journal #012 : 7 janvier 2007



mercredi 8 janvier 2014, par Guillaume Vissac |
Tags :


Coup de tête est un roman paru aux éditions Publie.net en mars 2013, puis réédité en octobre 2017. Il bouge encore.
Son écriture s´est déroulée entre 2006 et 2012.
Ce journal temporellement décalé raconte l´histoire (falsifiée) de cette écriture.
Pour soutenir ce journal, achetez le livre. Lisez le.

L’ellipse, je n’arrive pas. Je conçois le narrateur comme une caméra qui ne quitterait jamais le personnage qu’elle s’est décidée à suivre. Impossible de couper.

Dans « Coup de tête » mes ellipses sont toujours brouillonnes, maladroites, aléatoires. Pourquoi couper ici plutôt que là ou inversement ? À quoi c’est dû ce besoin de totalité ?

(Source)


<  -  >




Révisions

3 révisions

Journal de Coup de tête : 070107, version 4 (8 janvier 2014)

L’ellipse, je n’arrive pasà l’utiliser . Je conçois le narrateur comme une caméra qui ne quitterait jamais le personnage qu’elle s’est décidée à suivre. Impossible de couper.

Dans « Coup de tête » mes ellipses sont toujours brouillonnes, maladroites, aléatoires. Pourquoi couper ici plutôt que là ou inversement ? À quoi c’est dû ce constant besoin de totalité ?

[(Source)->http://www http://www .omega-blue.net/index.php/post/2007/01/07/220-l-ellipse-et-moi] php/post/2007/01/07/220-l-ellipse-et-moi

Journal de Coup de tête : 070107, version 3 (5 janvier 2014)

L’ellipse, c’est un peu cet espace, cet entre-deux, où le lecteur (parlons simplement de l’ellipse en littérature) dépasse véritablement son statut de spectateur pour devenir lui-même auteur, « producteur de sens », pour parler pompeusement. L’ellipse, c’est le procédé qui permet le plus au lecteur de se « libérer » de l’intrigue, des chapitres, du texte. L’ellipse, c’est l’endroit où il cesse d’être passif et où il expérimente réellement son activité. Bref, l’ellipse est un procédé narratologique qui permet une immersion totale du lecteur, puisque c’est à lui, et à lui seul, de reconstituer ce qui a pu se passer pendant le laps de temps qu’a duré l’absence de récit. Et en tant que lecteur, évidemment, je cherche justement ce type de liberté laissé par l’auteur (notamment dans une oeuvre comme Le Musée du silence, de Yoko Ogawa dont je vous ai parlé il y a plusieurs mois, oeuvre dans laquelle l’ellipse est superbement utilisée, le roman décrivant plus une succession de moments isolés dans le temps qu’une suite directe d’évènements).

Mon problème avec l’ellipse se trouve ailleurs. Le problème, ça doit être moi, ou bien ma façon de faire, parce que j’ai du mal à la supporter, l’ellipse, quand c’est à moi de prendre la plume (clavier) et de créer moi-même l’intrigue, les chapitres, le texte. Mon problème avec l’ellipse, c’est que je n’arrive pas vraiment à l’utiliser, disons, a bon escient. L’ellipse Mon problème avec l’ellipse , c’est peut être aussi que je n’arrive pas à l’utilisertout court . Je En règle générale , je conçois le narrateur comme une caméra ( cliché quand tu nous tiens ) qui ne quitterait jamais ( ou si rarement ) le personnage ou les personnages qu’elle s’est décidée à décidé de suivre. Ce qui veut dire que ce ou ces personnages sont montrés en permanence, dans une sorte de totalité oppressante et rigide au possible. Impossible de coupercomme ça , nettement , pour reprendre plus tard .Impossible, à moins de bâtir une construction basée sur ce procédé, comme l’est le Musée du silence, par exemple, comme j’ai pensé le faire pour un projet mûrement réfléchi qui, pour le moment, n’est pas encore concrétisé.

Journal de Coup de tête : 070107, version 2 (25 septembre 2013)

#012 #011 : 7 janvier 2007

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |