200314


On avait allumé des torches contre les murs pour que nous pussions jouir de quelque lumière en mangeant. Cette sorte de cave de pierre brute, où des brandons suspendus répandaient une lueur crépitante au centre du halo noir qu’avaient déposé contre les murailles les lumières anciennes, semblait devoir servir de cadre à quelque cérémonie tragique, à quelque culte chthonien. Un instant, j’eus l’illusion d’avoir voyagé dans le temps plutôt que dans l’espace et, en m’enfonçant dans le nord, d’avoir descendu les degrés ultimes des âges barbares. Les figures austères et hirsutes de ceux qui se pressaient dans le caveau ajoutaient encore à la pesanteur profonde.

Jacques Abeille, Les jardins statuaires, Folio, P.296

Il faudrait pouvoir mesurer (avec quel instrument quel outil je ne sais pas) l’écart constaté entre un livre tel qu’on a pu se le le représenter ou se l’imaginer un temps avant la lecture et ce même livre après l’avoir lu [1]. Curieusement, s’agissant des Jardins statuaires, l’écart constaté était, le long des cent premières pages, assez important, et tend petit à petit à se réduire, comme pour s’adapter aux formes mentales dont je l’avais sommairement revêtues dans ma tête avant lire.

Couru quoi moins de 27 minutes. Combien de kilomètres je sais pas : Runtastic me dit 5.54 mais c’est faux : avant le kilomètre habituel il m’en annonçait deux. Sur le Canto Ostinato synthétisé (on se croirait dans Logan’s run ou plutôt non : l’idée que je m’étais fait de Logan’s run avant le voir).

Heureux qu’H. m’ait donné envie de le lire, Les jardins statuaires. Surpris par la comparaison avec Tolkien, je l’ai lue à droite à gauche, même s’il est vrai que le personnage du chef blond dans les steppes ressemble assez à l’idée que je m’étais faite de Túrin Turambar que, bien qu’il soit toujours décrit très brun sombre de tête, je me suis toujours imaginé blond. C’est la même chose avec la représentation inconsciente du chevalier du dragon [2] : il est blond dans l’évocation sans visage mais brun dans la réalité (de fait même Túrin Turambar ressemble à ce faux chevalier).

Je ne sais pas encore exactement ce que je veux faire des esquisses [3]. Sont des carnets de croquis ces trucs. Je les garde au cas où, pour pouvoir m’en servir. Pas mal retravaillés et réécrits. Parfois j’aimerais que ce soit déconnecté de tout début et de toute fin (pour ça couper la première phrase, la dernière, et avoir l’impression que ça a été arraché brutalement à un autre corps existant). C’est pas encore techniquement réussi l’apparence (le sommaire) de la rubrique. Ce que j’aimerais faire ce serait des blocs de textes écrits minusculement, et on cliquerait dessus pour accéder à l’article. Au bout d’un moment y en aurait tant que ça tartinerait la page. Peut-être bien qu’on pourrait zoomer [4] pour lire directement. De cette façon le design de la page serait composé simplement par le texte lui-même (et rien d’autre).

27 mars 2014
par Guillaume Vissac
Journal
#Courir #Fly #J.R.R. Tolkien #Jacques Abeille #Jeroen van Veen #Simeon ten Holt #Spip #Textopoly

[1Un tel travail pourrait également être effectué avec les gens et les personnes : saisir l’écart entre l’image de quelqu’un avant de le connaître réellement et sa réalité précise plusieurs mois après.

[2C’est dans Fly cette histoire, une déclinaison manga du jeu culte Dragon Quest.

[3Une sous-rubrique domiciliée dans les fictions qui s’est déjà appelée "Minuscules" et "les frêles".

[4Comme dans l’interface lecture du Textopoly.

<  -  >

Partager

Révisions

4 révisions

200314, version 5 (27 mars 2014)

<blockquote>

On avait allumé des torches contre les murs pour que nous pussions jouir de quelque lumière en mangeant. Cette sorte de cave de pierre brute, où des brandons suspendus répandaient une lueur crépitante au centre du halo noir qu’avaient déposé contre les murailles les lumières anciennes, semblait devoir servir de cadre à quelque cérémonie tragique, à quelque culte chthonien. Un instant, j’eus l’illusion d’avoir voyagé dans le temps plutôt que dans l’espace et, en m’enfonçant dans le nord, d’avoir descendu les degrés ultimes des âges barbares. Les figures austères et hirsutes de ceux qui se pressaient dans le caveau ajoutaient encore à la pesanteur profonde.

Jacques Abeille, Les jardins statuaires, Folio, P.jardins 296

</blockquote>

Il faudrait pouvoir mesurer (avec quel instrument quel outil je ne sais pas) l’écart constaté entre un livre tel qu’on a pu se le le représenter ou se l’imaginer un temps avant la lecture et ce même livre après l’avoir lu [1]. Curieusement, s’agissant des Jardins statuaires, l’écart constaté était, le long des cent premières pages , assez très importantau début , et tend petit à petit à se réduire, comme pour s’adapter aux formes mentales préjugées dont je l’avais sommairement revêtues dans ma tête avant lire.

[1Un tel travail pourrait également être effectué avec les gens et les personnes : saisir l’écart entre l’image de quelqu’un avant de le connaître réellement et sa réalité précise plusieurs mois après .

Spip, Fly, J.R.R. Tolkien, Jeroen van Veen, Simeon ten Holt, Courir, Textopoly, Jacques Abeille
jpg/p1000282.jpg

200314, version 4 (27 mars 2014)

jardins 296 (? )

Il faudrait pouvoir mesurer mesure (avec quel instrument quel outil je ne sais pas) l’écart constaté entre un livre tel qu’on a avait pu se le le représenter ou se l’imaginer avant avant la lecture et ce même livre après l’avoir lu [2]. une lecture véritable . Curieusement, s’agissant des Jardins statuaires, l’écart constaté était très important au début, et tend petit à petit à se réduire, comme pour s’adapter aux formes mentales préjugées dont je l’avais sommairement revêtues habillées dans ma tête avant de le lire.

[2Un tel travail pourrait également être effectué avec les gens et les personnes  : saisir l’écart entre l’image de quelqu’un avant de le connaître réellement et sa réalité précise .

200314, version 3 (20 mars 2014)

Je ne sais pas encore exactement ce que je veux faire des esquisses [3]. Sont des carnets de croquis ces trucs. Je les garde au cas où, pour pouvoir m’en servir. Pas mal retravaillés et réécrits. Parfois j’aimerais que ce soit déconnecté de tout début et de toute fin (pour ça couper la première phrase, la dernier, et avoir l’impression que ça a été arraché quelque part de concret). C’est pas encore techniquement réussi l’apparence (le sommaire) de la rubrique. Ce que j’aimerais faire ce serait des blocs de textes écrits minusculement, et on cliquerait dessus pour accéder à l’article. Au bout d’un moment y en aurait tant que ça tartinerait la page. Peut-être bien qu’on pourrait zoomer [4] pour lire directement. De cette façon le design de la page il serait composé simplement par le texte lui-même (et rien d’autre).

[3Une sous-rubrique domiciliée dans les fictions qui s’est déjà appelée "Minuscules" et "les frêles".

[4Comme dans l’interface lecture du Textopoly.

200314, version 2 (20 mars 2014)

jardins 296 299 (?)

Couru quoi moins de 27 minutes. Combien de kilomètres je ne sais pas : Runtastic me dit 5.54 mais c’est faux : avant le kilomètre habituel il m’en annonçait deux. Le tout sur le Canto Ostinato synthétisé (on se croirait dans Logan’s run ou plutôt non : l’idée que je m’étais fait de Logan’s run avant le voir.

Heureux qu’H. m’ait donné envie de le lire, Les jardins statuaires. Surpris par la comparaison à Tolkien qu’on a pu lire à droite à gauche, même s’il est vrai que le personnage du chef blond dans les steppes ressemble assez à l’idée que je m’étais faite de Túrin Turambar que, bien qu’il soit toujours décrit comme de tête brun très sombre, je me suis toujours imaginé blond. C’est la même chose avec la représentation inconsciente de l’idée qu’on se fait du chevalier du dragon [5] : il est blond dans l’évocation sans visage, mais très brun dans la réalité (et de fait même Túrin Turambar ressemble à ce faux chevalier).

[5C’est dans Fly cette histoire, une déclinaison manga du jeu culte Dragon Quest.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |