130812


Et voilà : une mauviette mais avec des membres parfaits pour surfer, une machine à surfer, des pieds faits pour donner des coups et contrôler la planche, des mains pour ramer et prendre appui, des épaules pour ramer et pivoter tour à tour. Y’a pas grand-chose d’autre qu’a grandi, seulement les parties qu’il avait besoin.
Après ça, chacun son tour, le reste :
Le nez.
La bouche.
La colonne.
Les jambes.
Les oreilles.
Sauf le torse, qu’a jamais grandi, toujours resté plein de côtes et d’os, zéro pec’, zéro poitrine, plat comme une limande. Ses jambes et ses bras sont restés courts et son centre de gravité bas, super pour pivoter brusquement. Un de ces surfeurs bâtis comme une tortue, ridiculement proches du sol quand ils sont pas sur une vague, comme les jockeys aux jambes arquées.

Malcolm Knox, Shangrila, Asphalte éditions, traduction Patricia Barbe-Girault.

Depuis la vitre on lève la tête : ou est-ce qu’on est ? C’est important ? On a mais super soif. On rêve qu’on décortique des gamberi pendant des heures avec quiconque (une femme), que notre jambe gauche on va se la faire couper et donc, par conséquent, triste et boiteux, ce qu’on se dit avant qu’un mec nous lève, c’est que l’amputé et les douleurs fantômes, l’os et le moignon, on l’a déjà écrit, ça s’appellerait Coup de tête. Au réveil ou plus tard le dénommé Daniel Bourrion nous ficelle pour le POD sur une table et apprête. Apprête et ponce.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |