Je sais où je vais. Le frémissement des
herbes dans le courant traversé par les
nuages se mêle au bruit de mes pas dans
la nuit fraîche et humide. Je me dirige
vers le vacarme du trafic. Au loin, les
phares des poids lourds mitraillent les
haies. Je sais où je vais mais je pense
aussi à Laure qui dort là-bas, au lapin
froid dans son linceul blanc et violet.

Lucien Suel, Le lapin mystique (14)

Reviens souvent sur Le lapin mystique, pas forcément dans l’ordre et pas forcément pour me guider dans l’écriture de /// mais aussi et surtout par plaisir. Pour ça que j’ai demandé hier, via Twitter, à l’auteur, Lucien Suel, l’éditeur, François Bon, et le serial codeur, Gwen Catala, ce qu’ils pensaient chacun d’une reprise de ce texte au catalogue Publie.

Pas étonné que ce soit compliqué, et me semblait bien que les vers justifiés, ou orthogradécimaux, non, aritmogrammatiques, étaient pas solubles dans le format epub, à présent le format standard d’un texte numérique. Par essence, l’epub est conçu pour permettre un affichage qui s’adapte automatiquement (« reflowable ») à la taille de l’écran de n’importe quel outil de lecture du moment (liseuse, tablette, téléphone, tatouage électroluminescent), d’où la difficulté de gérer les pages fixes et les contraintes typographiques propres à la poésie régulière (on est aussi censé pouvoir changer librement la police et la taille de la police, alors, avec des vers justifiés, forcément, ça coince). Suis d’accord avec François quand il me dit que de nouvelles formes restent à inventer, des formes propulsées et expérimentées sur et par le web, et que c’est à nous de les faire jaillir, de les sculpter, ces formes, mais vois pas pourquoi, pour autant, on devrait se priver d’écrire via d’autres systèmes, d’autres contraintes, sous prétexte que la standardisation de la machine les digère pas. Qu’on soit clair : ça me gêne pas de lire Le lapin mystique directement sur le site de Lucien Suel et ça me conviendra aussi, je veux dire moi personnellement lecteur, de le relire, demain, via PDF librement téléchargeable au même endroit ; je pense juste à la diffusion. Et puis, tout simplement, ce texte, il mérite d’être lu, voilà [1]. Crois pas que ce soit une discussion stérile. Suis sûr que ce sera possible, à terme, en numérique, aussi, de faire une place à ces textes, ceux qui exigent un traitement éditorial particulier. L’espère.

J’ai réagi là-dessus spontanément en tant que lecteur ; évidemment que dans un coin de ma tête je pense à mon ///. Jamais eu dans l’idée de l’envoyer à Publie ceci dit. Inadaptable. D’ailleurs, pour être tout à fait honnête avec toi, j’ai jamais eu dans l’idée d’arriver au bout du bout de ce truc. Je veux dire faut être sérieux. D’accord je me dis des fois qu’un jour j’y arriverai sauf qu’en réalité je pourrais jamais le boucler ce truc. C’est trop dur, même et surtout pour moi. Faut voir à moyen terme. L’ai déjà dit je crois : aimerais mettre en ligne une version bêta sur un site web directement. Pas un PDF, pas un epub, pas une livre-application, juste un site web : tentaculaire d’accord mais web, c’est tout. Alors, même dans mes rêves les plus fous, en partant du principe que ce soit possible de le finir, à 100% finir, ce truc, ce sera juste un site web de plus perdu entre des milliards d’autres. Car on lit pas sur web, ou en tout cas pas comme ça [2] alors la question de la diffusion c’est compliqué. Peut-être pour ça qu’en repensant à /// et de ce que je m’apprête à écrire là, maintenant, demain, hier, le très concret du coup, j’en ai presque la nausée, peut-être que c’est dû à cette histoire autour du Lapin mystique, peut-être que c’est dû à la tête, enfin peu importe. J’essaye de réfléchir à voix haute. Certitude : renoncerai pas aux vers justifiés parce que 1) c’est le cœur du truc et 2) j’en ai besoin pour écrire depuis d’autres voix que la mienne. C’est une priorité. Et bien sûr que c’est important d’être lu. Mais pas autant que de déballer ce qui doit être déballé. Tant pis si c’est interminable. Tant pis si c’est pas diffusable. Tant pis si on peut pas le monétiser. Tant pis pour ça. Je suis près à faire mon deuil de ça. Et c’est pareil pour Ulysse. L’important, c’est juste de le faire. Le faire, je pense qu’à ça. Parce que c’est ça qui me fait pulser et c’est à ça que je rêve paupières ouvertes, clavier mental, cobalt partout. C’est tout.

GV
mardi 25 septembre 2012 - dimanche 25 juillet 2021




[1A la fin de l’expérience Ivoix, en juinjuillet dernier, on m’a demandé de proposer des textes pour la prochaine cession, la 2012-2013 et j’ai recommandé, entre autres, Le lapin mystique. Malheureusement, il est peu exploitable en l’état, l’ouvrage papier étant épuisé et la seule version existant uniquement sur le web. Pas sûr que le texte aurait été adapté pour des élèves de 1ère, encore que, pas trop la notion de ces trucs là, mais c’est juste un exemple.

[2Les pratiques de lecture web, elles s’organisent autour des flux de publication de tel ou tel site : on suit un site régulièrement et on y lit – comme on dit on s’y abreuve -, au fur et à mesure, les nouvelles mises en ligne. C’est super rare qu’on lise de façon linéaire, comme on le ferait, justement, d’un livre papier. Or le principe même du texte à choix multiple, livre dont vous êtes le héros, qu’essaye d’être ///, implique une organisation précise et une structure impec, mise en ligne directement et en totalité.

1 révision

250912, version 2 (25 février 2020)

Déplacé de « » vers « 2012 ».
Les plus lus : 270513 · 100813 · 130713 · 120614 · 290813 · 271113 · 211113 · 010918 · Fuir est une pulsion, listing adolescent · 120514 ·

Derniers articles : Ce qui vient de toi ou moi vient de nous tous · 180621 · 170621 · 160621 · 150621 · 140621 · 130621 · 120621 · 110621 · 100621 ·

Au hasard : 210917 · 190911 · 210710 · 150220 · 250111 · 150509 · Semaine 48 · 311020 · 131220 · 140614 ·
Quelques mots clés au hasard : Benjamin Britten · Dragon Ball · Patrick Autréaux · T. · C. · Jean Hegland · Evgueni Zamiatine · Paul Tortelier · Publie.net · Biopic · José Lezama Lima · Léon Bloy · Clément Valla · Laure Morali · Alfred Döblin · Bruce Livingston · Katsushika Hokusai · Céline Curiol · Jérôme Game · Sören Kierkegaard · Sherlock · Jane Campion · Emilie Notéris · L. · Fabienne Swiatly · Grisélidis Réal · Patrick Bouvet · Frank Smith · Russel Hoban · W.H. Auden

Guillaume Vissac est né dans la Loire un peu après Tchernobyl. Éditeur pour publie.net depuis 2015, il mène également ses propres chantiers d’écriture, de piratage littéraire et de traduction.

Livres : Vers Velvet (Pou, Histoires pédées, 2020). Accident de personne (Othello, réédition 2018) · Le Chien du mariage (traduction du recueil d'Amy Hempel, Cambourakis, 2018) · Mondeling (avec Junkuu Nishimura, publie.net, 2015) · Coup de tête (publie.net, 2013, réédité en 2017) · Accident de personne (publie.net, 2011) · Livre des peurs primaires (publie.net, 2010) · Qu'est-ce qu'un logement (publie.net, 2010)