221113


Tu regardes le film La route tiré du roman de Cormac McCarthy, mais ce n’est pas réellement La route : c’est une adaptation bis qui s’écoule dans le rêve. Dans cette version parallèle, des tempêtes de sable s’abattent sur le père et son fils (et on la voit venir de loin). Dans cet autre rêve minuscule, le diable est allongé sur la canapé du salon et il te dit : « c’est bon, je le lirai plus tard ton bouquin ».

Tu as traversé le jour comme on traverse une ville : en apnée pratiquement. Le jour était fermé quand tu es arrivé au travail le matin, fermé encore quand tu en es sorti le soir. Entre temps, peut-être bien, quelque chose s’est passé (mais quoi ?)

She drove into San Narciso on a Sunday, in a rented Impala. Nothing was happening. She looked down a slope, needing to squint for the sunlight, onto a vast sprawl of houses which had grown up all together, like a well-tended crop, from the dull brown earth ; and she thought of the time she’d opened a transistor radio to replace a battery and seen her first printed circuit. The ordered swirl of houses and streets, from this high angle, sprang at her now with the same unexpected, astonishing clarity as the circuit card had. Though she knew even less about radios than about Southern Californians, there were to both outward patterns a hieroglyphic sense of concealed meaning, of an intent to communicate. There’d seemed no limit to what the printed circuit could have told her (if she had tried to find out) ; so in her first minute of San Narciso, a revelation also trembled just past the threshold of her understanding.

Thomas Pynchon, The Crying of Lot 49

<  -  >

Partager

Révisions

3 révisions

221113, version 4 (29 novembre 2013)

Thomas Pynchon, Ville, Rêve, Cormac McCarthy
Tu regardes [le film->http://www.juanasensio.com/archive/2009/11/23/the-road-de-john-hillcoat-la-route.html] La route tiré du [roman->http://www.juanasensio.com/archive/2007/12/22/la-route-the-road-cormac-mccarthy.html] de Cormac McCarthyTu regardes le film La route tiré du roman de Cormac McCarthy , mais ce n’est pas réellement La route : c’est une adaptation bis qui s’écoule dans le rêve. Dans cette version parallèle, des tempêtes de sable s’abattent sur le père et son filspar derrière (et on la voit venir de loin). Dans cet autre rêve minuscule, le diable est allongé sur la canapé du salon et il te dit : « c’est bon, je le lirai plus tard ton bouquin ».

221113, version 3 (29 novembre 2013)

<blockquote>

She drove into San Narciso on a Sunday, in a rented Impala. Nothing was happening. She looked down a slope, needing to squint for the sunlight, onto a vast sprawl of houses which had grown up all together, like a well-tended crop, from the dull brown earth ; and she thought of the time she’d opened a transistor radio to replace a battery and seen her first printed circuit. The ordered swirl of houses and streets, from this high angle, sprang at her now with the same unexpected, astonishing clarity as the circuit card had. Though she knew even less about radios than about Southern Californians, there were to both outward patterns a hieroglyphic sense of concealed meaning, of an intent to communicate. There’d seemed no limit to what the printed circuit could have told her (if she had tried to find out) ; so in her first minute of San Narciso, a revelation also trembled just past the threshold of her understanding.

Thomas Pynchon , The Crying of extrait Lot 49 49

</blockquote>

Tu regardes le film La route La route tiré du roman de Cormac McCarthy, mais ce n’est pas réellement La route le film La route : c’est une adaptation bis qui s’écoule dans le [rêve->mot126 ]. rêve . Dans cette version parallèle, des tempêtes de sable s’abattent sur le père et son fils par derrière (et on la voit venir de loin). Dans cet autre rêve minuscule, le diable est allongé sur la canapé du salon et il te dit : «  c’est bon, je le lirai plus tard ton bouquin ». .

221113, version 2 (23 novembre 2013)

221113 22113

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |