ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse cinquante-sept

La phrase originale

Silently,
in a dream she had come to him after her death, her wasted body within
its loose brown graveclothes giving off an odour of wax and rosewood,
her breath, that had bent upon him, mute, reproachful, a faint odour of
wetted ashes.

Sans un mot
sous un rêve
elle [1] s’était faufilée jusqu’à lui postmortem
son corps moisi moulé
dans brune sa robe de morte
odeurs de cire de bois de rose
& son haleine [2]
contre lui depuis lors
muette
sévère
odeur mais vague de cendres moites.

Progression : 0.38%

Guillaume Vissac / 2 avril 2012 / Ulysse par jour
Alain Bashung - James Joyce - Mort

Notes

[1La mère morte (de Stephen).

[2Souvenir Bashung, et pur réflexe, « et ces cerises », dans la chanson Vénus, de Bleu pétrole.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |