fuirestunepulsion.net | traductions| guillaume vissac | liens

David Bowie, Cinq ans

Première mise en ligne le , dernière mise à jour le 1er novembre 2015, par Guillaume Vissac, dans Traductions |
Tags : David Bowie - Postapocalypse

Five years est une chanson de 1972, elle ouvre le fameux album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, c’est une ballade pré-apocalyptique inspirée, semble-t-il, par un rêve. Alors quand on m’invite indirectement à la traduire, forcément, j’écoute. Je n’ai pas de tendresse particulière pour cette chanson (au sens où je pourrais en avoir, par exemple, pour Lady Grinning Soul ou Letter to Hermione) mais j’éprouve néanmoins une certaine forme de retenu à mettre les mains là-dedans : toujours peur, s’agissant d’une chanson pop, que l’aura s’évanouisse quand on fixe le sens. J’aime pouvoir redécouvrir sans cesse la même chanson sans en savoir le sens, les chansons pop font ça. Enfin. Nul besoin de présenter personne. On peut trouver partout le texte original, par exemple ici, et écouter la chanson via le lecteur Youtube.

Il y a foule au marché
c’est plein de mères qui gémissent
l’info vient de tomber :
il nous reste cinq ans à geindre.
 
Le mec de la télé pleurait
disait que la terre crevait vraiment
tant de larmes son visage ruisselait
à ça qu’on sait qu’il disait vrai.
 
J’ai entendu les téléphones, les opéras, les mélodies qu’on aime
j’ai vu les gosses, les jouets, les grille-pains, les écrans
j’ai tellement mal à mon hangar de crâne
il est plein comme un œuf
j’ai dû bourrer tellement de trucs là-dedans
pour que tout rentre.
 
Tous ceux qui sont gros-maigres
et ceux qui sont grands-petits
tous ceux qui sont personne
et ceux qui sont quelqu’un
vont me manquer j’aurais pas cru.
 
Une fille de mon âge a perdu la tête
c’est des gamins qu’elle a frappés
et si le noir l’avait pas retenue
je crois qu’elle les aurait tués.
 
Un militaire au bras pété
l’œil rivé sur des roues de Cadillac
un flic à genoux baisant les pieds d’un prêtre
et un pédé qui vomit voyant ça
je crois que je t’ai déjà vue boire
de longs milkshakes glacés
tout sourire, toute heureuse, pleine de vie
comment savoir que tu finirais dans cette chanson ?
 
Et il fait froid il pleut et je me crois dans un film
et je pense à Maman et je veux remonter le temps
ton visage, ta race, ta façon de parler
embrasse-moi, t’es superbe, j’aimerais tant que tu marches !
 
On a cinq ans, j’en ai plein les yeux
Cinq ans, comment savoir
On a cinq ans, mon crâne me torture
Cinq ans, c’est tout ce qu’on a.
Share |

12 révisions

David Bowie, Cinq ans, version 13 (1er novembre 2015)

Five years est une chanson de 1972, elle ouvre le fameux album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, c’est une ballade pré-apocalyptique inspirée, semble-t-il, par un rêve. Alors quand on m’invite indirectement à la traduire, forcément, j’écoute. Je n’ai pas de tendresse particulière pour cette chanson (au sens où je pourrais en avoir, par exemple, pour Lady Grinning Soul ou Letter to Hermione) mais j’éprouve néanmoins une certaine forme de retenu à mettre les mains là-dedans : toujours peur, s’agissant d’une chanson pop, que l’aura s’évanouisse quand on fixe le sens. J’aime pouvoir redécouvrir sans cesse la même chanson sans en savoir le sens, les chansons pop font ça. Enfin. Nul besoin de présenter personne. On peut trouver partout le texte original, par exemple ici, et écouter la chanson via le lecteur Youtube.

David Bowie, Postapocalypse

<poesie >

Il y a foule au marché

il nous reste cinq ans à geindre gémir .

disait que alors la terre crevait vraiment

j’ai vu les gosses, les jouetsélectriques , les grille-pains , les écrans

j’ai dû bourrer tellement de trucs là-dedans

choses

pour que tout rentre.

tous et ceux qui sont personne

c’est des gamins enfants qu’elle a frappés

et si le noir ne l’avait pas retenue

et un pédé qui vomit gerbe en voyant ça

<blockquote class="spip_poesie">
</blockquote>

David Bowie, Cinq ans, version 11 (31 octobre 2015)

Il y a On fend la foule au marché

c’est plein des gémissements de nos mères l’info qui gémissent

l’info vient juste de tomber :

il nous reste que cinq ans à gémir.

c’est elle a frappé des enfants qu’elle a frappés

mômes

si le noir ne l’avait pas retenue

tenue

David Bowie, Cinq ans, version 10 (31 octobre 2015)

On fend Fendre la foule au marché

l’info qui vient juste de tomber :

il nous reste que cinq ans à gémir geindre .

David Bowie, Cinq ans, version 9 (29 octobre 2015)

l’info qui vient de tomber :

il nous ne reste que cinq ans à geindre.

j’ai tellement mal à mon hangar grenier de crâne

On a cinq ans, mon crâne ma migraine me tue

David Bowie, Cinq ans, version 8 (28 octobre 2015)

Fendre Je fends la foule au marché

c’est plein des de gémissements de nos mères

il ne reste plus que cinq ans à geindre.

alors la terre crevait vraiment

j’ai tellement mal à mon grenier hangar de crâne

j’ai dû bourrer tellement de choses

trucs

pour que tout rentre.

si le noir ne l’avait pas tenue

retenue

je crois qu’elle les aurait tués.

comment savoir que tu finirais dans cette chanson ?

je t’embrasse, t’es superbe, comme j’aimerais que tu marches ! .

On a cinq ans, c’est dans mes yeux

David Bowie, Cinq ans, version 7 (28 octobre 2015)

c’est plein de gémissements de mères

qui geignent

l’info vient de tomber :

à ça qu’on sait qu’il disait dit vrai.

j’ai vu les gosses, les leurs jouets électriques, les écrans

si le noir ne l’avait pas retenue

tenue

je crois qu’elle les aurait tués.

et un pédé qui gerbe en voyant ça

comment savoir que tu finirais ici dans cette chanson ?

David Bowie, Cinq ans, version 6 (27 octobre 2015)

c’est plein de mères qui geignent

gémissent

l’info vient de tomber :

plus que cinq ans à geindre gémir .

tant de larmes son visage ruisselait

ruisselant

à ça qu’on sait qu’il dit vrai ne ment pas .

j’ai vu les gosses, leurs les jouets électriques, les écrans

j’ai tellement mal à mon hangar de crâne

il est plein comme un œuf

j’ai dû bourrer tellement tant de trucs

machins

pour que tout rentre.

David Bowie, Cinq ans, version 5 (27 octobre 2015)

Je fends Fends la foule au marché

tant de larmes son visage ruisselant

il ruisselle

à ça qu’on sait qu’il ne ment pas.

vont me manquer j’aurais pas jamais cruqu’ils me manqueraient tous .

l’œil rivé a les yeux rivés sur des roues Cadillac

un flic à genoux embrasse baise les pieds d’un prêtre

de des longs milkshakes glacés

David Bowie, Cinq ans, version 4 (27 octobre 2015)

Fends Dans la foule au marché

plein tant de mères qui gémissent

l’info vient venait de tomber

plus que cinq ans à gémir . souffrir

Le le mec de la télé pleurait

la terre crevait mourait vraiment

tant tellement de larmes son visage il ruisselle

que sa tête brille

à ça qu’on sait qu’il ne ment pas.

J’ai j’ai entendu les téléphones, les opéras, les mélodies qu’on aime

0 | 10 | Tout afficher



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |