050213


Jamais dit qu’il fallait y écrire tous les jours. Jamais.

Gestes qui nous remontent le corps et qui sortent : faire snooze sur un reminder de la veille : sentir pousser dessous ses doigts des ongles : parler une langue vide de tout langage humain : lire le chiffre rouge du réveil et déduire quand les heures sont tombées : ce genre de trucs.

Face à face avec le mac ouvert : mis un mois pour répondre à un mail de Joachim et je réponds vingt mots.

On me fait suivre des impressions d’Ulysse par un lecteur anglais et notamment il dit : « Bravo Vissac. Though he has 900 years ahead of him to translate it, I wonder how long it took him to read the bugger » et puis ce mot bugger.

Mueller (180 mots) :

Les rayons blancs lèchent & dessèchent le derme.
Le derme des corps se détend, comme se détendent
les os des tournesols entre le début & la fin du
jour. La peau, les dents, les muscles des corps,
immobiles sous ce soleil venu de l’est, de toute
leur masse pesant sur la boue sèche du sol, sans
un son ou sans un regard pour quiconque pourrait
les épier (mais en réalité personne), se gorgent
de lumière comme se gorgerait un fruit mûr d’eau
& de sucre & d’acidité ocre. Vides, les pupilles
se dilatent. Bientôt, très bientôt, la lumière &
la brise y déposeront en germe un ersatz de rêve
& d’idée. La lumière les baigne tous. Le soleil,
fatigué, se dépose en chaque gouffre de peau. Il
coule à verse sur les maxilles & les mandibules,
les palpes & la glosse des siphonaptera engluées
dedans la peau des corps. Il coule aussi à verse
sur le rostre des tiques & sur leurs chambres de
cytolyse, blanches & gonflées du sang des corps.
Il coule aussi sur le crâne de Mueller, loin des
corps, le visage & le crâne happés vers l’ouest.

<  -  >

Partager

Révisions

4 révisions

050213, version 5 (11 février 2013)

Gestes qui nous remontent le corps et qui sortent : faire snooze sur un reminder de la veille : sentir pousser dessous ses doigts des ongles : parler une langue vide de tout langage humain : lire le chiffre sur le rouge du réveil et pour déduire quand les heures sont tombées : ce genre de trucs.

On me fait suivre des impressions d’Ulysse par un lecteur anglais et notamment il dit : « Bravo Vissac. Though he has 900 years ahead of him to translate it, I wonder how long it took him to read the bugger » ( et puis ce mot bugger. ).

Joachim Séné, Corps, Mueller

050213, version 4 (11 février 2013)

Gestes qui nous remontent le corps et qui sortentde nous : faire snooze sur un le reminder de la veille d’hier : sentir pousser dessous ses doigts des ongles : parler dire une langue vide de tout langage humain : lire le chiffre sur le rouge du réveil pour déduire quand les heures sont tombées : ce genre de trucs.

On me fait suivre des impressions d’Ulysse par un lecteur anglais et notamment il ce qu’il dit : « Bravo Vissac. Though he has 900 years ahead of him to translate it, I wonder how long it took him to read the bugger » (et puis ce mot bugger).

050213, version 3 (10 février 2013)

Gestes Les gestes qui nous remontent le corps et qui sortent de nous : genre pour faire snooze sur le reminder d’hier la veille : genre pour sentir pousser dessous dessus ses doigts des les ongles : genre pour dire une langue vide de tout langage humain : lire genre le chiffre sur le rouge la face du réveil pour déduire qui te dit depuis quand les heures sont tombées ont flanché : ce genre de trucs.

050213, version 2 (7 février 2013)

Les gestes qui nous remontent le corps et qui sortent de nous : genre pour faire snooze sur le reminder de la veille : genre pour sentir pousser dessus ses doigts les ongles : genre pour dire une langue vide de tout langage humain : genre le chiffre convulsant sur la face du réveil qui te dit depuis quand les heures ont flanché : ce genre de trucs.

Face à face avec le mac ouvert : mis un mois pour répondre à un mail de Joachim et je réponds quoi vingt mots.

On me fait suivre des impressions d’Ulysse par un lecteur anglais et notamment ce qu’il dit : « Bravo Vissac. Though he has 900 years ahead of him to translate it, I wonder how long it took him to read the bugger » (et ce mot the bugger).

Mueller (180 mots) :

Les rayons blancs lèchent & dessèchent le derme.

corps, le visage & le crâne happés vers l’ouest.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |