230316


Ça ressemble à la mort. Des types sont là qui vident un appartement de vieux meubles poussiéreux et d’électroménager obsolète, la cage d’escalier est pleine d’odeurs viscérales de vieille peau, non : pire qu’une odeur de mort, une odeur de fin de vie. Déjeuner avec LEM rue des Grands Champs [1]. Il y a une rue des Petits Champs mais plus à l’ouest. Pour rentrer, tu descends juste la rue des Pyrénées et puis à droite par l’Avenue D. J’ai vu le ministère de l’Intérieur avec un I très majuscule. Un échange très agréable, vif, plein de lettres et de poèmes et de scansion latine. Par téléphone on me dit : la machine d’impression à la demande dans la librairie chez PUF c’est la mort des libraires. On en parlait justement mais c’est faux : je ne crois pas ça du tout : c’est un retour aux sources de la librairie / imprimeur / éditeur de nos dix-neuvième siècle. Ailleurs, j’écris des mots dans un truc framapad. Je termine en retard mon travail sur La vie verticale. Je lis des choses qui m’enchantent et qui me font littéralement sourire car tout est très réel dans ce langage ici. Je lis, Bien sûr que je fais des rechutes. Ça me donne encore plus envie de ne pas rechuter. À l’Art Studio Théâtre vers Belleville pour voir Laurent Grisel lire et jouer Climats, accompagné à la guitare par Serge Tamas, aux gestes par Élodie Barthélémy et par des toupies de partout pour la circularité et le mouvement perpétuel. Climats a été sélectionné dans la sélection 2016-2017 du prix des découvreurs. C’est une très bonne nouvelle.

24 avril 2016
par Guillaume Vissac
Journal
#Laurent Grisel #Lionel-Édouard Martin #Lou Sarabadzic #Mort #Paris #Vélo

[1Noté un truc : A Portrait of the Artist as a Young Dog.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

230316, version 6 (24 avril 2016)

Mort, Paris, Lionel-Édouard Martin, Laurent Grisel, Vélo, Lou Sarabadzic
Ça ressemble à la mort, . Des types sont là qui vident un appartement de vieux meubles poussiéreux et d’électroménager obsolète, la cage d’escalier est pleine d’odeurs viscérales de vieille peau, non : pire qu’une odeur de la mort, une odeur de fin de vie. Déjeuner avec [LEM->http://lionel-edouard-martin.net] Déjeuner avec LEM rue des Grands Champs [1]. Il y a une rue des Petits Champs mais plus à l’ouest. Pour rentrer, tu descends juste la rue des Pyrénées et puis à droite par l’Avenue D Daumesnil . J’ai vu le ministère de l’Intérieur avec un I très majuscule. Un échange très agréable, vif, passionnant , plein de lettres et de poèmes et de scansion latine. Par téléphone on me dit : la la machine d’impression à la demande dans la librairie chez PUF c’est la mort des libraires. . On en parlait justement mais c’est faux : je ne crois pas ça du tout : c’est un retour aux sources de la librairie / imprimeur / éditeur de nos dix-neuvième siècle. Ailleurs, j’écris des mots dans un truc framapad. Je termine en retard mon travail sur La vie verticale. Je lis des choses qui m’enchantent et qui me font littéralement sourire car tout est très réel dans ce langage ici. Je lis, Bien sûr que je fais des rechutes. Ça me donne encore plus envie de ne pas rechuter. À l’Art Studio Théâtre vers Belleville pour voir [Laurent Grisel->http://www.imagine3tigres.net/spip.php?article329] lire et jouer [Climats->http://www.publie.net/livre/climats-laurent-grisel/], À l’Art Studio Théâtre vers Belleville pour voir Laurent Grisel lire et jouer Climats , accompagné à la guitare par Serge Tamas, aux gestes par Élodie Barthélémy ( à vérifier pour le nom ) et par des toupies de partout pour la circularité et le mouvement perpétuel. [Climats->http://www.publie.net/livre/climats-laurent-grisel/] Climats a été sélectionné dans la sélection 2016-2017 du prix des découvreurs. C’est une très bonne nouvelle.

[1Noté un truc : A Portrait of the Artist as a Young Dog.

230316, version 5 (24 avril 2016)

Ça ressemble à la mort, là. Des types sont là qui vident un appartement de vieux meubles poussiéreux et d’électroménager obsolète, la cage d’escalier est pleine d’odeurs viscérales de vieille peau, non  : et pire qu’une odeur que de la mort, une odeur car de fin de vie. Déjeuner avec LEM rue des Grands Champs [2]. Il y a une rue des Petits Champs mais plus à l’ouest. Pour pour rentrer, tu descends juste la rue des Pyrénées et puis à droite par l’Avenue Daumesnil. J’ai vu le ministère de l’Intérieur avec un I très majuscule. Un échange très agréable, vif, passionnant, plein de lettres et de poèmes et de scansion latine. Par téléphone on me dit : la machine d’impression à la demande dans la librairie chez PUF c’est la mort des libraires. On en parlait justement mais c’est faux : je ne crois pas ça du tout : c’est un retour aux sources de la librairie / imprimeur / éditeur de nos dix-neuvième siècle. Ailleurs, j’écris des mots dans un truc framapad. Je termine en retard mon travail sur La vie verticale. Je lis des choses qui m’enchantent et qui me font littéralement sourire car tout est très réel dans ce langage ici. Je lis, Bien sûr que je fais des rechutes. Ça me donne encore plus envie de ne pas rechuter. À l’Art Studio Théâtre vers Belleville pour voir Laurent Grisel lire et jouer Climats, accompagné à la guitare par Serge Tamas, aux gestes par Élodie Barthélémy (à vérifier pour le nom) et par des toupies de partout pour la circularité et le mouvement perpétuel finir . Climats a été sélectionné dans la sélection 2016-2017 du prix des découvreurs. C’est une très bonne nouvelle.

[2Noté

Champs[[Note un truc : A Portrait of the Artist as a Young Dog.

230316, version 4 (24 mars 2016)

Ça ressemble à la mort, là. Des types sont là qui vident un appartement de vieux meubles poussiéreux et d’électroménager obsolète, la cage d’escalier est pleine d’odeurs viscérales de vieille peau et pire que de mort car de fin de vie. Déjeuner avec LEM rue des Grands Champs [3]. Il y a une rue des Petits Champs mais plus à l’ouest. pour rentrer, tu descends juste la rue des Pyrénées et puis à droite par l’Avenue Daumesnil. Un échange très agréable, vif, passionnant, plein de lettres et de poèmes et de scansion latine. Par téléphone on me dit : la machine d’impression à la demande dans la librairie chez PUF c’est la mort des libraires. On en parlait justement mais c’est faux : je ne crois pas ça du tout : c’est un retour aux sources de la librairie / imprimeur / éditeur de nos dix-neuvième siècle. Ailleurs, j’écris des mots dans un truc framapad. Je termine en retard mon travail sur La vie verticale. Je lis des choses qui m’enchantent et qui me font littéralement sourire car tout est très réel dans ce langage ici. Je lis, Bien sûr que je fais des rechutes. Ça me donne encore plus envie de ne pas rechuter. À l’Art Studio Théâtre vers Belleville pour voir Laurent Grisel lire et jouer Climats, accompagné à la guitare par Serge Tamas, aux gestes par Élodie Barthélémy (à vérifier pour le nom) et par des toupies de partout pour finir. Climats a été sélectionné dans la sélection 2016-2017 du prix des découvreurs. C’est une très bonne nouvelle .

[3Note un truc : A Portrait of the Artist as a Young Dog.

jpg/dsc_0698.jpg

230316, version 3 (23 mars 2016)

Ça ressemble à la mort, là. Des types sont là qui vident un appartement de vieux meubles poussiéreux et d’électroménager obsolète, la cage d’escalier est pleine d’odeurs viscérales de vieille peau et pire que de mort car de fin de vie. Déjeuner avec LEM rue des Grands Champs [4]. Champs . Il y a une rue des Petits Champs mais plus à l’ouest. pour rentrer, tu descends juste la rue des Pyrénées et puis à droite par l’Avenue Daumesnil. Un échange très agréable, vif, passionnant, plein de lettres et de poèmes et de scansion latine. Par téléphone on me dit : la machine d’impression à la demande dans la librairie chez PUF c’est la mort des libraires. On en parlait justement mais c’est faux : je ne crois pas ça du tout : c’est un retour aux sources de la librairie / imprimeur / éditeur de nos dix-neuvième siècle. Ailleurs, j’écris des mots dans un truc framapad. Je termine en retard mon travail sur La vie verticale. Je lis des choses qui m’enchantent et qui me font littéralement sourire car tout est très réel dans ce langage ici. Je lis, Bien sûr que je fais des rechutes. Ça me donne encore plus envie de ne pas rechuter.

[4Note un truc  : A Portrait of the Artist as a Young Dog .

230316, version 2 (23 mars 2016)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |