ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse soixante

La phrase originale

A bowl of white china had stood
beside her deathbed holding the green sluggish bile which she had torn
up from her rotting liver by fits of loud groaning vomiting.

Un beau bol blanc
belle porcelaine
bordait son lit de mort [1].
Dedans bile verte
des glaires
issues d’un foie infect
celui à cause duquel
mille spasmes sourds
l’obligeaient à gerber [2].

Progression : 0.40%

Guillaume Vissac / 5 avril 2012 / Ulysse par jour
Corps - James Joyce

Notes

[1Retour sur la mère morte de Stephen, suite d’Ulysse cinquante-sept.

[2Gerber quoi ?

des glaires
de la bile verte
dans la belle porcelaine
le beau bol blanc tout proche.

Le mouvement est celui de la marée, un va et vient, qui est aussi, surexposé à l’eau montante, celui de la bile qui s’écoule hors de la mère souffrante, d’où le retour à l’envoyeur (on part du bol pour y revenir à la fin).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |