231213


Nous avons été expropriés de notre langue par l’enseignement, de nos chansons par la variété, de nos chairs par la pornographie de masse, de notre ville par la police, de nos amis par le salariat.

Comité invisible, L’Insurrection qui vient, Paris, La Fabrique, 2007, p. 20.

C’est un extrait issu de Tarnac.

Avant de prendre l’habituel 6689 de 18h56 pour la Loire, j’ai renseigné quelques chiffres dans le reporting de novembre, envoyé en retard. Un gamin bouscule la cage où les minuscules terrorisés sont terrés alors je l’insulte et je parle tout seul en marchant comme un vrai parisien (c’est-à-dire un faux, quelqu’un qui comme moi s’est fait infecter par la ville et sent l’eau s’écouler tout au fond de sa gorge : l’eau poisseuse qui a le goût de la gorge). Pris des Lisopaïnes périmées. Sonneur a beau dire que je suis imperturbable, je me sens perturbé. Dans le 6689 je me sers de mon iPhone comme d’un catalyseur de connexion 3G pour draguer une connexion éternelle et comme inépuisable : j’ai l’impression d’être le premier homme sur terre à faire ça. J’ai oublié à Paris des pots de miel en pots et les Vies minuscules de Thomas (voulais les lire ici, dans le 6689). Quelque part, au cours d’un interrogatoire transhumaniste, plus ou moins loin dans le futur, on pourra dire à une fille (car dans Tarnac c’est une fille), voilà, nous avons étudié avec une grande attention vos relevés biométriques durant la nuit du tel mois et il semblerait que vous avez consommé une quantité fortement inhabituelle de nicotine cette nuit-là, regardez, vous voyez les graphiques, ça correspond à la nuit du tel mois, de telle heure à telle heure, c’est un pic important, vraiment, alors, si ça ne vous ennuie pas, vous pourriez peut-être nous éclairer sur la nature de cette consommation, d’où vient-elle, quelles en sont les causes et l’origine ? Et, bien sûr, quelle que soit la réelle justification de cet événement ponctuel et l’utilisation faite de ces informations par les autorités, bien sûr que nous aurons perdu, perdu contre le monde entier. Dans ce même 6689 je me regarde me regarder dans les deux yeux, ça se passe sur la surface de la vitre, je me demande est-ce que je suis adulte ?, j’ai vu la ride tranchée à la gauche de ma bouche car je souris toujours du même côté, oui, et si je me regarde sans mes lunettes, la lumière jaune stroboscopique pulsant tout contre moi (ça ferait d’ailleurs une belle photo si les photos pouvaient bouger), je crois me reconnaître, j’ai le visage des petits gris avec les grands yeux noirs sans doute je viens de là.

Pour invoquer l’âme d’H., j’écoute et récoute Caramel.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

231213, version 6 (1er janvier 2014)

Train, H., Comité Invisible, David Dufresne, Suzanne Vega

<blockquote>

Nous avons été expropriés de notre langue par l’enseignement, de nos chansons par la variété, de nos chairs par la pornographie de masse, de notre ville par la police, de nos amis par le salariat.

Comité invisible, L’Insurrection qui vient, Paris, La Fabrique, 2007, p. 20.

</blockquote>

Extrait Tarnac Insurrection qui vient

C’est un extrait issu de [Tarnac->http://magasin-general . Tarnac . fr/].

Avant de prendre [l’habituel 6689->http://www.fuirestunepulsion.net/spip.php?page=recherche&recherche=6689] Avant de prendre l’habituel 6689 de 18h56 pour la Loire, j’ai renseigné quelques chiffres dans le les reporting de novembre, envoyé en retard. Un gamin bouscule la cage où les minuscules terrorisés sont terrés alors je l’insulte et je parle tout seul en marchant comme un vrai parisien (c’est-à-dire un faux, quelqu’un qui comme moi s’est fait infecter par la ville et sent l’eau s’écouler tout au fond de sa la gorge : l’eau poisseuse qui a le goût de la gorge). Pris J’ai pris des Lisopaïnes périméesdepuis deux ans pour ça . [Sonneur a beau dire->https://twitter.com/sonneur24/status/415027924136239104] Sonneur a beau dire que je suis imperturbable, je me sens perturbé. Dans le 6689 je me sers de mon iPhone comme d’un catalyseur de connexion 3G pour draguer une connexion éternelle et comme inépuisable : j’ai l’impression d’être le premier homme sur terre à faire ça. J’ai oublié à Paris des pots de miel en pots et les [Vies Vies minuscules de Thomas->article2265] Thomas ( voulais les lire ici , dans le 6689 ). (voulais les lire ici, dans le 6689). Quelque part, au cours d’un interrogatoire transhumaniste, plus ou moins loin dans le futur, on pourra dire à une fille (car dans Tarnac c’est une fille), voilà, nous avons étudié avec une grande attention vos relevés biométriques durant la nuit du tel mois et il semblerait que vous avez consommé une quantité fortement inhabituelle de nicotine cette nuit-là, regardez, vous voyez les graphiques, la courbe monte ici , ça correspond à la nuit du tel mois, de telle heure à telle heure, c’est un pic important, vraiment, alors, si ça ne vous ennuie pas, vous pourriez peut-être essayer de nous éclairer sur la nature de cette consommation, d’où vient-elle, quelles en sont les causes et l’origine les raisons ? Et, bien sûr, quelle que soit la réelle justification de cet événement ponctuel et l’utilisation faite de ces informations par les autorités, bien sûr que nous aurons alors perdu, perdu contre le monde entier. Dans ce même le 6689 je me regarde me regarder dans les deux yeux, ça se passe sur la surface de la vitre, je me demande est-ce que je suis adulte ?, j’ai vu la ride tranchée à la gauche de ma bouche car je souris toujours du même côté, oui, et si je me regarde sans mes lunettes, la lumière jaune stroboscopique pulsant tout contre moi ( , ça ferait d’ailleurs une belle photo si les photos pouvaient bouger), , je crois me reconnaître, j’ai le visage des [petits gris->http://fr petits gris avec les grands yeux noirs sans doute je viens de .wikipedia.org/wiki/Petit-Gris_(extraterrestre)] avec les grands yeux noirs sans doute je viens de là.

231213, version 5 (1er janvier 2014)

C’est un extrait issu de Tarnac . Tarnac .

Avant de prendre l’habituel 6689 de 18h56 pour la Loire, j’ai renseigné quelques chiffres dans les reporting de novembre, envoyé dans la foulée , en retard, fin décembre . Un gamin bouscule la cage où les minuscules terrorisés sont terrés alors je l’insulte et je parle tout seul en marchant comme un vrai parisien (c’est-à-dire un faux, quelqu’un qui comme moi s’est fait infecter infecté par la ville et sent l’eau s’écouler tout au fond de la gorge : l’eau poisseuse qui a le même goût de que la gorge). J’ai pris des Lisopaïnes périmées depuis deux ans pour ça. Sonneur a beau dire que je suis imperturbable, je me sens perturbé. Dans le 6689 je me sers de mon iPhone comme d’un catalyseur de connexion 3G pour draguer une connexion éternelle et comme inépuisable : j’ai l’impression d’être le premier homme sur terre à faire ça. J’ai oublié à Paris des pots de miel en pots et les Vies minuscules Vies minuscules de Thomas (voulais les lire ici, dans le 6689). Quelque part ( Juan Asensio n’aime pas qu’on commence une phrase par quelque part, ), au cours d’un interrogatoire transhumaniste, plus ou moins loin dans le futur, on pourra dire à une fille (car dans Tarnac Tarnac c’est une fille), voilà, nous avons étudié avec une grande attention vos relevés biométriques durant la nuit du tel mois et il semblerait que vous avez consommé une quantité fortement inhabituelle de nicotine cette nuit-là, regardez, vous voyez les graphiques, la courbe monte ici, ça correspond à la nuit du tel mois, de telle heure à telle heure, c’est un pic important, vraiment, alors, si ça ne vous ennuie pas, vous pourriez peut-être essayer de nous éclairer sur la nature de cette consommation, d’où vient-elle, quelles en sont les causes et les raisons ? Et, bien sûr, quelle que soit la réelle justification de cet événement ponctuel et l’utilisation faite de ces informations par les autorités, nous aurons alors perdu, perdu contre le monde entier. Dans le 6689 je me regarde me regarder dans les deux yeux, ça se passe sur la surface de la vitre, je me demande est-ce que je suis adulte ?, j’ai vu la ride tranchée à la gauche de ma bouche car je souris toujours du même côté, oui, et si je me regarde sans mes lunettes, la lumière jaune stroboscopique pulsant tout contre moi, ça ferait d’ailleurs une belle photo si les photos pouvaient bouger, je crois me reconnaître, j’ai le visage des petits gris avec les grands yeux noirs sans doute je viens de là.

231213, version 4 (24 décembre 2013)

Dans le 6689 je me regarde me regarder dans les deux yeux, ça se passe sur la surface de la vitre, je me demande est-ce que je suis adulte ?, j’ai vu la ride tranchée à la gauche de ma bouche car je souris toujours que d’un seul côté, oui, et si je me regarde sans mes lunettes, la lumière jaune stroboscopique pulsant sur moi, ça ferait d’ailleurs une belle photo si les photos pouvaient bouger, je crois me reconnaître, j’ai le visage des petits gris avec les grands yeux noirs sans doute je viens de là.

231213, version 3 (23 décembre 2013)

Sonneur a beau dire que je suis imperturbable, je me sens perturbé. (à intégrer dans le paragraphe ?)

231213, version 2 (23 décembre 2013)

Pour invoquer l’âme d’H., j’écoute et récoute Caramel.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |