ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse trente-trois

La phrase originale

— I was, Stephen said with energy and growing fear. Out here in the
dark with a man I don’t know raving and moaning to himself about
shooting a black panther.

Ouais [1], dit Stephen
assez vénère
& trouille au tronc.
Imagine-toi planté dans le noir tout contre
un mec foncedé connu ni d’Eve
dont la bouche chiale qu’il faut flinguer
noire une panthère [2]...

Progression : 0.22 %

Guillaume Vissac / 9 mars 2012 / Ulysse par jour
James Joyce - Julián Ríos - Peur

Notes

[1Réponse à Mulligan, cf. Ulysse trente-deux.

[2Précision biographique :

Le prototype de Haines, l’ami anglais de Mulligan, se nommait en réalité Samuel Chanavix Trench, d’une distinguée famille anglo-irlandaise, et son cauchemar de la panthère qui effraya Stephen fut dans la réalité plus noir et échevelé que dans la fiction, avec coups de revolver de Trench pour mettre en fuite l’épouvantable panthère de la nuit, suivis de peu par d’autres coups de feu tirés par Gogarty sur des casseroles suspendues au-dessus du lit de Joyce, qui lui firent prendre ses jambes à son cou et abandonner la tour aux premières heures pour ne plus y remettre les pieds.

Julián Ríos, Chez Ulysse, Tristram, traduction Albert Bensoussan et Geneviève Duchêne, P.30-31.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |