Putain le monde réel. Le triste. J’essaye débrancher les radios mais non pas les radios les ondes ce sont les ondes qu’il faut faire taire : j’essaye de les faire taire ces ondes : marche pas : on en revient toujours aux foutues chaînes infos. Les autres gueules du monde sont toutes rivées sur le mot lakroâssance.

Cette phrase d’Emaz sur Poezibao :

Un travail salarié n’interdit pas d’écrire, il est même possible que la pression favorise l’expression.

Sais qu’en période de chômage n’ai jamais rien écrit correct, pourtant ai eu le temps, le temps de bien faire. Des fois c’est ça qui tient.

Retour aux tempes de la chanson Where Are We Now ?, le refrain entêtant fait where are we now were are we now. Pas dispo sur Spotify, pas achetée sur Itunes car le prix (1.29) est le même en dollar en euro. À quoi on est réduit pour se croire contester quelque chose pour juste quoi trente centimes (cette idée me dégoûte). La pirater ça résout pas le problème : je réagis à cette histoire de t(h)unes et j’arrive pas à pas la voir.

Absurdité du monde réel : achète sur Epagine Les Enfants de Húrin : impossible de virer le DRM dessus : mon Epub DRM removal expiré : ils demandent des thunes pour la version réelle : encore le fric : finis par pirater le texte, acheté pourtant, via Alexandriz.

/// : deux pages sur cette histoire Mueller. En juin 2010 voilà sur le vif ce que j’écris ailleurs dans l’un des journaux bis :

Mueller conduit les corps. Il les guide à la corde, la corde secouée dans la neige, la neige foulée aux pieds nus quarante degrés, la neige changée en eau. On entend tordre le clapotis des peaux quand ils piétinent.

À 22h45, les voilà ces deux pages :

Celui nommé Mueller conduit les corps encordés &
les corps vont, respirent des tambours massacrés
dans les gorges & trachées, Mueller dit : - Köoz
llosoy maghart ! ce qui en langue soyuz signifie
des litres & des litres d’exécration pulmonaire.

Il pleut. Il pleut depuis des torrents de jours.
Depuis que les corps sont corps. Il pleut sur la
bouche & les cordes & les dents de Le Cap, a.k.a
Iav Samot la main jaune, a.k.a ce Mueller où les
cordes vont toutes. Il les tient au poignet. Les
corps sont reliés aux corps sont reliés à Le Cap
par le poignet de la main jaune & quand l’un des
corps se sursaute, la corde sursaute via le crin
jusqu’au poignet de Le Cap & la main jaune aussi
sursaute dans le poignet de Le Cap alors Mueller
avale & il se tourne, il dit en langue soyuz des
mots qui font frémir les cordes. Les cordes vont
à la gorge des corps, ils ont les mains nouées à
l’endroit du nombril par d’autres cordes en crin
qui, elles, ne sont pas reliées à Le Cap la main
jaune. Combien de corps encordés marchent, seule
la main jaune le sait, elle les compte. Elle les
compte, chaque fois que frotte le crin contre la
paume de la main jaune. Ils ont tous peur de lui
(Mueller, ils ont tous peur de lui). Il le sait.

Mueller a dit en langue soyuz nous dormons là ce
soir & les corps encordés commencent à obéir. La
main jaune détend les cordes. Les corps allongés
sur eux-mêmes se défont de leurs gestes. Mueller
a planté ses talons dans la terre boue. Les bois
des arbres dispersent le sel de la pluie. Gorgé,
le crin salive & de l’écume fleurit. La lune est
un croissant de lune. Silence, dit Mueller, mais
sans plus savoir dans quelle langue il se parle.
Lorsqu’il s’endormira, pas un des corps en corde
ne viendra en silence contre lui pour lui coller
1000 ongles noirs dans le sang de toute sa gorge
noire, presque morte. Ils dorment. Lui aussi. La
main jaune sur l’épine clavicule sous les peaux.

GV
mercredi 9 janvier 2013 - samedi 23 janvier 2021




7 révisions

090113, version 8 (27 février 2020)

Déplacé de « Journal » vers « 2013 ».

090113, version 7 (13 janvier 2013)

David Bowie, Antoine Emaz, J.R.R. Tolkien, ///, Mueller

Sais qu’en période de chômage n’ai jamais rien écrit correct de bon , pourtant ai eu le temps, le temps de bien faire. Des fois c’est ça qui tient.

Absurdité du monde réel : achète sur Epagine Les Enfants de Húrin : impossible de virer le DRM dessus apposé : mon Epub DRM removal expiré : ils demandent des thunes pour la version réelle : encore le fric : finis par pirater le texte, acheté pourtant, via Alexandriz.

png/image_6-2.png

090113, version 6 (13 janvier 2013)

Sais qu’en période de chômage n’ai jamais rien écrit de bon, pourtant ai eu le temps, le temps de bien faire. Des fois c’est ça qui me tient.

Absurdité du monde réel : achète [sur Epagine->http://www.epagine.fr/9782267021240-les-enfants-de-hurin-j-r-r-tolkien/] Absurdité du monde réel  : achète sur Epagine Les Enfants de Húrin : impossible de virer le DRM apposé : mon Epub DRM removal expiré est une version expirée : ils demandent des thunes 30€ pour la version réelle : encore le fric : finis par pirater le texte, acheté pourtant, via Alexandriz.

090113, version 5 (11 janvier 2013)

Putain le monde réel. Le triste. J’essaye débrancher les radios mais non pas les radios les ondes ce sont les ondes qu’il faut faire taire : j’essaye de les faire taire ces ondes : marche pas : on en revient toujours encore aux foutues chaînes infos. Les autres gueules du monde sont toutes rivées sur le mot lakroâssance.

Cette phrase d’Emaz sur Poezibao :

<blockquote>

Un travail salarié n’interdit pas d’écrire, il est même possible que la pression favorise l’expression.

</blockquote>

Cette phrase d’Emaz [sur Poezibao->http://poezibao.typepad.com/poezibao/2013/01/feuilleton-antoine-emaz-planche-220-.html] Sais  : un travail salarié n’interdit pas d’écrire , il est même possible que la pression favorise l’expression  ; sais qu’en période de chômage n’ai jamais rien écrit de bon, pourtant ai eu le temps, le temps de bien faire. Des fois c’est ça ce qui me tient.

090113 090112

090113, version 4 (11 janvier 2013)

Putain le monde réel. Le triste. J’essaye débrancher les radios mais non pas les radios les ondes ce sont les ondes qu’il faut faire taire : j’essaye de les faire taire ces ondes : ne marche pas : on en revient toujours encore aux foutues chaînes infos. Les autres gueules du monde sont toutes rivées sur le mot lakroâssance.

Cette phrase d’Emaz sur Poezibao : un travail salarié n’interdit pas d’écrire, il est même possible que la pression favorise l’expression ; sais qu’en période de chômage n’ai jamais rien écrit de bon, pourtant ai eu le temps, le temps de bien faire. Des fois c’est ce qui me tient retient .

Retour aux tempes de la chanson Where Are We Now ?, le refrain entêtant fait where are we now were are we now. Pas dispo sur Spotify, pas achetée sur Itunes car le prix (1.29) est le même en dollar en euro. À quoi on est réduit pour se croire contester quelque chose pour juste quoi 30 centimes (cette idée me dégoûte). La pirater ça résout pas le problème : je réagis à cette histoire de t(h)unes et j’arrive n’arrive pas à pas la voir.

Absurdité du monde réel : achète sur Epagine Les Enfants de Húrin : impossible de virer le DRM apposé collé dessus : mon Epub DRM removal est une version test expirée : ils demandent 30€ pour la version réelle : encore le fric : je finis par pirater le truc, acheté pourtant, via Alexandriz.

090113, version 3 (10 janvier 2013)

Putain le de monde réel. Le tristemonde . J’essaye de débrancher les radios mais non pas les radios les ondes ce sont les ondes qu’il faut faire taire : j’essaye de les faire taire ces ondes : mais ça ne marche pas : on en revient toujours encore aux foutues foutus chaînes infos. Les autres gueules masques tristes du monde sont toutes rivées tous rivés sur le mot lakroâssance lacroissance .

Cette phrase d’Emaz [sur Poezibao->http://poezibao.typepad.com/poezibao/2013/01/feuilleton-antoine-emaz-planche-220-.html] Cette phrase d’Emaz : un travail salarié n’interdit pas d’écrire, il est même possible que la pression favorise l’expression ; sais qu’en période de chômage n’ai jamais rien écrit de bon , pourtant ai eu le temps , le temps de bien faire [sur Poezibao->http://poezibao .  ; sais qu’en période de chômage n’ai jamais rien écrit de bon, pourtant ai eu le temps de le faire. Des fois c’est ce qui me retient.

090113, version 2 (9 janvier 2013)

Absurdité du monde réel : achète sur Epagine Les Enfants de Hùrin : impossible de virer le DRM Adobe collé dessus : l’Epub DRM removal que j’ai est une version test expirée : ils me demandent 30€ pour la version réelle : je finis par pirater le truc, acheté pourtant, via Alexandriz.
Les plus lus : 270513 · 100813 · 130713 · 120614 · 290813 · 271113 · 211113 · 010918 · Fuir est une pulsion, listing adolescent · 120514 ·

Derniers articles : 231220 · 221220 · 211220 · 201220 · 191220 · 181220 · 171220 · 161220 · 151220 · 141220 ·

Au hasard : 041219 · 220413 · 050214 · 290314 · 181112 · Mardifévrier, catastrophe naturelle · 020415 · 010513 · 050413 · 220317 ·
Quelques mots clés au hasard : Asa Chang & Junray · Doris Lessing · Philippe Berthaut · Henri Calet · Hideo Furukawa · Jan Kjærstad · Susan Sontag · Peter Weiss · Samuel Beckett · Guy de Maupassant · Daï no daïboken (Fly) · Jakuta Alikavazovic · Clotilde Escalle · Benoit Vincent · Leonard Cohen · Michel Legrand · Louis Aragon · Antoine Emaz · Dominiq Jenvrey · Yves Pagès · Onuma Nemon · Guénaël Boutouillet · Alejandra Pizarnik · Arnaud Desplechin · Péter Nadas · Silvia Baron Supervielle · Friends · Isabelle Pariente-Butterlin · Wu Lyf · Talk Talk

Guillaume Vissac est né dans la Loire un peu après Tchernobyl. Éditeur pour publie.net depuis 2015, il mène également ses propres chantiers d’écriture, de piratage littéraire et de traduction.

Livres : Vers Velvet (Pou, Histoires pédées, 2020). Accident de personne (Othello, réédition 2018) · Le Chien du mariage (traduction du recueil d'Amy Hempel, Cambourakis, 2018) · Mondeling (avec Junkuu Nishimura, publie.net, 2015) · Coup de tête (publie.net, 2013, réédité en 2017) · Accident de personne (publie.net, 2011) · Livre des peurs primaires (publie.net, 2010) · Qu'est-ce qu'un logement (publie.net, 2010)