170713


J’ai pas mal, c’est juste une impression crâniale (mais va expliquer ça au neurologue coco).

Lu cet article entre les pages du Monde immatériel : au sud, il y a la postapocalypse. Le monde réel reflue jusqu’à nos plantes de pieds, nos empreintes digitales, je voulais pas le voir ce monde, et on m’appelle William, j’ai des problèmes de narratologie, je suis fatigué je te dis, j’ai besoin de vacances et toi, Twitter, tu me balances ce truc et puis moi je le RT. Merde putain.

Dans l’ensemble, j’étais inquiet et venimeux. Si j’étais une horreur de la nature, je dirais, oui, venimeux. Mais c’est dur de définir.

Antoine Bréa, Méduses, Le Quartanier, P. 88

Ca m’empêche pas de retourner de mon plein gré dans les Méduses d’Antoine Bréa, c’est des cercles d’enfers personnels concentriques ce truc-là.

Vraiment, j’ai eu du mal à refluer des enfers. Oui. Là-bas, les sas sont bien gardés. J’ai erré seul longtemps parmi les sphères où nul n’a mis les pieds. J’en garde les empreintes jusqu’à la fin de ma mort. Est-ce un chant qui m’a soulevé jusqu’à toi ?

Ibid., P. 100

Comme souvent, quelqu’un d’invisible essaye de m’arracher l’omoplate droite (des fois c’est la gauche), elles sont liées au nerf optique. Quant aux madeleines dont parle Antoine Bréa (il lit Coup de tête, je lis Méduses, l’équilibre du monde est préservé), c’est un accident industriel. Joachim en avait parlé lui aussi. La vérité, c’est que si je m’en étais rendu compte pendant les corrections, je les aurais censurées, remplacées par autre chose (dans une version antérieure, des crocos Haribo).

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

170713, version 6 (21 juillet 2013)

Lu cet article entre les pages du Monde immatériel : au sud, il y a la postapocalypse. Le monde réel reflue jusqu’à nos plantes de pieds, nos empreintes digitales, je voulais pas le voir ce monde, et on m’appelle William, j’ai des problèmes de narratologie, je suis fatigué je te dis, j’ai besoin de vacances et toi, Twitter, tu me balances ce truc et puis moi je le RT. Merde putain.

Comme souvent, quelqu’un d’invisible essaye de m’arracher l’omoplate droite droit (des fois c’est la le gauche), elles ils sont liées liés au nerf optique. Quant aux madeleines dont parle Antoine Bréa (il lit Coup de tête, je lis Méduses, l’équilibre du monde est préservé), c’est un accident industriel. Joachim en avait parlé lui aussi. La vérité, c’est que si je m’en étais rendu compte pendant les corrections, je les aurais censurées, remplacées par autre chose (dans une version antérieure, des crocos Haribo).

Migraine, Coup de tête, Os, Antoine Brea, Postapocalypse

170713, version 5 (21 juillet 2013)

J’ai pas mal [mal à la tête->mot1] , c’est juste une impression crâniale (mais va expliquer ça au neurologue neurologue coco ). coco).

Lu [cet article->http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/07/16/dans-l-est-du-congo-les-viols-comme-armes-de-guerre_3448206_3212.html] Lu cet article entre les pages du Monde Monde immatériel : au sud, il y a la [postapocalypse->mot427 ]. postapocalypse . Le monde réel reflue jusqu’à nos plantes de pieds, nos empreintes digitales, je voulais pas le voir ce monde, et on m’appelle William, j’ai des problèmes de narratologie, je suis fatigué je te dis, j’ai besoin de vacances et toi, Twitter , [Twitter->https://twitter tu me balances ce truc et je le RT .com], tu me balances ce truc et je le RT. Merde putain.

170713, version 4 (21 juillet 2013)

J’ai pas mal à la têteJ’ai pas mal à la tête , c’est juste une impression crâniale (mais va expliquer ça au neurologue coco).

Lu cet article entre les pages du Monde immatériel : au sud, il y a la postapocalypse. Le monde réel reflue jusqu’à nos plantes de pieds, nos empreintes digitalesappuyés sur l’écran , je voulais pas le voir ce monde, et on m’appelle William, j’ai des problèmes de narratologie, je suis fatigué je te dis, j’ai besoin de vacances et toi, Twitter, tu me balances ce truc ça et je le RT. Merde putain.

Ca m’empêche pas de retourner de mon plein gré dans les Méduses d’Antoine Bréa, c’est des cercles d’enfers personnels concentriques ce truc-là truc .

Comme souvent, quelqu’un d’invisible essaye de m’arracher l’omoplate droit (des fois c’est le gauche), ils sont liés au nerf optique. Quant aux madeleines dont parle Antoine Bréa (il lit Coup de tête, je lis Méduses, l’équilibre du monde est préservé), c’est un accident industriel. Joachim en avait parlé lui aussi. La vérité, c’est que si je m’en étais rendu compte pendant les corrections, je les aurais censurées, remplacées par autre chose (dans une version antérieure, des crocos crocodiles Haribo).

170713, version 3 (19 juillet 2013)

Lu cet article entre les pages du Monde immatériel : au sud, il y a la postapocalypse. Le monde réel reflue jusqu’à nos plantes de pieds, nos empreintes digitales appuyés sur l’écranblanc , je voulais pas le voir ce monde, et on m’appelle William, j’ai des problèmes de narratologie, je suis fatigué je te dis, j’ai besoin de vacances et toi, Twitter, tu me balances ça et je le RT. Merde putain.

Comme souvent, quelqu’un d’invisible essaye de m’arracher l’omoplate droit (des fois c’est le gauche), ils sont liés au nerf optique. Quant aux madeleines dont parle Antoine Bréa (il lit Coup de tête, je lis Méduses, l’équilibre du monde est préservé), c’est un accident industriel. Joachim en avait parlé aussi. La vérité, c’est que si je m’en étais rendu compte pendant les corrections, je les aurais censurées, remplacées par autre chose (dans une version antérieure, c’était des crocodiles Haribo).

170713, version 2 (17 juillet 2013)

Comme souvent, quelqu’un d’invisible essaye de m’arracher l’omoplate droit (des fois c’est le gauche), ils sont liés au nerf optique. Quant aux madeleines dont parle Antoine Bréa (il lit Coup de tête, je lis Méduses, l’équilibre du monde est préservé), c’est un accident industriel. Joachim en avait parlé aussi. La vérité, c’est que si je m’en étais rendu compte pendant les corrections, je les aurais censurées, remplacées par autre chose (dans une version antérieure, c’était des crocodiles Haribo).

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |