081013


« A chacune de nos grandes mutations, c’est un rêve qui se réalise. (...) Nous faisons naufrage, non pas sur nos rêves, mais sur notre incapacité à rêver avec assez de force. »

Ernst Jünger, Eumeswil, Folio, traduction Henri Plard, P. 527

J’ignore où la géographie nous mène mais des limes batraciennes se répandent sous nos toits (qui sont ces animaux baveux comment savoir ?) et je les shoote avec mes pieds, avec un club de golf pour les faire disparaître dans la nuit loin très loin. Tout ce que j’y gagne, c’est de les exploser gluants contre les murs. Les lapins sont là eux aussi, même le blanc, ils circulent entre nous, pourtant j’emmène Soupir à la clinique d’à côté, cette fois-ci c’est la vie bien réelle, l’éveillée, sur les coups de 8h, car il respire très mal, je serai en retard pour une autre journée de harcèlement téléphonique de merde, tant pis, je suis inquiet je checke souvent le tel pour voir, souffre de peurs primaires.

Verdict : insuffisance cardiaque, atteinte pulmonaire. Le mettre sous O2. Le gardent jusqu’à demain pour voir. Est-ce vraiment nécessaire d’encore documenter ? Pourquoi ne pas tout juste écrire suis triste au marqueur à la place ?

Nous l’avons vu (Soupir, nous l’avons vu). Shooté dans sa cabine d’O2. Mieux qu’en nos crânes l’avions imaginé.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

081013, version 6 (15 octobre 2013)

Ernst Jünger, Rêve, Lapins

<blockquote>

« A chacune de nos grandes mutations, c’est un rêve qui se réalise. (...) Nous faisons naufrage, non pas sur nos rêves, mais sur notre incapacité à rêver avec assez de force. »

Ernst Jünger, Eumeswil, Folio, traduction Henri Plard, P. 527 Dernier extrait Jünger

</blockquote>

J’ignore où la géographie nous mène mais des limes batraciennes se répandent sous nos toits (qui sont ces animaux baveux comment savoir ?) et je les shoote avec mes pieds, avec un club de golf pour les faire disparaître dans la nuit loin très très loin. Tout ce que j’y gagne, c’est de les exploser gluants contre les murs. Les lapins sont là eux aussi, même le blanc, ils circulent entre nous, pourtant j’emmène [Soupir->http://www.fuirestunepulsion.net/17h34/images/mai12/28-05-12.jpg] Les lapins sont eux aussi , même le blanc , ils circulent entre nous , pourtant j’emmène Soupir à la clinique d’à côté, cette fois-ci c’est la vie bien réelle, l’éveillée, sur les coups de 8h, car il respire très mal, je serai en retard pour une autre journée de harcèlement téléphonique de merde, tant pis, je suis inquiet je checke souvent le tel pour voir, souffre de [peurs primaires->http://www peurs primaires .publie.net/fr/ebook/9782814503021/livre-des-peurs-primaires].

081013, version 5 (15 octobre 2013)

J’ignore où la géographie nous mène mais des limes batraciennes se répandent sous nos toits (qui sont ces animaux baveux comment savoir ?) et je les shoote avec mes pieds, avec un club de golf pour les faire disparaître dans la nuit loin très très loin. Tout ce que j’y gagne, c’est de les exploser gluants contre les murs. Les lapins sont là eux aussi, même le blanc, ils circulent entre nous, pourtant j’emmène Soupir à la clinique d’à côté, cette fois-ci c’est la vie bien réelle, l’éveillée, sur les coups de 8h, car il respire très mal, je serai en retard pour une autre journée de harcèlement téléphonique de merde ouf , tant pis, je suis inquiet je checke souvent le tel pour voir, souffre de peurs primaires.

Les peurs primaires ont des noms. Insuffisance cardiaque. Verdict  : insuffisance cardiaque , atteinte Atteinte pulmonaire profonde. Le mettre sous O2. Réservé. Le gardent jusqu’à demain pour voir. Est-ce vraiment nécessaire d’encore de documentertout ça ? Pourquoi ne pas tout juste écrire suis super triste au marqueur à la place ?

081013, version 4 (13 octobre 2013)

J’ignore où la géographie nous mène mais des limes batraciennes se répandent sous nos toits (qui sont ces animaux baveux comment savoir ?) et je les shoote avec mes pieds, avec un club de golf pour les faire disparaître dans la nuit loin très loin. Tout ce que j’y gagne, c’est de les exploser gluants contre les murs. Les lapins sont là eux aussi, même le blanc, ils circulent entre nous, pourtant j’emmène Soupir à la clinique d’à côté, cette fois-ci c’est la vie bien réelle, l’éveillée, sur les coups de 8h 8h30 , car il respire très mal, je serai en retard pour une autre journée de harcèlement téléphonique de ouf, tant pis, je suis inquiet je checke souvent le tel pour voir, souffre de peurs primaires.

Les peurs primaires ont des noms. Insuffisance cardiaque. Atteinte pulmonaire profonde. Le mettre sous O2. Réservé. Le gardent jusqu’à demain pour voir. Est-ce vraiment nécessaire de documenter tout ça ? Pourquoi ne pas tout juste écrire suis super triste au marqueur à la place ? Hier, lu comme d’autres le truc de Katherine Pancol dont le chien est mort et comme on se fout de sa gueule dans le milieu des choses sans importance (les lettres). Je veux dire je sais bien que je suis du genre naïf, mais c’est pénible apprendre que même un écrivain ça peut être un gros beauf, rien n’est incompatible.

081013, version 3 (8 octobre 2013)

J’ignore où la géographie nous mène mais des limes batraciennes se répandent sous nos toits (qui sont ces animaux baveux comment savoir ?) et je les shoote avec mes pieds, avec un club de golf pour les faire disparaître loin dans la nuit loin très loin . Tout ce que j’y gagne, c’est de les exploser gluants contre les murs. Les lapins sont là aussi, même le blanc, ils circulent entre nous, pourtant j’emmène Soupir à la clinique d’à côté, cette fois-ci c’est la vie bien réelle, l’éveillée, sur les coups de 8h30, car il respire très mal, je serai en retard pour une autre journée de harcèlement téléphonique de ouf massif , tant pis, je suis inquiet je checke souvent le tel pour voir, souffre de peurs primaires.

Les peurs primaires ont des noms. Insuffisance cardiaque. Atteinte pulmonaire profonde. Le mettre sous O2. Réservé. Le gardent jusqu’à demain pour voir. Est-ce vraiment nécessaire de documenter tout ça ? Pourquoi ne pas tout juste écrire suis super super triste au marqueur à la place ? . Hier, j’ai lu comme d’autres le truc de Katherine Pancol dont le chien est mort et comme on se fout de sa gueule dans le milieu des choses sans importance (les lettres). Je veux dire je sais bien que je suis du genre bien naïf, mais c’est pénible apprendre que même un écrivain ça peut être un gros beauf, rien n’est c’est pas incompatible.

081013, version 2 (8 octobre 2013)

Dernier extrait Jünger

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |