241212


Ici passe mon temps à dormir, mais en réalité ne dors pas plus qu’à n’importe quel autre endroit du jour ou de la nuit. Cherche des yeux les bêtes mythologiques venues sur terre pour inventer un nouvel âge : je les cherche : elles sont là maquillées en chaque chose entre nous pour nous fuir (ce ne sont pas mes yeux humains qui les démasqueront).

Quelles gueules elles auraient toutes nos langues si comme il l’écrit dans son journal on supprimait vraiment la touche effacer du clavier ? Nos profs de dessin nous disaient bien de ne jamais utiliser la gomme (mais la vérité c’est que je n’ai jamais pris de cours de dessin de toute ma vie). Me semble quand même qu’effacer c’est tout autant écrire qu’écrire (donc qu’ajouter). Pourvu que nos écrans de verre nous montrent aussi ce qui n’est plus (le plugin révisions) ça me va l’effacement. Quelque part, c’est peut-être aussi la même idée.

Une envie : doubler chaque texte mis en ligne pour le machin /// d’une lecture voix (la mienne) et autres artifices sonores (je me rappelle ce que j’ai fait maladroitement pour la version audio de Qu’est-ce qu’un logement). L’autre jour, Seb Ménard il écrivait aussi suivre des cours pour la voix (y aurais jamais pensé) ; ça pour moi ce serait un truc qu’il faudrait faire tout seul (comme tous les autres trucs avant lui). Y revenir.

24 décembre : littéralement je plie mes cadeaux de Noël avec des vis cruci.

<  -  >

Partager

Révisions

4 révisions

241212, version 5 (28 décembre 2012)

Ici passe mon temps à dormir, mais en réalité ne dors pas plus qu’à n’importe quel autre endroit du jour ou de la nuit. Cherche Je cherche des yeux les bêtes mythologiques venues sur terre pour inventer mettre en place un nouvel âge : je les cherche : elles sont là maquillées en chaque chose entre nous pour nous fuir (ce ne sont pas mes yeux humains qui les démasqueront).

Quelles gueules elles auraient toutes nos langues si comme il l’écrit dans son journal on supprimait vraiment la touche effacer du clavier ? Nos profs Durant nos cours de dessin , on nous disaient disait bien de ne jamais utiliser la gomme (mais la vérité c’est que je n’ai jamais pris de cours de dessin de toute ma vie). Me semble quand même qu’effacer c’est tout autant écrire qu’écrire (donc qu’ajouter). Pourvu que nos écrans de verre nous montrent aussi ce qui n’est plus (le [plugin révisions->http://plugins plugin révisions ) ça me va l’effacement .spip.net/revisions.html]) ça me va l’effacement. Quelque part, c’est peut-être aussi la même idée.

241212, version 4 (28 décembre 2012)

Qu’est-ce qu’un logement, St-Etienne, ///, Sébastien Ménard

Ici je passe mon temps à dormir, mais en réalité ne dors pas plus qu’à n’importe quel autre endroit du jour ou de la nuit. Je cherche des yeux les bêtes mythologiques venues sur terre Je cherche des yeux les bêtes mythologiques venues sur terre pour mettre en place un nouvel âge : je les cherche : elles sont là maquillées en chaque chose entre nous pour nous fuir (ce ne sont pas mes yeux humains qui les démasqueront).

Une envie : doubler chaque texte mis en ligne pour le machin /// Une envie  : doubler chaque texte mis en ligne pour le machin /// d’une lecture voix (la mienne) et autres artifices sonores (je me souviens ce que j’ai fait maladroitement pour la version audio de [Qu’est-ce Qu’est-ce qu’un logement->http://www . logement ). publie.net/fr/ebook/9782814503014/qu-est-ce-qu-un-logement]). L’autre jour, Seb Ménard il écrivait aussi suivre des cours de chant pour la voix (y n’y aurais jamais pensé) ; ça pour moi ce serait c’est un truc travail qu’il faudrait faire tout seul ( , comme tous les autres trucs avant lui). . Y revenir.

241212, version 3 (26 décembre 2012)

Une envie : doubler chaque texte mis en ligne pour le machin /// d’une lecture voix (la mienne) et autres artifices sonores (je me souviens ce que j’ai fait maladroitement pour la version audio de Qu’est-ce qu’un logement). L’autre jour, Seb Ménard il écrivait aussi suivre des cours de chant pour la voix (n’y aurais jamais pensé)  ; mais ça pour moi c’est un travail qu’il faudrait faire tout seul, comme tous les autres avant lui. Y revenir.

241212, version 2 (24 décembre 2012)

Ici je Je passe ici mon temps à dormir, mais en réalité je ne dors pas plus qu’à n’importe quel autre endroit du jour ou et de la nuit. Je cherche des yeux les bêtes mythologiques venues sur terre pour mettre en place un nouvel âge : je les cherche : elles sont là maquillées en chaque chose entre nous pour nous fuir (ce ne sont pas mes yeux humains qui les démasqueront).

Quelles gueules elles auraient toutes nos langues si comme il l’écrit dans son journal on supprimait vraiment la touche effacer du clavier ? Durant nos cours de dessin, on nous disait bien de ne jamais utiliser la gomme (mais la vérité c’est que je n’ai jamais pris de cours de dessin de toute ma vie). Me semble quand même qu’effacer c’est tout autant écrire qu’écrire (donc qu’ajouter). Pourvu que nos écrans de verre nous montrent aussi ce qui n’est plus (le plugin révisions) ça me va l’effacement. Quelque part, c’est peut-être aussi la même idée.

Une envie : doubler chaque texte mis en ligne pour le machin /// d’une lecture voix (la mienne) et autres artifices sonores (je me souviens ce que j’ai fait maladroitement pour la version audio de Qu’est-ce qu’un logement). L’autre jour, Seb Ménard il écrivait aussi suivre des cours de chant pour la voix (n’y aurais jamais pensé) mais ça c’est un travail qu’il faudrait faire tout seul, comme tous les autres avant lui. Y revenir.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |