110413


Fasciné par deux groupes d’ados de quoi quatorze quinze ans pas plus et leur manière de communiquer entre eux : en faisant tourner l’écran du portable. Plus tard mais dans le même métro un homme, seul, répète plusieurs fois et en boucle les mots une petite pièce s’il vous plaît sans regarder personne.

J’ai oublié pourquoi j’ai corné ça et pourquoi je l’ai corné sous le label mental coïncidence dans les fichiers cramés de l’amer moire (oui mais je l’ai corné) : Le plus sûr chemin vers le véritable avenir (car il existe un faux avenir) est d’aller dans la direction que tu redoutes le plus. Un peu plus loin une phrase illustre exactement ce que c’est Le dictionnaire Khazar est comment narratologiquement il opère :

Ne pourrait-on pas présenter au lecteur un dictionnaire dont les mots constitueraient un livre, en lui laissant le soin de composer à partir de ces mots un tout ?

Milorad Pavić, Le dictionnaire Khazar, Mémoire du livre, traduction Maria Bezanovska, P.113

L’I ache : du mieux. Les analyses de lundi sont numériquement conformes. Revis, avec douze heures d’écart, le match d’hier via Twitter. La déception survit au transfert temporel des réseaux (je suis une somme d’intelligences artificielles ligotées dans le même habitacle). Maîtrise du match parfaite face à un Barça prenable et approximatif. Une seconde de Messi, un but, impossible de se reconditionner pour aller vers l’avant, pourtant on y a cru. 2g de paracétamol quand même. Je les ai dans les côtes je les ai dans les reins.

Faut-il noter tous les rêves, si oui où les stocker ? Je me souviens de celui de la nuit la plus proche de moi-même, dicté par l’opium, et j’ignore le nom de celui dont je raconte les mouvements : prend le train le matin pour aller travailler comme stagiaire ou comme spectre pour une boîte, L’Oréal, et chaque matin il entre par effraction dans un cinéma vide pour se changer à l’abri des regards, enfiler un costume, toujours le même, acheté chez Monoprix, pour ne pas qu’on puisse croire qu’il est pauvre.

Je me nourris de lumière électrique. Désobéis à H. : lis le dernier Rork malgré la migraine (y comprends pas grand chose). Au début de l’album Rork présente à Capricorne ses compagnons d’infortune comme suit (j’aime ces répliques de l’absurde tirées de séries fantastiques qui se fichent du grotesque) :

Elle ne durera qu’un temps mais c’est une révélation malgré tout : une douche bouillante assèche la douleur, recroquevillée derrière l’orbite à droite.

Mueller (260 mots) :

Mueller n’entend plus les corps quand ils hument
ou bien chantent en canon à voix basse... Il n’a
plus l’usage de la salive. Il a perdu le goût de
murmurer les mots. Il sait qu’un fiable va venir
du sable pour lui gripper les chevilles avec les
doigts. Il sait quel visage il aura, quelle sera
la position des étoiles & des nuages à l’instant
de son apparition & la composition exacte de ses
traces de pas au sol lorsqu’il dira cette phrase
précise : - Mes respects grand sire Vai Tomas le
versifié. Il connaît à l’avance le déroulement &
l’agencement de chaque chose suivant ces paroles
premières. Mueller ne peut pas lire l’avenir, ni
le passé non plus : ces certitudes, il les tient
d’une gorge ridée, une peau broyée par le soleil
& tailladée par les vents, une dzeuz de l’ancien
temps qui a lu dans ses os bien avant tout cela,
bien avant sa jeunesse même. – Toi, Iav Samot la
main jaune, tu rencontreras le fiable de l’ocre,
longtemps après l’éclosion de ton omoplate frêle
& peu après avoir gorgé de ta substance le lit &
la glaise des flocons de la mort & ce fiable est
capable de mâcher le calcaire de toute ta vie...
Comme toutes les créatures du dessous il parlera
de toi à l’envers & sous son voûte, tu oublieras
progressivement toutes les paroles de la chanson
de ta mère & de ton sang pour t’en défendre. Iav
Samot, pour te sortir de cette rencontre qui est
capable de te dissoudre, souviens-toi de ce seul
proverbia : chaque diable est un autre moi-même.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

110413, version 7 (15 avril 2013)

Fasciné par deux groupes d’ados de quoi quatre six huit ados de quatorze quinze ans pas plus et leur manière de communiquer entre eux : en faisant tourner l’écran du portable. Plus tard mais dans le même métro un homme, seul, il répète plusieurs fois et en boucle les mots une petite pièce s’il vous plaît sans regarder personne . plaît .

J’ai oublié pourquoi j’ai corné ça et pourquoi je l’ai corné sous le label mental coïncidence dans les fichiers cramés de l’amer moire (oui mais je l’ai corné) : Le plus sûr chemin vers le véritable avenir (car il existe un faux avenir) est d’aller dans la direction que tu redoutes le plus. Un peu plus loin une phrase illustre exactement ce que c’est Le dictionnaire Khazar est comment narratologiquement il opère :

Milorad Pavić, Le dictionnaire Khazar, Mémoire du livre, traduction Maria Bezanovska, P.113

Migraine, Métro, Adolescence, Croquis, H., Rêve, Football, Mueller, Andreas, Milorad Pavić
jpg/p1050001.jpg

110413, version 6 (14 avril 2013)

Fasciné par deux groupes de quoi quatre six huit ados de quoi quatorze quinze ans pas plus et leur manière de communiquer entre eux : en faisant tourner l’écran du portableà chacun . Plus tard mais dans le même métro un homme seul, il répète plusieurs fois et en boucle les mots une petite pièce s’il vous plaît . plaît quand bien même il est seul dans le wagon . Me semble que ces deux comportements sont issus d’une même chair.

J’ai oublié pourquoi j’ai corné ça et pourquoi je l’ai corné sous le label coïncidence dans les fichiers cramés de l’amer moire l’amer moire (oui mais je l’ai corné) : Le plus sûr chemin vers le véritable avenir (car il existe un faux avenir) est d’aller dans la direction que tu redoutes le plus. Un peu plus loin une phrase illustre exactement ce que c’est Le dictionnaire Khazar est comment narratologiquement il opère :

110413, version 5 (13 avril 2013)

Fasciné par deux groupes de quoi quatre six ou huit ados de quoi quatorze quinze ans et leur manière de communiquer entre eux : en faisant tourner l’écran du d’un portable à chacun. Plus tard mais dans le même métro un homme tout seul, il répète plusieurs fois et en boucle les mots une petite pièce s’il vous plaît quand bien même il est seul et tout seul dans le wagon. Me Ignore pourquoi , mais me semble que ces deux comportements sont issus d’une même chair base identique .

J’ai oublié pourquoi j’ai corné ça et pourquoi je l’ai corné sous le label coïncidence dans les fichiers cramés de l’amer moire (oui mais je l’ai corné) : Le plus sûr chemin vers le véritable avenir (car il existe un faux avenir) est d’aller dans la direction que tu redoutes le plus. Un peu plus loin une phrase illustre exactement ce que c’est qu’est Le dictionnaire Khazar est comment narratologiquement il opère :

110413, version 4 (12 avril 2013)

Mueller (260 mots) :

Mueller n’entend plus les corps quand ils hument

proverbia : chaque diable est un autre moi-même.

110413, version 3 (11 avril 2013)

Faut-il noter tous les rêves, si oui où les stocker ? Je me souviens de celui de la nuit la plus proche de moi-même, dicté par l’opium, et j’ignore le nom de celui dont je raconte alors les déplacements : il prend le train le matin pour aller travailler comme stagiaire ou spectre chez L’Oréal et chaque matin il entre par effraction dans un cinéma vide pour se changer discrètement, enfiler un costume, toujours le même, acheté chez Monoprix, pour ne pas qu’on puisse croire qu’il est pauvre.

110413, version 2 (11 avril 2013)

Je me nourris de lumière électrique. Désobéis à H. : je lis le dernier Rork en ayant mal au crâne (et je n’y comprends rien). Au début de l’album Rork présente à Capricorne ses compagnons d’infortune comme ceci :

Elle ne durera qu’un temps mais c’est une révélation malgré tout : une douche bouillante assèche la douleur, recroquevillée derrière l’orbite à droite.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |