médecine, s.f. Science des maladies et art de les guérir.

mec de l’est bokoniste

samedi 13 décembre 2014, par Guillaume Vissac |
Tags : Corps - Croquis - Kurt Vonnegut - Métro

mec dans le métro un grand (son visage)
oublié tout de la couleur des yeux
et la peau pâle pas blanche pas chair pas comme la mienne mais grise
grise
grise sous l’énéon de la rame
grise et des os dans les paules
grise l’os envé dans la cage
de la pilosité visible dans l’échancrure du vé
de la barbe à la bleue sous la peau du visage
des cheveux noirs des pompes des habits des vêtements
un air genre
gris sec maigre comme les mecs porn de l’est
avec leurs cicatrices au corps
avec leurs cicatrices visibles
leurs appendices leurs ablations leur pectoral en moins
leurs creux là dans la fosse
leurs airs de je regarda yeur
leurs âges fanés d’ados mineurs majeurs
leurs bites mi-molles de quand ils se font prendre
patientent
quand ils pensent à quoi d’autre
quand ils se font dire des choses avec des prénoms faux
leurs vinminutes de baise contractuelles et chiantes
le regard aspergé
leurs ombres éberluées par terre
bleu cobalt et les mains
sous la nuque de leur corps
frigorifiés quasi
transi de rien de tout
en attente de je sais pas
comme Bokonon dans ce livre
dont la lecture fut tendre



Share |

4 révisions

mec de l’est bokoniste, version 5 (13 décembre 2014)

( reconstruire )

et la peau pâle pas blanche pas chair pas comme la mienne mais grise

du torse

leurs airs de je regarda yeur

le leurs yeux pas leur regard aspergé

vide

leurs ombres éberluées par terre

Métro, Croquis, Corps, Kurt Vonnegut

mec de l’est bokoniste, version 4 (4 décembre 2014)

oublié tout de la couleur des yeux (reconstruire je me souviens pourtant )

leurs bites mi-molles de quand ils se font prendre

patientent

limer

quand ils pensent à quoi d’autre

de rien

leurs ombres éberluées par terre

mec de l’est bokoniste, version 3 (29 novembre 2014)

mec dans le métro blême un grand (son visage)

grise l’os envé l’eau enviée dans la cage

leurs bites mi-molles de quand ils se font limer

mec de l’est bokoniste, version 2 (26 novembre 2014)

grise sous l’énéon de la rame

l’arame

grise et des os dans les paules

grise l’eau enviée envée dans la cage

de la pilosité visible visivle dans l’échancrure du vé

leurs creux là dans la fosse du tu torse

de tout

leurs ombres éberluées par terre

dont la lecture fut tendre que tu as aimé lire



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |