Plus aucune faim nulle part. C’est à cause des anti-inflammatoires. Les Tuileries, c’est le silence. Le silence, c’est relatif. Il y a toujours un bruit blanc quelque part. Particulièrement ici oui particulièrement. Prétexte à quelques enregistrements improvisés.

J’allais souvent manger aux Tuileries l’été le midi avec d’anciens collègues qui sont plus là. Je sais comment ça se passe, je connais les étapes : d’abord on te dit par téléphone que Machin ne fait plus partie de la société, ensuite on en parle entre nous, tu sais c’est celui qui s’occupait de tel truc avant X, ah ouais mais toi t’as pas connu X..., après plus personne se souvient de qui t’es. Tu n’es qu’un corps en transhumance. Mais c’est vrai pour plein de trucs.

Quelque part quelqu’un dit je lis des trucs comme de l’atomistique. Ce n’est vrai mais ça ne veut pas dire que ça ne s’est pas produit pour autant.

GV
mercredi 16 septembre 2015 - vendredi 24 juin 2022




5 révisions

190815, version 6 (26 février 2020)

Déplacé de « Journal » vers « 2015 ».

190815, version 5 (16 septembre 2015)

Boulot, Paris, Faim, Gabriel Franck
<img1552|center > photo tuileries

Plus aucune faim nulle part. C’est à cause des anti-inflammatoires. Les Tuileries, c’est le silence. Le silence, c’est relatif. Il y a toujours un bruit blanc quelque part. Particulièrement ici oui particulièrement. Prétexte à quelques enregistrements improvisés.

Plus aucune faim nulle part. C’est à cause des anti-inflammatoires. Les Tuileries, c’est le silence. Le silence, c’est relatif. Il y a toujours un bruit blanc quelque part. Particulièrement ici oui particulièrement. J’allais souvent manger aux Tuileries l’été le midi avec d’anciens collègues qui sont plus là. Je sais comment ça se passe, je connais les étapes : d’abord on te dit par téléphone que Machin ne fait plus partie de la société, ensuite on en parle entre nous, mais si , tu tu sais c’est celui qui s’occupait de tel truc X avant X Y , ah ouais oui mais toi t’as pas connu X Y ..., après plus personne se souvient de qui t’es. Tu n’es qu’un corps en transhumance. Mais c’est vrai pour plein de trucs.

jpg/dsc_0050.jpg

190815, version 4 (16 septembre 2015)

Plus aucune faim nulle part. C’est à cause des anti-inflammatoires. Les Tuileries, c’est le silence. Le silence, c’est relatif. Il y a toujours un bruit blanc quelque part. Particulièrement ici oui particulièrement . J’allais souvent manger aux Tuileries l’été le midi avec d’anciens collègues qui sont plus là. Je sais comment ça se passe, je connais les étapes : d’abord on te dit par téléphone que Machin ne fait plus partie de la société, ensuite on en parle entre nous, mais si, tu sais c’est celui qui s’occupait de X tel truc avant Y Bidule , ah oui mais toi t’as pas connu Y ... , après plus personne se souvient de qui t’es . , après plus personne se souvient de qui t’es. Tu Toi , tu n’es qu’un corps en transhumance. Mais c’est vrai pour plein de trucs.

190815, version 3 (19 août 2015)

Quelque part quelqu’un [1] me dit je lis des trucs comme de l’atomistique [2].

[1"On peut se branler et faire marcher son cerveau."

[2Les principes physiques de la théorie des quanta.

190815, version 2 (19 août 2015)

+ enregistrements sons
Les plus lus : 270513 · 100813 · 130713 · 120614 · 290813 · 271113 · 211113 · 010918 · Fuir est une pulsion, listing adolescent · 120514 ·

Derniers articles : 240522 · 230522 · 220522 · 210522 · 200522 · 190522 · 180522 · 170522 · 160522 · 150522 ·

Au hasard : 150513 · 270511 · 171012 · 010611 · 241219 · 060612 · 160317 · 201210 · Un herbier pour Chiasma · 170120 ·
Quelques mots clés au hasard : Georges Cheimonas · Jane Campion · Arcade Fire · Alimentation · Emile Hirsch · Rêve · Céline Minard · Mœbius · Franck Venaille · Paul Gadenne · Kurt Steiner · Chrònis Mìssios · Peter Weiss · Roland Barthes · Don Delillo · Siri Hustvedt · Federico Fellini · Emmanuel Adely · Hashimoto Eiji · Pierre Mottron · Charles Burchfield · Yun Sun Limet · Keigo Shinzo · Elisabeth Filhol · Hilda Mundy · Pierre Guyotat · Ishmael Reed · Lucien Suel · Thaddée · Brice Parain

Guillaume Vissac est né dans la Loire un peu après Tchernobyl. Éditeur pour publie.net depuis 2015, il mène également ses propres chantiers d’écriture, de piratage littéraire et de traduction.

Livres : Vers Velvet (Pou, Histoires pédées, 2020). Accident de personne (Othello, réédition 2018) · Le Chien du mariage (traduction du recueil d'Amy Hempel, Cambourakis, 2018) · Mondeling (avec Junkuu Nishimura, publie.net, 2015) · Coup de tête (publie.net, 2013, réédité en 2017) · Accident de personne (publie.net, 2011) · Livre des peurs primaires (publie.net, 2010) · Qu'est-ce qu'un logement (publie.net, 2010)