030212


Coup de tête : une notice bio à faire. Pour l’heure j’en suis à Guillaume Vissac. C’est tout.

Retour Sur les falaises de marbre : ceux qui vivent de la viande (ou au contact de la viande) d’un côté, ceux qui vivent des plantes de l’autre. Les offrandes des bergers : « du beurre fondu, et de la graisse intestinale » (chapitre X), bergers dont on dit sur la même page qu’ils marquent de la même façon, durant la nuit du solstice, « tous les corps qui devaient enfanter, femmes et bétail ». Pour les vignerons (les « poètes »), le recours aux « idoles barbares » marque un retour à « l’antique religion des ancêtres ».

Plus loin, P. 95 : « Nous étions, ainsi l’avions-nous résolu, des chasseurs de plantes et non point des hommes en guerre » (mon moi de 19 ans souligne).

Ceux qui vivent près des viandes sont aussi qui cèdent les premiers aux souffles de la violence. Ancestraux, ces souffles sont les mêmes que ceux qui animaient en leur temps les chevauchées des hordes turco-mongoles (les steppes sont nommées, et, hasard, lu ce passage de L’empire des steppes de René Grousset : « ce pays aux moeurs barbares et rempli des fumées du sang se transforma en un pays où on se nourrit de légumes »), ils proviennent des profondeurs des forêts, l’espace des maléfices du conte. Au coeur de ces forêts il y a ce lieu le Rouissage, dit Köppels-Bleek :

Mais la danse des morts à Köppels-Bleek nous avait pénétrés d’effroi, et nous frissonnions, immobiles dans la forêt profonde, écoutant l’appel du coucou.

(P.108)

« immobiles dans la forêt profonde »... Retour à Dante.

Hors Falaises peu capable de supporter ni l’écran ni les yeux. Attends que le jour s’enfonce via Rork.

Mueller (juste 21 mots) :

Quelques figures géométriques rayonnent, dans la
lumière de l’est, comme des vaisseaux sanguins &
rouges sous le voile mince d’une paupière pliée.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

030212, version 6 (8 février 2013)

Migraine, Coup de tête, Ernst Jünger, Dante Alighieri, Mueller, René Grousset, Andreas

Coup de tête  : Pour Coup de tête , une notice bio à faire dire . Pour l’heure j’en suis à Guillaume Vissac. C’est tout.

Retour Retour Sur les falaises de marbre : ceux qui vivent de la viande (ou au contact de la viande) d’un côté, ceux qui vivent près des plantes de l’autre. Les offrandes des bergers : « du beurre fondu, et de la graisse intestinale » (chapitre X), bergers dont on dit sur la même page qu’ils marquent de la même façon, durant la nuit du solstice, « tous les corps qui devaient enfanter, femmes et bétail ». Pour les vignerons (les « poètes »), le recours aux « idoles barbares » marque un retour à « l’antique religion des ancêtres ».

Ceux qui vivent près des viandes sont aussi qui cèdent les premiers aux souffles de la violence. Ancestraux, ces souffles sont les mêmes que ceux qui animaient en leur temps les chevauchées des hordes turco-mongoles (les steppes sont nommées, et , hasard , lu ce passage de L’empire des steppes de René Grousset  : «  ce pays aux moeurs barbares et rempli des fumées du sang se transforma en un pays on se nourrit de légumes  »), ), ils proviennent des profondeurs des forêts, l’espace des maléfices du conte. Au coeur de ces forêts il y a ce lieu le Rouissage, dit Köppels-Bleek :

030212, version 5 (7 février 2013)

Pour parution Coup de tête, une notice bio à dire . ( j’en chie ). Pour l’heure j’en suis à Guillaume Vissac. C’est tout.

Retour Sur les falaises de marbre : ceux qui vivent de la viande (ou au contact de la viande) d’un côté, ceux qui vivent près des plantes de l’autre. Les offrandes des bergers : «  «  du beurre fondu, et de la graisse intestinale »  » (chapitre X), bergers dont on dit sur la même page qu’ils marquent de la même façon, durant la nuit du solstice, «  «  tous les corps qui devaient enfanter, femmes et bétail ».  ». Pour les vignerons (les «  «  poètes »),  »), le recours aux «  «  idoles barbares »  » marque un retour à «  «  l’antique religion des ancêtres ».  ».

030212, version 4 (4 février 2013)

Pour parution Coup de tête , tête réécris une notice bio ( , j’en chie). . Pour l’heure j’en suis à Guillaume Vissac. C’est tout.

« immobiles dans la forêt profonde »... Retour Voilà revenu à Dante.

Hors Falaises peu capable de supporter ni l’écran ni les yeux. Attends que le jour s’enfonce se termine en compagnie de [Rork->http://1 . Rork . bp.blogspot.com/-yw2Y-EnQg-4/UA0265wEhuI/AAAAAAAAAHA/zjJhOZMmXWU/s1600/rork+couleur.jpg].

030212, version 3 (3 février 2013)

Plus loin, P. 95 : « Nous étions, ainsi l’avions-nous résolu, des chasseurs de plantes et non point des hommes en guerre » (mon moi de 19 ans souligne).

Ceux qui vivent près des viandes sont aussi qui cèdent les premiers aux souffles de la violence. Ancestraux, ces souffles sont les mêmes que ceux qui animaient en leur temps les chevauchées des hordes turco-mongoles (les steppes sont nommées), ils proviennent des profondeurs des forêts, l’espace des maléfices du conte. Au coeur de ces forêts il y a ce lieu le Rouissage, dit Köppels-Bleek :

<blockquote>

Mais la danse des morts à Köppels-Bleek nous avait pénétrés d’effroi, et nous frissonnions, immobiles dans la forêt profonde, écoutant l’appel du coucou.

(P.108)

</blockquote>

« immobiles dans la forêt profonde »... Voilà revenu Dante.

Hors Falaises peu capable de supporter ni l’écran ni les yeux. Attends que le jour se termine en compagnie de Rork.

030212, version 2 (3 février 2013)

Retour Sur les falaises de marbre : ceux qui vivent de la viande (ou au contact de la viande) d’un côté, ceux qui vivent près des plantes de l’autre. Les offrandes des bergers : « du beurre fondu, et de la graisse intestinale » (chapitre X), bergers dont on dit sur la même page qu’ils marquent de la même façon, durant la nuit du solstice, « tous les corps qui devaient enfanter, femmes et bétail ». Pour les vignerons (les « poètes »), le recours aux « idoles barbares » marque un retour à « l’antique religion des ancêtres ».

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |