ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse quatre-vingt-dix-sept

La phrase originale

He looked in Stephen’s face as he spoke. A light wind passed his brow,
fanning softly his fair uncombed hair and stirring silver points of anxiety
in his eyes.

Sous ces mots il se plante [1]
dans la face de Stephen.
Une brise molle lui mord l’oeil
pourlèche ses tifs chêne clair & éméchés
et tire de ses pupilles quelques atomes d’angoisse
nickel.

Progression : 0.70%-

Guillaume Vissac / 12 mai 2012 / Ulysse par jour
James Joyce

Notes

[1Buck Mulligan se plante.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |