290513


Les jours s’empiètent les uns les autres et j’ai de moins en moins à dire, ici, dans le journal : pourrais le laisser vierge, blanc, si j’avais pas Mueller, qui approche de son terme. Concernant mondeling, @cjeanney me suggère de recomposer les fragments la dernière heure du jour et le tatouage en bloc sans les sauts de ligne. Le fais pour test mais pas trop le temps de relire pour voir ce que c’est que ça donne. Répète encore quelque part sans mot dire les mots j’ai pas le temps.

Ce truc cette sale formule de viande à viol lue par hasard sur Twitter. Malgré tout, quand même, garder les trois syllabes, pour l’inclure dans ///.

Toute la journée dans la tête cette chanson My Favorite Things à cause Glee (mais jamais vu La Mélodie du Bonheur).

Mueller (153 mots) :

Mueller a le feu dans le corps. Ce feu s’appelle
des aiguilles. Elles remontent dans le coeur, le
coeur les carnivore, elles jaillissent comme des
foudres dans les globes oculaires. Sous ses pas,
le long de ses chevilles fourbues, d’autres pins
se dessinent & d’autres forêts remplacent toutes
les précédentes (il n’y a plus de désert, il n’y
a plus de sueur sur la sueur de ses corps). Nous
nous enfonçons dans la forêt béante & les ronces
nous écorchent les os. Les corces des pins, sous
le sifflets des branches, nous chantent les airs
des songes issus de percussions binaires. L’orée
de la forêt se rapproche. Du sable colle dessous
les plantes & sous les dents de Mueller. Le sel,
le sucre, l’humeur de ses yeux se dessèchent. Il
cherche le soleil avec le nez. A l’orée de cette
forêt béante, dans une bulle de lumière blanche,
une silhouette noire ondule : elle ne bouge pas.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

290513, version 6 (3 juin 2013)

Les jours s’empiètent se couvrent les uns les autres et j’ai de moins en moins à dire, ici, dans le journal : pourrais le laisser vierge, blanc, si j’avais pas Mueller, qui approche de son terme. Concernant mondeling, @cjeanney me suggère de recomposer les fragments la dernière heure du jour et le tatouage en bloc sans les sauts de ligne. Le fais pour test mais pas trop le temps de relire pour voir ce que c’est que ça donne. Répète encore Répète encore quelque part sans mot dire les mots j’ai pas le temps.

Ce truc cette sale formule de viande à viol lue par hasard sur Twitter. Malgré tout, quand même en tête , garder les trois syllabes, pour l’inclure dans ///.

Toute la journée dans la tête cette chanson My Favorite Things à cause [Glee->http://vimeo.com/33676085] (mais à cause Glee ( mais jamais vu La Mélodie du Bonheur).

Christine Jeanney, ///, mondeling, Mueller, Glee

290513, version 5 (3 juin 2013)

Les jours se couvrent les uns les autres et j’ai de moins en moins à dire, ici, dans le journal  : , que je pourrais le laisser vierge, blanc, si j’avais pas Mueller Mueller , qui approche de son terme . , qui approche de son terme. Concernant mondeling, [@cjeanney->http://christinejeanney.net/] Concernant mondeling , elle me suggère de recomposer les fragments la dernière heure du jour et le tatouage en bloc sans les sauts de ligne. Le fais pour test mais pas trop le temps de relire pour voir ce que c’est que ça donne. Répète encore quelque part sans mot dire les mots j’ai pas le temps.

290513, version 4 (2 juin 2013)

Les jours se couvrent les uns les autres et j’ai de moins en moins à dire, ici, dans le journalLes jours se recouvrent les uns les autres et j’ai de moins en moins à dire , ici , dans le journal , que je pourrais laisser vierge, blanc, si j’avais pas Mueller, qui approche s’approche de son terme. Concernant mondeling , elle mondeling , on me suggère de recomposer les fragments la la dernière heure du jour jour et le tatouage le tatouage en bloc sans les sauts de ligne. Le fais pour test mais presque pas le temps de relire pour voir ce que c’est que ça donne. Répète Je répète encore quelque part sans mot dire j’ai j’ai pas le temps. .

290513, version 3 (30 mai 2013)

Mueller (153 mots) :

Mueller a le feu dans le corps. Ce feu s’appelle

une silhouette noire ondule : elle ne bouge pas.

290513, version 2 (29 mai 2013)

Ce truc cette sale formule de viande à viol lue par hasard sur Twitter. Malgré tout, en tête, garder les trois syllabes, pour l’écrire dans ///.

Toute la journée dans la tête cette chanson My Favorite Things à cause Glee (mais je n’ai jamais vu La Mélodie du Bonheur.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |