ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse trente-huit

La phrase originale

He came over to the gunrest and, thrusting a hand into Stephen’s upper
pocket, said :
—Lend us a loan of your noserag to wipe my razor.

De retour sur le cuir il
plonge une main dans le corps [1] de Stephen
& lui dit :
— File-moi ton tire-jus [2]
j’dois torcher mon rasoir.

Progression : 0.25%

Guillaume Vissac / 14 mars 2012 / Ulysse par jour
Corps - James Joyce

Notes

[1Comprendre la poche, celle dite de poitrine. Ici (mettons) matés contre-jour, Buck et Stephen, selon mon oeil, sont des silhouettes, ombres chinoises gigotant noires.

[21929 et 2004 se sont manifestement mis d’accord sur le terme « tire-jus ». Quant aux autres variations argotiques du mouchoir, en voici quelques-unes : aniterge, aspirant de narine, blavard, blave, blare, blavoir, fassolette, foutrau, moqueux, motieu de fate, mouffion, parc à huitres, patte à blaire, patte à cul, patte à moque, patte à nez, pompier, quatre coins, sèche-moques, tire-gomme, tire-moelle.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |