260216


Dans Achab (Séquelles), Pierre Senges évoque un souvenir. Il dit, entendez par là un mélange de mensonges, de libido, de pulsion du moi mal placée (Ichtrieb) et de mauvaises fables de marins pour marins diluées dans de l’eau. C’est un premier pas dans le livre (immense de par sa taille et le volume brassé des pages). Il y a de cela plusieurs années j’avais mais adoré Fragments de Lichtenberg, l’un de mes plus beaux souvenirs de lecture fr puis plus rien. Aucune accroche aux autres. Là c’est laborieux. Je veux dire : pourquoi j’apprécie d’un film (Avé, César !) qu’il me fasse rire et que dans un livre ça me saoule ? Repris Mueller ce soir, cinq notes en P. Ça avance doucement. À ce rythme on devrait clore en mars voire en avril. Cet hommage à Bowie aux Brits Awards il y a quelques jours. Émouvant. Pas tellement pour le Life on mars de la fin (encore que) mais pour le medley mis au début sans personne pour chanter. Mais les musiciens, eux, sont bien ceux qui ont tourné avec lui ces dix ou vingt dernières années. Pas sûr d’avoir vu passer cet article de René Audet l’année dernière : Écrire numérique : du texte littéraire entendu comme processus. Accident de personne y est évoqué d’une façon qui ne peut que beaucoup me toucher.

La littérature détourne la fonction première de Twitter pour l’investir de ses propres représentations du monde et de son regard médié. On l’observe à travers diverses initiatives de twittérature, bien sûr, où le plaisir de la densité de l’énoncé oriente l’expérimentation. Ce détournement est encore plus perceptible lorsque la dynamique même de la plateforme est investie : ainsi en a-t-il été du projet Accident de personne de Guillaume Vissac, qui s’est constitué par une série de vignettes, voix, descriptions de ces « accidents » des transports en commun que l’auteur publiait sur Twitter aux heures de pointe pour évoquer les réelles interruptions de service (voir à ce propos Jahjah 2013). L’instantanéité de l’outil, la lecture des contenus dans les trains et les métros, les connexions réseau intermittentes servaient le projet dont les descriptions fugitives et les scénarios improbables de suicides s’intercalaient avec la réalité. La fonctionnalité première a été temporairement suspendue à la lecture de ces textes, dont le style, la forme et la tonalité étaient modelés par l’outil qui les véhiculait.

Une dimension corollaire de ce détournement est l’inscription, en retour, du littéraire dans une caractéristique intrinsèque du support qui l’accueille. La culture numérique est profondément influencée par l’organisation propre de l’informatique, celle des bases de données. Lev Manovich, dans The Language of New Media (2001), rappelle à quel point cette structuration est déterminante, et qu’elle s’oppose au discours narratif, forme culturelle dominante. Si la première propose une liste des éléments et la seconde les ordonne, les configure et les inscrit dans une chaîne de causalités, ces formes entrent inévitablement en conflit, suggère-t-il – sauf évidemment si l’une d’elles abdique. C’est ce que l’on observe dans nombre d’œuvres marquées par une dynamique accumulatoire. Cette dernière n’est pas propre au contexte numérique : Roland Barthes (1964) analysant la réception déceptive de Mobile de Michel Butor, en 1962, explique avec justesse comment cette œuvre bouleverse les attentes en favorisant non une écriture fondée sur le développement (rhétorique, narratif) convenu mais plutôt sur une logique de la liste, de l’accumulation. Néanmoins, le contexte numérique radicalise cet usage, l’œuvre de Vissac l’illustrant déjà à merveille.

<  -  >

Partager

Révisions

4 révisions

260216, version 5 (31 mars 2016)

David Bowie, Accident de personne, Pierre Senges, Mueller, Joel et Ethan Coen
Dans [Achab (Séquelles)->https://charybde2.wordpress.com/2015/09/16/note-de-lecture-achab-sequelles-pierre-senges/], Pierre Senges Dans Achab ( Séquelles ), Pierre Senges évoque un souvenir. Il dit, entendez par là un mélange de mensonges, de libido, de pulsion du moi mal placée (Ichtrieb) et de mauvaises fables de marins pour marins diluées dans de l’eau. C’est un premier pas dans le livre (immense de par sa taille et le volume brassé des pages). Il y a de cela plusieurs années j’avais mais adoré [Fragments Fragments de Lichtenberg , l’un de mes plus beaux souvenirs de Lichtenberg->https://charybde2 lecture fr puis plus rien .wordpress.com/2015/09/16/note-de-lecture-achab-sequelles-pierre-senges/], l’un de mes plus beaux souvenirs de lecture fr puis plus rien. Aucune accroche aux à ses autres. Là c’est laborieux. Je veux dire : pourquoi j’apprécie d’un film ([ ( Avé, César !->article3226]) ) qu’il me fasse rire et que dans un livre ça me saoule ? Repris Mueller Repris Mueller ce soir, cinq notes en P. Ça avance doucement. À ce rythme on devrait clore en mars voire en avril. [Cet Cet hommage à Bowie aux Brits Awards->https://www Awards il y a quelques jours .youtube.com/watch ?time_continue=648&v=C7l3y7LOzLc] il y a quelques jours. Émouvant. Pas tellement pour le Life on mars de la fin (encore que) mais pour le medley mis au début sans personne pour chanter. Mais les musiciens, eux, sont bien ceux qui ont tourné avec lui ces dix ou vingt dernières années. Pas sûr d’avoir vu passer cet article de [René Audet->http://contemporain.info/perso/audet.html] Pas sûr d’avoir vu passer cet article de René Audet l’année dernière : Écrire numérique : du texte littéraire entendu comme processus. [Accident de personne->http://www.publie.net/livre/accident-de-personne/] Accident de personne y est évoqué d’une façon qui ne peut que beaucoup me toucher.
jpg/dsc_0751.jpg

260216, version 4 (30 mars 2016)

Dans Achab (Séquelles), Pierre Senges évoque un souvenir. Il dit, entendez par là un mélange de mensonges, de libido, de pulsion du moi mal placée (Ichtrieb) et de mauvaises fables de marins pour marins diluées dans de l’eau. C’est un premier pas dans le livre (un livre immense de par sa la taille et le volume brassé brassée des pages). . Il y a de cela plusieurs années j’avais mais adoré Fragments de Lichtenberg, l’un de mes plus beaux souvenirs de lecture fr français puis plus rien. Aucune accroche à ses autres. Là c’est laborieux. Je veux dire : pourquoi j’apprécie d’un film ( ( Avé, César ! ) qu’il me fasse rire et que dans un livre ça m’irrite  ? ) qu’il me fasse rire et que dans un livre ça me saoule ? Repris Mueller ce soir, cinq notes en P. Ça avance doucement. À ce rythme on devrait clore en mars voire en avril. Cet hommage à Bowie aux Brits Awards il y a quelques jours. Émouvant. Pas tellement pour le Life on mars de la fin (encore que) mais pour le medley mis au du début sans personne pour chanter. Mais les musiciens, eux, sont bien ceux qui ont tourné avec lui ces dix ou vingt dernières années. Pas sûr d’avoir vu passer cet article de René Audet l’année dernière : Écrire numérique : du texte littéraire entendu comme processus. Accident de personne y est évoqué d’une façon qui ne peut que beaucoup me toucher.

260216, version 3 (26 mars 2016)

Dans Achab (Séquelles), Pierre Senges évoque un souvenir. Il dit, entendez par là un mélange de mensonges, de libido, de pulsion du moi mal placée (Ichtrieb) et de mauvaises fables de marins pour marins diluées dans de l’eau. C’est un premier pas dans le livre (un livre immense par la taille et le volume brassée des par ses pages. Il y a de cela plusieurs années j’avais mais adoré Fragments de Lichtenberg, l’un de mes plus beaux souvenirs de lecture français puis plus rien. Aucune accroche à ses autres. Là c’est laborieux. Je veux dire : pourquoi j’apprécie d’un film (Avé César) qu’il me fasse rire et que dans un livre ça m’irrite ? Repris Mueller ce soir, cinq notes en P. Ça avance doucement. À ce rythme on devrait clore en mars voire en avril. Cet hommage à Bowie aux Brits Awards il y a quelques jours. Émouvant. Pas tellement pour le Life on mars de la fin (encore que) mais pour le medley du début sans personne pour chanter. Mais les musiciens, eux, sont bien ceux qui ont tourné avec lui ces dix ou vingt dernières années. Pas sûr d’avoir vu passer cet article de René Audet l’année dernière : Écrire numérique : du texte littéraire entendu comme processus. Accident de personne y est évoqué d’une façon qui ne peut que beaucoup me toucher.

260216, version 2 (26 février 2016)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |