journal #003 : 3 avril 2006



dimanche 12 mai 2013, par Guillaume Vissac |
Tags : Coup de tête - Rêve


Coup de tête est un roman paru aux éditions Publie.net en mars 2013, puis réédité en octobre 2017. Il bouge encore.
Son écriture s´est déroulée entre 2006 et 2012.
Ce journal temporellement décalé raconte l´histoire (falsifiée) de cette écriture.
Pour soutenir ce journal, achetez le livre. Lisez le.

La nuit dernière, une ou deux heures du mat’. Un rêve.

Rêve dormir dans la même chambre, le même lit.
On arrive. Une sorte de clone, mais différent. Les cheveux dressés, plastique. Sont bleus, s’approche de moi.
S’allonge à l’endroit où je me trouve. Comme si j’y étais pas. Comme pour prendre ma place. Peur. Réveil. Je me redresse. Impossible de faire la distinction entre le rêve et le retour, brutal, à la réalité. Reste comme ça longtemps, dressé, assis, sur le côté. Incapable de revenir à la position initiale. Me faut deux bonnes minutes pour oser tendre le bras et toucher le double en plastique.
Personne bien sûr. Me rendors.

En faire un personnage, évident, dans « Coup de tête ».

(Source)


<  -  >




Révisions

4 révisions

Journal de Coup de tête : 030406, version 5 (25 septembre 2013)

#003 #3 : 3 avril 2006

Journal de Coup de tête : 030406, version 4 (12 mai 2013)

La nuit dernière, une ou deux heures du mat’. Un rêve.

Rêve dormir dans la même chambre, le même lit.
On arrive. Une sorte de clone, mais différent. Les cheveux dressés, plastique. Sont Ils sont bleus, il s’approche de moi.
S’allonge à l’endroit où je me trouve. Comme si j’y étais pas. Comme pour prendre ma place. Peur. Réveil. Je me redresse. Impossible de faire la distinction entre le rêve et le retour, brutal, à la réalité. Reste comme ça longtemps, dressé, assis, sur le côté. Incapable de revenir à la position initiale. Me faut deux bonnes minutes pour oser tendre le bras et toucher le double en plastique.
Personne bien sûr. Me rendors.

En faire un personnage, évident, dans « Coup de tête ».

(Source)

Coup de tête, Rêve

Journal de Coup de tête : 030406, version 3 (11 mai 2013)

La nuit dernière, une ou deux heures du mat ’. matin . Un rêve.

Rêve dormir dans la même chambre, le même lit.
On arrive. Une sorte de clone, mais différent. Les cheveux dressés, plastique. Ils sont bleus, il s’approche de moi.
S’allonge à l’endroit où je me trouve. Comme si j’y étais pas. Comme pour prendre ma place. Peur. Réveil. Je me redresse. Impossible de faire la distinction entre le rêve et le retour, brutal, à la réalité. Reste comme ça longtemps, dressé, assis, sur le côté. Incapable Impossible de revenir à la position initiale. Me faut deux bonnes minutes pour oser tendre le bras et toucher le double aux cheveux en plastique.
Personne , bien sûr. Me rendors.

En faire un personnage, un personnage évident, dans « Coup de tête ». Évident.

(Source)

Journal de Coup de tête : 030406, version 2 (9 mai 2013)

La nuit dernière, une ou deux heures du matin. Un rêve.

La nuit dernière, vers une ou deux heures du matin. Un rêve.
Mais en même temps, un rêve qui n’en est pas vraiment un. Rêve Je rêve que je suis entrain de dormir dans la l’exacte même chambre, le l’exact même lit.
On arrive. Entrain de dormir.
Quand une autre personne arrive. Une sorte de clonede moi , mais en différent. Les Il a les cheveux dresséssur la tête , on dirait du plastique. Et ils sont bleus, en plus, les cheveux en question. Ils sont bleus , il Il s’approche de moi.
Non, il ne s’approche pas de moi. S’allonge Il s’apprête à venir se coucher à l’endroit l’exact endroit où je me trouve. Comme si j’y je n’y étais pas. Comme pour s’il allait prendre ma place. Peur Enorme peur . Réveil Je me réveille . Je Lorsque je me réveille , je me redresse, d’un coup . Impossible de faire la distinction entre le rêve et le retourde la réalité , si brutal, à la réalité . Reste Je reste comme ça longtemps, dressé redressé , assis, sur le côté regard tourné vers la place que j’occupais . En me redressant, je me suis aussi décalé sur le côté. De peur de le toucher, lui, ce clone aux cheveux bleus. Je reste comme ça longtemps, tellement longtemps que j’en ai mal aux jambes. Je dois bouger. Impossible Mais impossible de revenir à la ma position initiale. Je reste immobile pendant deux bonnes minutes au moins. Me Il me faut deux bonnes minutes pour oser tendre le bras et toucher le cette partie du lit , évidemment inoccupée , mais se trouve , dans ce monde bleu dans l’entre-deux , mon double aux cheveux en plastique.
Personne , bien sûr La même personne . Me rendors.Il n’y a personne, bien sûr… Je me recouche, je me rendors. Presque comme si de rien n’était. Tout à l’heure, il n’y a pas plus d’une heure, je repense à ce rêve, à cette frousse bleue. Etrangement, j’en retire un personnage, un personnage évident. Ce type aux cheveux bleus, je vais le mettre dans ce que j’écris en ce moment, dans « Coup de tête ». C’est tellement évident…
Je vous ai déjà dit que mes rêves sont toujours merveilleux, sources d’inspiration ?

En faire un personnage, un personnage évident, dans « Coup de tête ». Évident.

(Source)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |