130213


Me semble que l’oeil gauche s’éteint. Peut-être lié au douze. Tant mieux.

Quelqu’un victime d’un « accident voyageur » sur la 4. La prends pas mais j’y pense. Je pense à celui ou celle qu’est.

N’ai peut-être pas assez rendu-compte du processus éditorial précédant la publication prochaine de Coup de tête dans le journal. Si j’en parle peu, c’est que je suis peu présent mentalement, même si ces derniers jours m’ont beaucoup occupé. La matérialisation du texte passe par la création de la couverture par Gwen Catala, la voici, P. y est quelque part. Et ça me touche les messages envoyés par l’équipe relectures de Publie, et notamment Christine Jeanney quand elle dit : « ça a pas baissé d’un gramme ». C’est quelque chose important un premier roman, y en aura jamais d’autres. C’est aussi une page de presque sept ans qui se ferme et une langue que je laisse derrière moi.

Peut-être un jour compiler et réorganiser tous les bouts du journal où j’évoque la construction, l’écriture, les corrections ou la publication de ce texte. Faudrait le faire comme un archéologue, étranger à moi-même.

La postapocalypse remue un membre à Tchernobyl. Me sens profondément lié à Tchernobyl, qu’il s’agisse du lieu même ou de la date ou de l’évènement.

Mueller (51 mots) :

Le phare au loin est une danseuse. Elle ondule &
se hisse entre les fils de l’air. Elle saccade &
elle s’écoule. Elle est d’essence & de salive ou
de mucus mêlés. Elle est fière & Mueller tend sa
main vers son ombre. Il referme ses doigts & ses
phalanges sur elle & elle vibre. Elle s’échappe.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

130213, version 7 (20 février 2013)

Mueller (51 (227 mots) :

Le soir ils bivouaquent sous une longue vague de

l’est oscille cette seule destination. Un phare.

130213, version 6 (19 février 2013)

Me semble que l’oeil gauche s’éteint s’est éteint . Peut-être lié au douze. Tant mieux.

N’ai peut-être pas assez rendu-compte du processus éditorial précédant la publication prochaine de Coup de tête dans le journal. Si j’en parle peu, c’est que je suis peu présent mentalement, même si ces derniers jours m’ont beaucoup occupé. La matérialisation du texte passe par la création de la couverture par Gwen Catala , la voici, P. y est quelque part. Et ça me touche les messages envoyés par l’équipe relectures de Publie, et notamment Christine Jeanney quand elle dit : « ça a pas baissé d’un gramme ». C’est quelque chose important un premier roman, y en aura jamais d’autres. C’est aussi une page de presque sept ans qui se ferme et une langue que je laisse derrière moi.

Peut-être un jour compiler et réorganiser tous les bouts du journal [journal -> rubrique1] où j’évoque la construction, l’écriture, les corrections ou la publication de ce texte. Faudrait le faire comme un archéologue, étranger à moi-même.

Publie.net, Métro, Coup de tête, P., Corps, Christine Jeanney, Nucléaire, Postapocalypse, Mueller

130213, version 5 (19 février 2013)

Quelqu’un victime d’un [«  «  accident voyageur »-> http://www  » sur la 4 .sobookonline.fr/livre-numerique/decouvrir-la-litterature-numerique-avec-publie-net-ii-lecriture-sous-la-dictee-des-morts/] sur la 4. La prends pas mais j’y pense. Je pense à celui ou celle qu’est.

N’ai peut-être pas assez rendu-compte du processus éditorial précédant la publication prochaine de Coup de tête dans le journal. Si j’en parle peu, c’est que je suis peu présent mentalement, même si ces derniers jours m’ont beaucoup occupé. La matérialisation du texte passe par la création de la couverture, la voici, [P P .->mot29] y est quelque part. Et ça me touche les messages envoyés par l’équipe relectures de Publie, et notamment [Christine Jeanney->http://christinejeanney.net/] , et notamment Christine Jeanney quand elle dit : « ça a pas baissé d’un gramme ». C’est quelque chose important un premier roman, y en aura jamais d’autres. C’est aussi une page de presque sept ans qui se ferme et une langue que je laisse derrière moi.

P.

130213, version 4 (19 février 2013)

Me semble que l’oeil gauche s’est éteint s’éteint . Peut-être lié au douze. Tant mieux.

N’ai peut-être pas assez rendu-compte du processus éditorial précédant la publication prochaine de Coup de tête dans le journal. Si j’en parle peu, c’est que je suis peu présent mentalement, même si ces derniers jours m’ont beaucoup occupéà ce niveau . La matérialisation du texte passe par la création de la couverture, la voici, P. y est quelque part. Et ça me touche les messages envoyés par l’équipe relectures de [Publie->http://www.publie.net]Et ça me touche les messages envoyés par l’équipe relecture de Publie , et notamment Christine Jeanney quand elle dit : « ça a pas baissé d’un gramme ». C’est quelque chose important un premier roman, y en aura jamais d’autres. C’est aussi une page de presque sept ans qui se ferme et une langue que je laisse derrière moi.

png/image_4-3.png

130213, version 3 (15 février 2013)

Me semble que l’oeil gauche s’éteint s’est éteint . Peut-être lié au douze. Tant mieux.

Quelqu’un est victime d’un « accident voyageur » sur la 4. La prends pas mais j’y pense. Je pense à celui ou celle qu’est.

N’ai peut-être pas assez rendu-compte du processus éditorial précédant la publication prochaine de Coup de tête dans le journal. Si j’en parle peu, c’est que je suis peu présent mentalementpour penser , même si ces derniers jours m’ont beaucoup occupé à ce niveau là. La matérialisation du texte passe par la création de la couverture, la voici, P. y est quelque part. Et ça me touche les messages envoyés par l’équipe relecture de Publie, et notamment Christine Jeanney quand elle dit : « ça a pas baissé d’un gramme ». C’est quelque chose important un premier roman, y en aura jamais d’autres. C’est aussi une page de presque sept ans qui se ferme et une langue que je laisse derrière moi.

Peut-être un jour compiler et réorganiser tous les bouts du journal où j’évoque la construction, l’écriture, les corrections ou la publication de [ce texte->mot16 ]. ce texte . Faudrait le faire comme un archéologue, étranger à moi-même.

130213, version 2 (14 février 2013)

Me Il me semble que l’oeil gauche s’est éteint. Peut-être lié [au douze->article1877 ]. à hier . Tant mieux.

Quelqu’un est victime d’un « accident grave de voyageur » sur la 4. La Je la prends pas mais j’y pense. Je pense à celui ou celle qu’est.

N’ai Je n’ai peut-être pas assez rendu-compte du processus éditorial précédant la publication prochaine de [Coup Coup de tête->mot16] tête dans le journal . dans le journal. Si j’en parle peu, c’est que je suis peu présent mentalement pour y penser, même si ces derniers jours m’ont beaucoup occupé à ce niveau là. La matérialisation du texte passe par la création de la couverture, la voici, P. y est quelque part. Et ça me touche les messages envoyés par l’équipe relecture de Publie, et notamment Christine Jeanney quand elle me dit : « ça a pas baissé d’un gramme ». C’est quelque chose important un premier roman, car y en aura jamais pas d’autres. C’est aussi une page de presque sept ans qui se ferme et une langue que je laisse derrière moi.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |