ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse deux-cent-dix-sept

La phrase originale

— It is indeed, ma’am, Buck Mulligan said, pouring milk into their
cups.

— Ca c’est vrai
M’dame [1]
lui dit Buck Mulligan
tout en versant ledit lait dans chaque tasse.

Progression : 1.48%

Guillaume Vissac / 9 septembre 2012 / Ulysse par jour
James Joyce

Notes

[1Confusion sur cette réponse. À quelle question correspond-elle ? Dans la traduction Morel, c’est « Excellent »

qu’articule Mulligan. Pour trouver la dernière question prononcée par la vieille il faut remonter à l’Ulysse deux-cent-huit, mais elle s’adresse alors à Stephen, et d’ailleurs Stephen lui répond (Ulysse deux-cent-neuf). Alors quoi ? La question précédente on la retrouve en Ulysse deux-cent-quatre (« Belle journée m’sieur ? », chez Morel « belle matinée ») mais dans ce cas pourquoi Mulligan dirait « excellent » et non « excellente » ? Il pourrait s’agir du lait qu’elle vient de verser dans le broc et que le Buck, en bon pape (nous sommes toujours, depuis l’incipit, en pleine messe parodique), distribue dans les tasses, mais ce lait Mulligan ne l’a pas encore goûté (la vieille l’y invitera en Ulysse deux-cent-dix-huit). Dans la traduction 2004, les mots choisis sont « certes, certes », qui se rapproche plus de la conversation d’automate, des mots dits sans mot dire, qu’on jette comme ça, pour faire parler, et qui ne méritent pas qu’on s’y penche plus de dix lignes pour méditer (sauf qu’on le fait).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |