290912


Coup de pompe hors ciné : assailli par les corps palpitants et vacarme en réverb sous les voûtes souterraines et j’essaye de comprendre et qui suis-je dans quel monde et pourquoi, pas dé réponse, voilà tout. Pas trop envie de rien dire sur Vous n’avez encore rien vu, le dernier (dernier ?) film d’Alain Resnais duquel tous deux on sort, si ce n’est que c’est vraiment super émouvant l’une des premières répliques de Michel Piccoli, juste rien que les premiers mots, comment dire, comme en surimpression. Pas dire plus.

Lu prologue du Chevalier Zifar (Monsieur Toussaint Louverture), là où ça dit : « Mais cette oeuvre pourra être corrigée par ceux qui voudront l’amender, et certes, ceux qui désireront et sauront l’améliorer doivent le faire, ne serait-ce que parce que l’Écriture dit que ce qui est corrigé avec subtilité mérite d’être davantage loué que le premier qui l’a trouvé » : l’appliquer à Ulysse, le futur site Ulysse (pour lequel, demain à peine, après avoir terminé premier jet traduction de la partie Télémaque, passerai presque deux heures à configurer correctement une saloperie de line-height récalcitrante). D’ailleurs, je dis ça je dis rien, le nom de domaine ulysseparjour.net est vacant, béant, évidemment.

Pendant que la tête circule en elle-même voir venir le futur site /// qui, contrairement à ce que j’ai dit il y a quelques jours à peine pourrait bien être progressif et même mieux : il faudrait qu’il le soit. Je veux dire poster au fur et à mesure chaque fragment, le long de l’écriture, et les corriger à ciel ouvert, comme l’ai fait pour kbb mais en mieux, vraiment en temps réel, façon aussi pour moi d’archiver les différents stades, différentes strates, de l’écriture, ce que pour l’instant je fais pas. Comme pour Ulysse partir d’une base Spip 3, quelque chose de neuf niveau graphisme, et trouver la patte aussi, quelles photos en parallèle et par dessus, donc attendre que ça germe et que les doigts ils suivent. Le seul problème c’est pour y mettre des notes, peut-être utiliser un code couleur ou jouer sur les gras / italiques / soulignés pour pas gêner le décompte des lettres dans chaque vers justifié, on verra.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |