ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse quarante-trois

La phrase originale

— God ! he said quietly. Isn’t the sea what Algy calls it : a great sweet
mother ? The snotgreen sea. The scrotumtightening sea. Epi oinopa ponton. Ah, Dedalus, the Greeks ! I must teach you. You must read them in the
original. Thalatta ! Thalatta ! She is our great sweet mother. Come and
look.

— Nom de Dieu ! qu’il dit sans voix. Pas vrai que la mer est telle qu’Algy [1] l’appelle : une mère grande & douce ? La mer vert-morve. Casse-couilles la mer [2]. Epi oinopa ponton [3]. Ah, Dedalus, les grecs ! Faut que je t’apprenne. Faudrait que tu lises dans le texte. Thalatta ! Thalatta ! [4] C’est elle la mère : la douce, la grande. Vas-y, regarde.

Progression : 0.29%


Guillaume Vissac / 19 mars 2012 / Ulysse par jour
Algernon Swinburne - Dublin - Homère - James Joyce - Ville

Notes

[1Algy Algernon Charles Swinburne, invoqué ici par Mulligan à cause des suivants vers « I will go back to the great sweet mother / Mother and lover of men, the sea » ( « Je m’en retourne à notre grande, à notre douce mère / Mère et l’épouse des hommes, la mer »). Chopé dans l’Ulysses annotated de Don Gifford et Robert J. Seidman paru aux University of California Press.

[2En voilà un challenge pour le traducteur. Morel l’appelle « la mer contractilo-testiculaire » (c’est la version capilotractée). Pour l’armada 2004 la mer est plus légère et distinguée car « serre-burettes ».

[3« La mer couleur de vin », phrase plusieurs fois martelée dans L’odyssée.

[4« La mer ! La mer ! »

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |