260215


Une phrase que Didier avait trouvée le jour même en feuilletant ses notes se mit à flotter, isolée, dans le vent de son esprit : « Notre expérience de la vie et les études scientifiques qu’en fait notre intelligence mettent en lumière une seule vérité : le manque de vraie réalité de notre vie. »

Paul Gadenne, Les Hauts-Quartiers, Points Seuil, P. 680

Dans l’article The Problem with Easy Technology paru dans le dernier numéro du New Yorker, Tim Wu écrit : The problem is that, as every individual task becomes easier, we demand much more of both ourselves and others. Instead of fewer difficult tasks (writing several long letters) we are left with a larger volume of small tasks (writing hundreds of e-mails). We have become plagued by a tyranny of tiny tasks, individually simple but collectively oppressive. And, when every task in life is easy, there remains just one profession left : multitasking. Mais hier j’envoyais un email à l’IT demandant des améliorations techniques sur une saisie répétée en janvier 988 fois. Trente secondes par saisie, j’écrivais, c’est très peu, mais 988 fois 30 secondes... Je n’ai pas eu de réponse à mon mail. Je faisais autre chose aujourd’hui, mais, comme Samantha dans Her, ça et aussi autre chose. Une fois rentré, après avoir passé des heures à répondre à des mails (non, à traiter des emails), j’ai fait de même avec les miens et avec Publie.net.

<  -  >

Partager

Révisions

3 révisions

260215, version 4 (17 mars 2015)

Une phrase que Didier avait trouvée le jour même en feuilletant ses notes se mit à flotter, isolée, dans le vent de son esprit : « Notre expérience de la vie et les études scientifiques qu’en fait notre intelligence mettent en lumière une seule vérité : le e manque de vraie réalité réaité de notre vie. »
Publie.net, Boulot, Paul Gadenne
jpg/p1010457.jpg

260215, version 3 (17 mars 2015)

<blockquote>

Une phrase que Didier avait trouvée le jour même en feuilletant ses notes se mit à flotter, isolée, dans le vent de son esprit : « Notre expérience de la vie et les études scientifiques qu’en fait notre intelligence mettent en lumière une seule vérité : e manque de vraie réaité de notre vie. »

Paul Gadenne , Les Hauts-Quartiers , Points Seuil , P hauts quartiers p . 680à peu près

</blockquote>

Dans l’article The Problem with Easy Technology paru dans le dernier numéro du New Yorker, Tim Wu écrit : The problem is that, as every individual task becomes easier, we demand much more of both ourselves and others. Instead of fewer difficult tasks (writing several long letters) we are left with a larger volume of small tasks (writing hundreds of e-mails). We have become plagued by a tyranny of tiny tasks, individually simple but collectively oppressive. And, when every task in life is easy, there remains just one profession left : multitasking. Mais hier j’envoyais un email à l’IT demandant des améliorations techniques sur une saisie répétée en janvier 988 fois. Trente Perdre trente secondes par saisie, j’écrivais, c’est très peu, mais 988 fois 30 secondes... Je n’ai pas eu de réponse à mon mail. Je faisais autre chose aujourd’hui, mais, comme Samantha dans Her, ça et aussi autre chose. Une fois rentré, après avoir passé des heures la journée à répondre à des mails (non, à traiter des emails), j’ai fait de même avec les miens et avec [Publie Publie .net->http://www.publie.net]. .

260215, version 2 (26 février 2015)

Dans l’article [The Problem with Easy Technology->http://www.newyorker.com/tech/elements/the-problem-with-easy-technology] Citation easy technology . paru dans le dernier numéro du New Yorker, Tim Wu écrit : The problem is that, as every individual task becomes easier, we demand much more of both ourselves and others. Instead of fewer difficult tasks (writing several long letters) we are left with a larger volume of small tasks (writing hundreds of e-mails). We have become plagued by a tyranny of tiny tasks, individually simple but collectively oppressive. And, when every task in life is easy, there remains just one profession left : multitasking. Mais J’envoyais justement un mail hier j’envoyais un email à l’IT demandant des améliorations techniques sur une saisie répétée en janvier 988 fois. Perdre Et perdre trente secondes par saisie, j’écrivais, c’est très fort peu, mais 988 fois 30 secondes... Je n’ai pas eu de réponse à mon mail. Je faisais autre chose aujourd’hui, mais, comme Samantha dans Her, ça et aussi autre chose. Une fois rentré, après avoir passé la journée à répondre à des mails (non, à traiter des emails), j’ai fait de même avec les miens et avec Publie.net.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |