si ladite banquette est en cuir mais, tiens, imaginons.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |