310316


C’est une journée épouvantable mais quelqu’un qui est là avec moi pour la vivre de bout en bout dit qu’il y a du positif ici et là, que c’est plutôt encourageant en fait (je suppose que la réalité est quelque part entre les deux, plus près d’elle que de moi). Il pleut sans discontinuer, nous sommes faits. Trempés et froids. Il est question de TVA à 5,5 au jardin dit du Luxembourg. Le rythme vient des joueurs d’échecs abrités sous de l’ombre qui martèle donc ainsi, avec leur main, le temps de passage. Des gendarmes discutent. Je note ça : In limbo, les éditions Louison. Mangé dans un petit machin qui donne sur le marché après une grille (ni toilettes ni Wifi). La librairie des femmes ça me parle à cause d’un souvenir que j’ai : je me souviens de la disposition des lieux. Rue Delambre j’explique qui était l’homme chez qui j’allais voir H., adolescent alors, sans lui dire qui j’étais. Dans un café bosser au sec. Dans un fichier l’argumentaire de ce qui doit se dire et ne pas. Quelqu’un parle allemand là, à ma droite, et je sais ce qu’elle dit. Un môme avec un parapluie dans le loin de la pluie. H. me tire les tarots. Il est possible que tout soit connecté. J’erre longtemps dans les allées du Simply Market pour chercher la concentré de tomate de la marque qu’il faut. Imre Kertész est mort. J’aimerais moi ressentir quelque chose qui m’élève.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

310316, version 6 (5 mai 2016)

Publie.net, Mort, Adolescence, Paris, H., Imre Kertész
C’est une journée épouvantable mais quelqu’un qui est là avec moi pour la vivre de quasi bout en bout dit qu’il y a du positif ici et là, que c’est plutôt encourageant en fait (je suppose que la réalité est quelque part entre les deux, plus près d’elle que de moi ). Il pleut sans discontinuer, nous sommes faits. Trempés et froids. Il est question de TVA à 5,5 au jardin dit du Luxembourg. Le rythme vient des joueurs d’échecs abrités sous de l’ombre qui martèle donc ainsi, avec leur main, le temps de passage. Des gendarmes discutent. Je note ça : [In limbo->http://inlimbo.tv/fr/], Je note ça  : In limbo , les [éditions Louison->http://www éditions Louison .louison-editions.com]. Mangé dans un petit machin qui donne sur le marché après une grille (mais il n’y ni toilettes ni Wifi). La librairie des femmes ça me parle à cause d’un souvenir d’une mère que j’ai : je me souviens de la disposition des lieux . Nous sommes entrés ici un jour, sans doute, car je me souviens bien de la disposition des lieux. Rue Delambre j’explique qui était l’homme chez qui j’allais voir [H H .->mot59], adolescent alors, sans lui dire qui j’étais. Dans un café bosser au sec. Dans un fichier l’argumentaire de ce qui doit se dire et ne pas. Quelqu’un parle allemand là, à ma droite, et je sais ce qu’elle dit. Un môme avec un parapluie dans le loin de la pluie. [H H .->mot59] me tire les tarots. Il est possible que tout soit connecté. J’erre longtemps dans les allées du Simply Market pour chercher la concentré de tomate de la marque qu’il faut. Imre Kertész Imre Kertész est mort. J’aimerais moi ressentir quelque chose qui m’élève.
jpg/dsc_0743.jpg

310316, version 5 (1er mai 2016)

C’est une journée épouvantable mais quelqu’un qui est là avec moi pour la vivre de quasi bout en bout dit qu’il y a du positif ici et là, que c’est plutôt encourageant en fait ( , je suppose que la réalité est quelque part entre les deux). . Il pleut sans discontinuer, nous sommes faits. Trempés et froids. Il est question de TVA à 5,5 au jardin dit du Luxembourg. Le rythme vient des joueurs d’échecs abrités sous de l’ombre qui martèle donc ainsi, avec leur main, le temps de passage. Des gendarmes discutent. Je note ça : In limbo, les éditions Louison. Mangé dans un petit machin qui donne sur le marché après une grille (mais il n’y ni toilettes ni Wifi). La librairie des femmes ça me parle à cause d’une mère que j’ai. Nous sommes entrés ici un jour, sans doute, car je me souviens bien de la disposition des lieux. Rue Delambre j’explique qui était l’homme chez qui j’allais voir H., adolescent alors, sans lui dire qui j’étais. Dans un café bosser au sec. Dans un fichier l’argumentaire de ce qui doit se dire et ne pas. Quelqu’un parle allemand là, à ma droite, et je sais ce qu’elle dit. Un môme avec un parapluie dans le loin de la pluie. H. me tire les tarots. Il est possible que tout soit connecté. J’erre longtemps dans les allées du Simply Market pour chercher la concentré de tomate de la marque qu’il faut. Imre Kertész est mort. J’aimerais moi ressentir quelque chose qui m’élève.

310316, version 4 (31 mars 2016)

C’est une journée épouvantable mais quelqu’un qui est là avec moi pour la vivre de quasi bout en bout dit qu’il y a du positif ici et là, que c’est plutôt encourageant en fait, je suppose que la réalité est quelque part entre les deux. Il pleut sans discontinuer nous sommes faits. Trempés et froids. Il est question de TVA à 5,5 au jardin dit du Luxembourg. Le rythme vient des joueurs d’échecs abrités sous de l’ombre qui martèle donc ainsi, avec leur main, le temps de passage. Des gendarmes discutent. Je note ça : In limbo, les éditions Louison. Mangé dans un petit machin qui donne sur le marché après une grille (mais il n’y ni toilettes ni Wifi). La librairie des femmes ça me parle à cause d’une mère que j’ai. Nous sommes entrés ici un jour, sans doute, car je me souviens bien de la disposition des lieux. Rue Delambre j’explique qui était l’homme chez qui j’allais voir H., adolescent alors, sans lui dire qui j’étais. Dans un café bosser au sec. Dans un fichier l’argumentaire de ce qui doit se dire et pas. Quelqu’un parle allemand là, à ma droite, et je sais ce qu’elle dit. Un môme avec un parapluie dans le loin de la pluie. H. me tire les tarots. Il est possible que tout soit connecté. J’erre longtemps dans les allées du Simply Market pour chercher la concentré de tomate de la marque qu’il faut. Imre Kertész est mort. J’aimerais moi ressentir quelque chose qui m’élève.

310316, version 3 (31 mars 2016)

C’est une journée épouvantable mais quelqu’un qui est là avec moi pour la vivre de quasi bout en bout dit qu’il y a du positif ici et là, que c’est plutôt encourageant en fait, je suppose que la réalité est quelque part entre les deux. Il pleut sans discontinuer nous sommes faits. Trempés et froids. Il est question de TVA à 5,5 au jardin dit du Luxembourg. Le rythme vient des joueurs d’échecs abrités sous de l’ombre qui martèle donc ainsi, avec leur main, le temps de passage. Des gendarmes discutent. Je note ça : In limbo, les éditions Louison. La librairie des femmes ça me parle à cause d’une mère que j’ai. Nous sommes entrés ici un jour, sans doute, car je me souviens bien de la disposition des lieux. Rue Delambre j’explique qui était l’homme chez qui j’allais voir H., adolescent alors, sans lui dire qui j’étais. Dans un café bosser au sec. Dans un fichier l’argumentaire de ce qui doit se dire et pas. Quelqu’un parle allemand là, à ma droite, et je sais ce qu’elle dit. Un môme avec un parapluie dans le loin de la pluie. H. me tire les tarots. Il est possible que tout soit connecté. J’erre longtemps dans les allées du Simply Market pour chercher la concentré de tomate de la marque qu’il faut. Imre Kertész est mort. J’aimerais moi ressentir quelque chose qui m’élève.

310316, version 2 (31 mars 2016)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |