250214


La station-service est toujours là, au carrefour des rues Padre Mier et Degollado, la supérette, non. On l’a fermée durant les années soixante-dix, quand se sont installées à Monterrey les grandes chaînes commerciales. Et bien que la majorité des maisons du quartier ait fini en bureaux, écoles, restaurants ou cabinets médicaux, il y a encore de nos jours des habitants qui se souviennent de Matus. Certains ne l’ont jamais connu par son nom, ils rapportent seulement que pendant de nombreuses années, dans le secteur, ils ont vu courir presque journellement un homme qui faisait un ou deux tours, voire davantage, dans la rue qui longe le mont de l’Obispado. En ces temps-là, le jogging n’était pas à la mode, dit madame Olivia Muguerza qui habite la rue Degollado, c’est pourquoi le pauvre devait supporter les moqueries et les insultes, parfois même on lui jetait des choses. Moi, il me faisait pitié, bien qu’un jour je lui aie moi aussi crié pour le blesser quelque chose sur ses jambes. Je n’étais qu’une jeune fille, ce devait être dans les années quarante, j’allais avec un groupe d’amis, on est toujours plus courageux quand on se déplace en nombre« Mais lui, il s’en moquait, quelques personnes disaient qu’il était sourd parce qu’il ne répondait jamais aux provocations. Un jour on ne l’a plus revu, on a dit qu’il était mort, mais je ne me souviens pas à quelle époque c’était.
 

David Toscana, L’Armée illuminée, traduction François-Michel Durazzo, Zulma

Nouvelles chaussures. Reprendre, donc, mais je ne sais pas trop quand, le ciel est noir encore, trop tôt en fin de jour. Les thunes : deux fois le prix que j’avais dans la tête.

Je reçois gratuitement des louanges auprès de ma hiérarchie nord-alimentaire (assessment annuel). Ce n’est qu’un code pour dire je sais pas, c’est la langue blanche de la vie grise.

Sur le chemin du retour [1] je découvre qu’ils ont fait une version harpe du Piano Phase de Steve Reich (mais ça ne soulèvera pas en moi le même silence, le même éveil que la version piano).

Il me semble que la suite logique d’un truc comme 17h34 ce serait prendre une photo par jour, sans contrainte d’heure ou de temps ou d’objet, ne serait-ce que pour pouvoir accompagner le journal chaque soir.

5 mars 2014
par Guillaume Vissac
Journal
#17h34 #Boulot #Courir #David Toscana #Steve Reich

[1Un ramassi de fictions cette phrase : il n’y a pas de chemin et il n’y a pas de retour, il n’y a que le circuit périphérique des choses qui nous fracasse en rond contre les mêmes surfaces.

<  -  >

Partager

Révisions

7 révisions

250214, version 8 (5 mars 2014)

Je reçois gratuitement des louanges auprès de ma hiérarchie nord-alimentaire (assessment assesment annuel). Ce n’est qu’un code pour dire je sais pas, c’est la langue blanche de la vie grise.
Boulot, 17h34, Steve Reich, Courir, David Toscana

250214, version 7 (5 mars 2014)

Steve Reich, David Toscana

<blockquote > Toscana courir

La station-service est toujours là, au carrefour des rues Padre Mier et Degollado, la supérette, non. On l’a fermée durant les années soixante-dix, quand se sont installées à Monterrey les grandes chaînes commerciales. Et bien que la majorité des maisons du quartier ait fini en bureaux, écoles, restaurants ou cabinets médicaux, il y a encore de nos jours des habitants qui se souviennent de Matus. Certains ne l’ont jamais connu par son nom, ils rapportent seulement que pendant de nombreuses années, dans le secteur, ils ont vu courir presque journellement un homme qui faisait un ou deux tours, voire davantage, dans la rue qui longe le mont de l’Obispado. En ces temps-là, le jogging n’était pas à la mode, dit madame Olivia Muguerza qui habite la rue Degollado, c’est pourquoi le pauvre devait supporter les moqueries et les insultes, parfois même on lui jetait des choses. Moi, il me faisait pitié, bien qu’un jour je lui aie moi aussi crié pour le blesser quelque chose sur ses jambes. Je n’étais qu’une jeune fille, ce devait être dans les années quarante, j’allais avec un groupe d’amis, on est toujours plus courageux quand on se déplace en nombre« Mais lui, il s’en moquait, quelques personnes disaient qu’il était sourd parce qu’il ne répondait jamais aux provocations. Un jour on ne l’a plus revu, on a dit qu’il était mort, mais je ne me souviens pas à quelle époque c’était.

 

David Toscana, L’Armée illuminée, traduction François-Michel Durazzo, Zulma

jpg/p1000096.jpg

250214, version 6 (5 mars 2014)

Nouvelles chaussuresrouges pour courir , donc reprendre la course, mais je ne sais pas trop quand, le ciel est noir encore, trop tôt en fin de jour (très bientôt je l’espère). Les thunes : deux fois le prix que j’avais en tête.

Je reçois gratuitement des louanges auprès de ma hiérarchie nord-alimentaire (assesment annuel). Ce n’est qu’un code pour dire je sais pas autre chose , c’est la langue blanche de la vie grise.

Sur le chemin du retour [1] je découvre qu’ils ont fait une version harpe du Piano Phase de Steve Reich (mais ça ne soulèvera pas en moi le même silence, le même éveil que la version pianonative ).

[1C’est un ramassi de fictions cette phrase phrase-là : il n’y a pas de chemin et il n’y a pas de retour, il n’y a que le circuit périphérique des choses qui nous fracasse racle en rond contre les auprès des mêmes surfaces.

250214, version 5 (4 mars 2014)

Nouvelles De nouvelles chaussures rouges pour courir, donc reprendre la course, mais je ne sais pas trop quand, le ciel est noir encore, trop tôt en fin de jour ( , mais très bientôt je l’espère ). j’espère . Les thunes : deux fois le prix que j’avais en dans la tête.

Je reçois gratuitement des louanges auprès de ma hiérarchie nord-alimentaire ( assesment annuel ). . Un assesment annuel. Ce n’est qu’un code pour dire autre chose, c’est la langue blanche de la vie grise.Ça n’a pas beaucoup d’importance en réalité, louanges ou pas.

250214, version 4 (1er mars 2014)

De nouvelles chaussures rouges pour courir, donc reprendre la course, mais je ne sais pas trop quand, le ciel est noir encore, un peu trop tôt en fin de jour , mais très bientôt j’espère. Les thunes : deux fois le prix que j’avais dans la tête.

Je reçois gratuitement des louanges auprès de ma hiérarchie nord-alimentaire. Un assesment assesment annuel. Ce n’est qu’un code pour dire autre chose, c’est la langue blanche de la vie grise. Ça n’a pas beaucoup d’importance en réalité, louanges ou pas.

Sur le chemin du retour [2] je découvre qu’ils ont fait une [version harpe->https://open.https://open.spotify.com/track/54EzR9Mhp25Ex42KY71Q8Y] com/track/54EzR9Mhp25Ex42KY71Q8Y je découvre qu’ils ont fait une version harpe du Piano Phase de Steve Reich, mais ça ne soulèvera pas en moi le même silence, le même éveil que la version piano originelle.

[2C’est un ramassi de fictions cette phrase : il n’y a pas de chemin et il n’y a pas de retour, il n’y a que le circuit périphérique des choses qui nous porte portent en rond auprès des mêmes surfaces domaines .

250214, version 3 (25 février 2014)

Il me semble que la suite logique d’un truc comme 17h34 ce serait prendre une photo par jour, sans contrainte d’heure ou de temps ou d’objet, ne serait-ce que pour prévoir accompagner le journal correspondant.

250214, version 2 (25 février 2014)

Sur le chemin du retour [3] je découvre qu’ils ont fait une version harpe du Piano Phase de Steve Reich, mais ça ne soulèvera pas en moi le même silence, le même éveil que la version piano originelle. https://open.spotify.com/track/54EzR9Mhp25Ex42KY71Q8Y

[3C’est un ramassi de fictions cette phrase : il n’y a pas de chemin et il n’y a pas de retour, il n’y a que le circuit périphérique des choses qui nous portent en rond auprès des mêmes domaines.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |