070516


Réveillé à huit heures un samedi par le détecteur de fumée qui s’emballe sans raison. Deux fois. C’est une horrible façon d’entrer en vie dans la journée. J’ai du temps devant moi qui s’étend. Je rattrape mon retard dans Ulysse. Mon retard dans l’avance c’est-à-dire. C’est-à-dire qu’au lieu d’en coder dix épisodes d’avance j’en code vingt. J’ignore d’où me vient le mot code mais je regarde ce que c’est, et surtout quelle tête ça a, un format en iso2709. Le mot maze, dans Ulysse, c’est une ancre. Couloir reliant deux épisodes, deux personnages, deux situations distinctes. Stephen sur la plage et puis Bloom dans le filet des tombes, aux funérailles de Pat Dignam. Je n’arrête pas d’oublier de commander une nuit à Joachim car les nuits ne sont visibles que de nuit et que moi je n’y pense que le jour. J’ai du poids dans la nuque, il va falloir se résoudre. Me prend l’envie de modifier un peu l’habillage du journal pour que le titre (c’est-à-dire la date) de chaque entrée et ses tags associés apparaissent non plus en title, au survol de la souris, mais en dur par-dessus l’image, en blanc sur fond noir, par exemple, comme dans un thème stylé. J’ai pas la patience de passer plus de dix quinze minutes là-dessus. Tant pis. Bientôt j’aurais les doigts palmés tout plein de rides à force d’avoir cherché la chimie dans de l’eau chaude puis froide successivement. Je cherche le mot segway dans Google parce que bon. Et quand j’écris de l’écriture normée, quel que soit le résultat, je me dis mais toujours que c’est loin de moi ça, que ça ressemble à X ou à Y mais que ça n’est pas ma voix. Pourtant précisément ça ce que je recherche : une autre voix que la mienne. Alors quoi ?

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

070516, version 9 (18 juin 2016)

070516, version 8 (6 juin 2016)

Spip, James Joyce, Ulysse par jour
Réveillé à huit heures un samedi par le détecteur de fumée qui s’emballe sans raison. Deux fois. C’est une horrible façon d’entrer en vie dans la journée. J’ai du temps devant moi qui s’étend. Je rattrape mon retard dans [Ulysse->http://www . Ulysse . fuirestunepulsion.net/ulysse/]. Mon retard dans l’avance c’est-à-dire. C’est-à-dire qu’au lieu d’en coder dix épisodes d’avance j’en code vingt. J’ignore d’où me vient le mot code mais je regarde ce que c’est, et surtout quelle tête ça a, un format en iso2709. Le mot maze, dans [Ulysse->http://www Ulysse , c’est une ancre .fuirestunepulsion.net/ulysse/], c’est une ancre. Couloir reliant deux épisodes, deux personnages, deux situations distinctes. [Stephen sur la plage->http://www.fuirestunepulsion.net/ulysse/spip.php?article672] Stephen accroupi sur la plage et puis [Bloom Bloom dans le filet des tombes->http://www tombes , aux funérailles de Pat Dignam .fuirestunepulsion.net/ulysse/spip.php ?article2129], aux funérailles de Pat Dignam. Je n’arrête pas d’oublier de [commander une nuit->http://jsene.net/commande-nuit] à [Joachim->http://jsene.net] car Je n’arrête pas d’oublier de commander une nuit à Joachim à cause du fait que les nuits ne sont visibles que de nuit et que moi je n’y pense que le jour. J’ai du poids dans la nuque, il va falloir se résoudre. Me prend l’envie de modifier un peu l’habillage du journal pour que le titre (c’est-à-dire la date) de chaque entrée et ses tags associés apparaissent non plus en title, au survol de la souris, mais en dur par-dessus l’image, en blanc sur fond noir, par exemple, comme dans un thème stylé. J’ai pas la patience de passer plus de dix quinze minutes là-dessus. Tant pis. Bientôt j’aurais les doigts palmés tout plein de rides à force d’avoir cherché chercher la chimie dans de l’eau chaude puis froide successivement. Je cherche le mot segway dans Google parce que bon. Et quand j’écris de l’écriture normée, quel que soit le résultat, je me dis mais toujours que c’est loin de moi ça, que ça ressemble à X ou à Y mais que ça n’est pas ma voix. Pourtant , c’est précisément ça ce que je recherche : une autre voix que la mienne. Alors quoi ? Je me dis qu’il faudrait presque faire un listing de toutes ces chansons, ou de tous ces extraits de textes, où le mot soupir apparaît.
jpg/dsc_0210.jpg

070516, version 7 (5 juin 2016)

Réveillé à huit heures un samedi par le détecteur de fumée qui s’emballe sans raison. Deux fois. C’est une horrible façon d’entrer en vie dans la journée. J’ai du temps devant moi qui s’étend. Je rattrape mon retard dans Ulysse. Mon retard dans l’avance c’est-à-dire. C’est-à-dire qu’au lieu d’en coder dix épisodes d’avance j’en code vingt. J’ignore d’où me vient le mot code mais je regarde ce que c’est, et surtout quelle tête ça a, un format en iso2709. Le mot maze, dans Ulysse, à mes yeux c’est une ancre. Couloir reliant deux épisodes, deux personnages, deux situations distinctes. Stephen accroupi sur la plage et puis Bloom dans le filet des tombes, aux funérailles de Pat Dignam. Je n’arrête pas d’oublier de commander une nuit à Joachim à cause du fait que les nuits ne sont visibles que de nuit et que moi je n’y pense que le jour. J’ai du poids dans la nuque, il va falloir se résoudre. Me prend l’envie de modifier un peu l’habillage du journal pour que le titre (c’est-à-dire la date) de chaque entrée et ses tags associés apparaissent non plus en title, au survol de la souris, mais en dur par-dessus l’image, en blanc sur fond noir, par exemple, comme dans un thème stylé. J’ai Ça doit sûrement se régler à coup de onmouseover en JS ou de hover en CSS mais j’ai pas la patience de passer plus de dix quinze minutes là-dessus. Tant pis. Bientôt j’aurais les doigts palmés tout plein de rides à force d’avoir chercher la chimie dans de l’eau chaude puis froide successivement. Je cherche le mot segway dans Google parce que bon. Et quand j’écris de l’écriture normée, quel que soit le résultat, je me dis mais toujours que c’est loin de moi ça, que ça ressemble à X ou à Y mais que ça n’est pas ma voix. Pourtant, c’est précisément ça ce que je recherche : une autre voix que la mienne. Alors quoi ? Je me dis qu’il faudrait presque faire un listing de toutes ces chansons, ou de tous ces extraits de textes, où le mot soupir apparaît.

070516, version 6 (4 juin 2016)

Réveillé à huit heures un samedi par le détecteur de fumée qui s’emballe sans raison. Deux fois. C’est une horrible façon d’entrer en vie dans la journée. J’ai du temps devant moi qui s’étend. Je rattrape mon retard dans Ulysse . Ulysse . Mon retard dans l’avance mon avance c’est-à-dire. C’est-à-dire qu’au lieu d’en coder dix épisodes d’avance j’en code vingt. J’ignore d’où me vient le mot code mais je regarde ce que c’est, et surtout quelle tête ça a, un format en iso2709. Le mot maze, dans Ulysse , Ulysse , à mes yeux c’est une ancre. Couloir reliant Un couloir qui relit deux épisodes, deux personnages, deux situations distinctes. Stephen accroupi sur la plage et puis Bloom dans le filet des tombes, aux funérailles de Pat Dignam. Je n’arrête pas d’oublier de commander une nuit à Joachim à cause du fait que les nuits ne sont visibles que de nuit et que moi je n’y pense que le jour. J’ai du poids dans la nuque, il va falloir se résoudre. Me prend l’envie de modifier un peu l’habillage du journal Me prend l’envie de modifier un peu l’habillage du journal pour que le titre (c’est-à-dire la date) de chaque entrée et ses tags associés apparaissent non plus en title, au survol de la souris, mais en dur par-dessus l’image, en blanc sur fond noir, par exemple, comme dans un thème WP stylé. Ça doit sûrement se régler à coup de onmouseover en JS ou de hover en CSS mais j’ai pas la patience de passer plus de dix quinze minutes là-dessus. Tant pis. Bientôt j’aurais les doigts palmés tout plein de rides à force d’avoir chercher la chimie dans de l’eau chaude puis froide successivement. Je cherche le mot segway dans Google parce que bon. Et quand j’écris de l’écriture normée, quel que soit le résultat, je me dis mais toujours que c’est loin de moi ça , que ça ressemble à X ou à Y mais que ça n’est pas ma voix. Pourtant, c’est précisément ça ce que je recherche : une autre voix que la mienne . Alors quoi ? Je me dis qu’il faudrait presque faire un listing de toutes ces chansons, ou de tous ces extraits de textes, qui ont le mot soupir apparaît à l’intérieur .

070516, version 5 (8 mai 2016)

Réveillé à huit heures un samedi par le détecteur de fumée qui s’emballe sans raison. Deux fois. C’est une horrible façon d’entrer en vie dans la journée. J’ai du temps devant moi qui s’étend. Je rattrape mon retard dans Ulysse. Mon retard dans mon avance c’est-à-dire. C’est-à-dire qu’au lieu d’en coder dix épisodes d’avance j’en code vingt. J’ignore d’où me vient le mot code mais je regarde ce que c’est, et surtout quelle tête ça a, un format en iso2709. Le mot maze, dans Ulysse, à mes yeux c’est une ancre. Un couloir qui relit deux épisodes, deux personnages, deux situations distinctes. Stephen accroupi sur la plage et Bloom dans le filet des tombes, aux funérailles de Dignam. Je n’arrête pas d’oublier de commander une nuit à Joachim à cause du fait que les nuits ne sont visibles que de nuit et que moi je n’y pense que le jour. J’ai du poids dans la nuque, il va falloir se résoudre. Me prend l’envie de modifier un peu l’habillage du journal pour que le titre (c’est-à-dire la date) de chaque entrée et ses tags associés apparaissent non plus en title, au survol de la souris, mais en dur par-dessus l’image, en blanc sur fond noir, par exemple, comme dans un thème WP stylé. Ça doit sûrement se régler à coup de onmouseover en JS ou de hover en CSS mais j’ai pas la patience de passer plus de dix quinze minutes là-dessus. Tant pis. Bientôt j’aurais les doigts palmés tout plein de rides à force d’avoir chercher la chimie dans de l’eau chaude puis froide successivement. Je cherche le mot segway dans Google parce que bon. Et quand j’écris de l’écriture normée, quel que soit le résultat, je me dis mais toujours que c’est loin de moi, que ça ressemble à X ou Y mais que ça n’est pas ma voix. Pourtant, c’est précisément ce que je recherche. Alors quoi ? Je me dis qu’il faudrait presque faire un listing de toutes ces chansons, ou de tous ces extraits de textes, qui ont le mot soupir à l’intérieur.

070516, version 4 (7 mai 2016)

Réveillé à huit heures un samedi par le détecteur de fumée qui s’emballe sans raison. Deux fois. C’est une horrible façon d’entrer en vie dans la journée. J’ai du temps devant moi qui s’étend. Je rattrape mon retard dans Ulysse. Mon retard dans mon avance c’est-à-dire. C’est-à-dire qu’au lieu d’en coder dix épisodes d’avance j’en code vingt. J’ignore d’où me vient le mot code mais je regarde ce que c’est, et surtout quelle tête ça a, un format en iso2709. Le mot maze, dans Ulysse, à mes yeux c’est une ancre. Un couloir qui relit deux épisodes, deux personnages, deux situations distinctes. Stephen accroupi sur la plage et Bloom dans le filet des tombes, aux funérailles de Dignam. Je n’arrête pas d’oublier de commander une nuit à Joachim à cause du fait que les nuits ne sont visibles que de nuit et que moi je n’y pense que le jour. J’ai du poids dans la nuque, il va falloir se résoudre. Me prend l’envie de modifier un peu l’habillage du journal pour que le titre (c’est-à-dire la date) de chaque entrée et ses tags associés apparaissent non plus en title, au survol de la souris, mais en dur par-dessus l’image, en blanc sur fond noir, par exemple, comme dans un thème WP stylé. Ça doit sûrement se régler à coup de onmouseover en JS ou de hover en CSS mais j’ai pas la patience de passer plus de dix quinze minutes là-dessus. Tant pis. Bientôt j’aurais les doigts palmés tout plein de rides à force d’avoir chercher la chimie dans de l’eau chaude puis froide successivement. Je cherche le mot segway dans Google parce que bon. Et quand j’écris de l’écriture normée, quel que soit le résultat, je me dis mais toujours que c’est loin de moi, que ça ressemble à X ou Y mais que ça n’est pas ma voix. Pourtant, c’est précisément ce que je recherche. Alors quoi ?

070516, version 3 (7 mai 2016)

Réveillé à huit heures un samedi par le détecteur de fumée qui s’emballe sans raison. Deux fois. C’est une horrible façon d’entrer en vie dans la journée. J’ai du temps devant moi qui s’étend. Je rattrape mon retard dans Ulysse. Mon retard dans mon avance c’est-à-dire. C’est-à-dire qu’au lieu d’en coder dix épisodes d’avance j’en code vingt. J’ignore d’où me vient le mot code mais je regarde ce que c’est, et surtout quelle tête ça a, un format en iso2709. Le mot maze, dans Ulysse, à mes yeux c’est une ancre. Un couloir qui relit deux épisodes, deux personnages, deux situations distinctes. Stephen accroupi sur la plage et Bloom dans le filet des tombes, aux funérailles de Dignam. Je n’arrête pas d’oublier de commander une nuit à Joachim à cause du fait que les nuits ne sont visibles que de nuit et que moi je n’y pense que le jour. J’ai du poids dans la nuque, il va falloir se résoudre. Me prend l’envie de modifier un peu l’habillage du journal pour que le titre (c’est-à-dire la date) de chaque entrée et ses tags associés apparaissent non plus en title, au survol de la souris, mais en dur par-dessus l’image, en blanc sur fond noir, par exemple, comme dans un thème WP stylé. Ça doit sûrement se régler à coup de onmouseover en JS ou de hover en CSS mais j’ai pas la patience de passer plus de dix quinze minutes là-dessus. Tant pis. Bientôt j’aurais les doigts palmés tout plein de rides à force d’avoir chercher la chimie dans de l’eau chaude puis froide successivement.

070516, version 2 (7 mai 2016)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |