210116


Là c’est un rêve sur la lettre Z. Par exemple : pourquoi c’est dur de concevoir que l’écriture et le football soient deux choses différentes ? Que Zidane soit un bon footballeur et un piètre écrivain ? Tout se déroule dans un centre de balnéothérapie. L’eau boue. Derrière, le métro va à ciel ouvert, serpente. Tu descends dans la nuit à l’interconnexion. Le jour à jongler avec des écrans mis en biais. Envoyé quinze mails et les pings du redchat. Quelquun dit que les ronds font des carrés. J’ai des problèmes de cache, je fais des trucs à la main (oui mais trop). Je cherche le sens de whimsical. Wakaranai ça veut dire j’en sais rien [1]. Perceval est parti dans le deuxième paragraphe et j’ai pas lu une ligne de la journée qui s’enfonce dans le noir. À 23h05, sous Future Favella, j’écris probablement de la merde, je me dis ça doit être comme ça, quand ça tombe dans le doux, les trois dernières minutes du morceau, ouais. Ces derniers jours et semaines mes journées sont les mêmes, l’agenda G pourrait le confirmer : aux mêmes heures même endroit, même bureau noir, même chaise, et le soir également pour écrire des trucs hors. Hors, je sais pas mieux le dire, hors. C’est toujours hors ce qui se fait. Toujours l’impression que l’écrire se fait à part du truc qu’il faudrait faire, le machin officiel. Pourtant par ce biais tout avance, même lentement. Et les cinq notes jour à Mueller je m’y tiens. Encore quarante et on pourra relire.

26 février 2016
par Guillaume Vissac
Journal
#Benoit Vincent #Football #Mark Guiliana #Mueller #Publie.net #Rêve

[1Je veux dire, c’est ça que ça veut dire, ça veut dire j’en sais rien.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

210116, version 7 (26 février 2016)

Là c’est un rêve sur la lettre Z. Par exemple : pourquoi c’est si dur de concevoir que l’écriture et le football soient deux choses différentes ? Que Zidane soit un bon footballeur et un piètre écrivain ? Tout se déroule dans un centre de balnéothérapie. L’eau boue. Derrière, le métro va à ciel ouvert, serpente. Tu descends dans la nuit à l’interconnexion. Le jour à jongler avec des écrans mis en biais. Envoyé quinze mails et les pings du redchat. Quelqu[’->http://roxane.chapalpanoz.com]un Quelqu’un dit que les ronds font des carrés. J’ai des problèmes de cache, je fais des trucs à la main (oui mais trop). Je cherche le sens de whimsical. Wakaranai ça veut dire j’en sais rien [1]. Perceval est parti dans le deuxième paragraphe et j’ai pas lu une ligne de la journée qui s’enfonce dans le noir. À 23h05, sous [Future Favella->https://www.youtube.com/watch?v=3WYMWHMRdL0]À 23h05 , sous Future Favella , j’écris probablement de la merde, je me dis ça doit être comme ça, quand ça tombe dans le doux, les trois dernières minutes du morceau, ouais. Ces derniers jours et semaines mes journées sont les mêmes, l’agenda G pourrait le confirmer : aux mêmes heures même endroit, même bureau noir, même chaise, et le soir également pour écrire des trucs hors. Hors, je sais pas mieux le dire, hors. C’est toujours hors ce qui se fait. Toujours l’impression que l’écrire se fait à part du truc qu’il faudrait faire, le machin officiel. Pourtant par ce biais tout avance, même lentement. Et les cinq notes jour à Mueller Mueller je m’y tiens . je m’y tiens. Encore quarante et on pourra tout relire.

[1Je veux dire, c’est ça que ça veut dire, ça veut dire j’en sais rien.

Publie.net, Rêve, Football, Benoit Vincent, Mueller, Mark Guiliana
jpg/dsc_0472.jpg

210116, version 6 (26 février 2016)

Là c’est un rêve c’est un rêve sur la lettre Z consonne . Le Z. Par exemple : pourquoi c’est si dur concevoir que l’écriture et le football soient deux choses différentes ? Que Zidane soit un bon footballeur et un piètre écrivain ? Tout se déroule dans un centre de balnéothérapie. L’eau boue. Derrière, le métro va à ciel ouvert, serpente. Tu descends dans la nuit à l’interconnexion. Le jour à jongler avec des écrans mis en biais. Envoyé quinze mails et les pings du redchat. Quelqu’un dit que les ronds font des carrés. J’ai des problèmes de cache, je fais des trucs à la main (oui mais trop). Je cherche le sens de whimsical. Wakaranai ça veut dire j’en sais rien [2]. Perceval est parti dans le deuxième paragraphe et j’ai pas lu une ligne de la journée qui s’enfonce dans le noir. À 23h05, sous Future Favella, j’écris probablement de la merde, je me dis ça doit être comme ça, quand ça tombe dans le doux, les trois dernières minutes du morceau, ouais. Ces derniers jours et semaines mes journées sont les mêmes, l’agenda G pourrait le confirmer : aux mêmes heures même endroit, même bureau noir, même chaise, et le soir également pour écrire des trucs hors. Hors, je sais pas mieux le dire, hors. C’est toujours hors ce qui se fait. Toujours l’impression que l’écrire se fait à part du truc qu’il faudrait faire, le machin officiel. Pourtant par ce biais tout avance, même lentement. Et les cinq notes jour à Mueller je m’y tiens. Encore quarante et , bon , on pourra tout relire.Suffisait de s’y jeter.

[2Je veux dire, c’est ça que ça veut dire, ça veut dire j’en sais rien.

210116, version 5 (25 février 2016)

Là c’est un rêve sur la lettre consonne. Le Z. Par exemple : pourquoi c’est si dur concevoir que l’écriture et le football soient deux choses différentes ? Que Zidane soit un bon footballeur et un piètre écrivain ? Tout se déroule dans un centre de balnéothérapie. L’eau boue. Derrière Et derrière , le métro va à ciel ouvert, serpente. Tu descends dans la nuit à l’endroit de l’interconnexion. Le jour à jongler avec des écrans mis en biais. Envoyé quinze mails et les pings du redchat. Quelqu’un dit que les ronds font des carrés. J’ai des problèmes de cache, je fais des trucs à la main (oui mais trop). Je cherche le sens de whimsical. Wakaranai Wakaranai ça veut dire j’en sais rien [3]. . Perceval est parti dans le deuxième paragraphe et j’ai pas lu une ligne de la journée qui s’enfonce dans le noir. À 23h05, sous Future Favella, j’écris probablement de la merde, je me dis ça doit être comme ça, quand ça tombe dans le doux, les trois dernières minutes du morceau, ouais. Ces derniers jours et semaines mes journées sont les mêmes, l’agenda G pourrait le confirmer : aux mêmes heures même endroit, même bureau noir, même chaise, et le soir également pour écrire des trucs hors. Hors, je sais pas mieux le dire, hors. C’est toujours hors ce qui se fait. Toujours l’impression que l’écrire se fait à part du truc qu’il faudrait faire, le machin officiel . Pourtant par ce biais tout avance, même lentement. Et les cinq notes jour à Mueller je m’y tiens. Encore quarante et, bon, on pourra tout relire. Suffisait de s’y jeter.

[3Je veux dire , c’est ça que ça veut dire , ça veut dire j’en sais rien.

210116, version 4 (22 janvier 2016)

Là c’est un rêve sur la lettre consonne. Le Z. Par exemple : pourquoi c’est si dur concevoir que l’écriture et le football soient deux choses différentes différente ? Que Zidane soit un bon footballeur et un piètre écrivain ? Tout se déroule dans un centre de balnéothérapie. L’eau boue bouillonne . Et derrière, le métro va à ciel ouvert, il serpente. Tu descends dans la nuit là à l’endroit de l’interconnexion. Le jour à jongler avec des écrans mis en biais. Envoyé quinze mails et les pings du redchat chat red . Quelqu’un dit que les ronds font des carrés. J’ai des problèmes de cache, je fais des trucs à la main (oui mais trop). Je cherche le sens de whimsical. Wakaranai ça veut dire j’en sais rien. Perceval est parti dans le deuxième paragraphe et j’ai pas lu une ligne de la journée qui s’enfonce dans le noir. À 23h05, sous Future Favella, j’écris probablement de la merde, je me dis ça doit être comme ça, quand ça tombe dans le doux, les trois dernières minutes du morceau, ouais. Ces derniers jours et semaines mes journées sont les mêmes, l’agenda G pourrait le confirmer : aux mêmes heures même endroit, même bureau noir, même chaise, et le soir également pour écrire des trucs hors. Hors, je sais pas mieux le dire, hors. C’est toujours hors ce qui se fait. Toujours l’impression que l’écrire se fait à part du truc qu’il faudrait faire. Pourtant par ce biais tout avance, même lentement. Et les cinq notes jour à Mueller je m’y tiens. Encore quarante et, bon, on pourra tout relire. Suffisait de s’y jeter.

210116, version 3 (21 janvier 2016)

Là c’est un rêve sur la lettre consonne. Le Z. Par exemple : pourquoi c’est si dur concevoir que l’écriture et le football soient deux choses différente ? Que Zidane soit un bon footballeur et un piètre écrivain ? Tout se déroule dans un centre de balnéothérapie. L’eau bouillonne. Et derrière, le métro va à ciel ouvert, il serpente. Tu descends dans la nuit là à l’endroit de l’interconnexion. Le jour à jongler avec des écrans mis en biais. Envoyé quinze mails et les pings du chat red. Quelqu’un dit que les ronds font des carrés. J’ai des problèmes de cache, je fais des trucs à la main (oui mais trop). Je cherche le sens de whimsical. Perceval est parti dans le deuxième paragraphe et j’ai pas lu une ligne de la journée qui s’enfonce dans le noir. À 23h05, sous Future Favella, j’écris probablement de la merde, je me dis ça doit être comme ça, quand ça tombe dans le doux, les trois dernières minutes du morceau, ouais. Ces derniers jours et semaines mes journées sont les mêmes, l’agenda G pourrait le confirmer : aux mêmes heures même endroit, même bureau noir, même chaise, et le soir également pour écrire des trucs hors. Hors, je sais pas mieux le dire, hors. C’est toujours hors ce qui se fait. Toujours l’impression que l’écrire se fait à part du truc qu’il faudrait faire. Pourtant par ce biais tout avance, même lentement. Et les cinq notes jour à Mueller je m’y tiens. Encore quarante et, bon, on pourra tout relire. Suffisait de s’y jeter.

210116, version 2 (21 janvier 2016)

Là c’est un rêve sur la lettre consonne. Le Z. Par exemple : pourquoi c’est si dur concevoir que l’écriture et le football soient deux choses différente ? Que Zidane soit un bon footballeur et un piètre écrivain ? Tout se déroule dans un centre de balnéothérapie. L’eau bouillonne. Et derrière, le métro va à ciel ouvert, il serpente. Tu descends dans la nuit là à l’endroit de l’interconnexion. Le jour à jongler avec des écrans mis en biais. Envoyé quinze mails et les pings du chat red. Quelqu’un dit que les ronds font des carrés. J’ai des problèmes de cache, je fais des trucs à la main (oui mais trop). Je cherche le sens de whimsical. Perceval est parti dans le deuxième paragraphe et j’ai pas lu une ligne de la journée qui s’enfonce dans le noir. À 23h05, sous Future Favella, j’écris probablement de la merde, je me dis ça doit être comme ça, quand ça tombe dans le doux, les trois dernières minutes du morceau, ouais.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |