211112


31

Suite et fin du PNFLettres. Participe à un atelier intitulé Écrire de l’intérieur de l’œuvre littéraire en compagnie de Jean-Michel Lebaut. Au programme l’expérience assez géniale de réécriture par des élèves de lycée de L’étranger de Camus sur Twitter, mes trucs Accident de personne et Ulysse par jour, ainsi que le travail effectué par les élèves d’I-voix (coachés par Jean-Michel Lebaut) l’année dernière sur mon Livre des peurs primaires. On est tous dans une grande salle de classe et les élèves c’est des profs. Un peu frustrant car pas le temps (une heure et demi) pas le temps de trop s’attarder sur les trucs mais c’est important de rendre compte de ces expériences et surtout surtout de leur boulot à eux, les élèves, qui est quand même mais carrément impressionnant.

Derrière partir en speed car (fuir est une pulsion) car un mec dans la salle vient me trouver pour me dire vous (je lui dis dis-moi tu) pour me dire tu pourrais répondre à quelques questions que j’aurais sur ton site web et je lui demande t’as combien de temps devant toi et il me dit une demie-heure alors on se pose dans un café pour en parler deux heures et demi. Je lui raconte un peu tout et n’importe quoi à cet étudiant qui bosse sur des sites web d’auteur et il prend tout en note même et surtout les noms de Seb Ménard, Jean-Marc Undriener et aussi ceux d’Amy Hempel, Kathy Acker ou Philippe Rahmy juste pour parler des textes qui sont pour moi super importants. J’épelle pas mal. Dis tous les trucs que j’ai pas eu le temps ou bien les couilles de dire hier ou ce matin, et notamment la question du brouillon permanent quand on écrit en ligne et qu’on laisse (comme l’ai mal fait avec ce truc kiss bye boy ou comme le fait Seb Ménard ou Daniel Bourrion) l’accès libre aux versions précédentes et aux corrections faites, ça c’est un truc pour moi central et hyper important dans ce que peut apporter l’écriture web et je lui dis ça peut être plus que simplement mettre les différentes versions en ligne et Spip peut le faire, c‘est juste qu’il faut creuser pour que ça marche (c’est un des enjeux de mon truc ///). Je sais plus quels autres trucs je dis (probablement des conneries) et à la fin je lui demande quand même son nom et son identité numérique, qu’il me donne et que j’écris sur mon calepin l’iPhone avec le pouce.

<  -  >

Partager

Révisions

Aucune révision

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |