190816


Magman. Ce truc Endless paru sur les réseaux. C’est pas Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaine. Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus pleins d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Et, donc, Endless. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : Grande Traversée Bowie. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi John I’m Only Dancing (Again) était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs semble-t-il retrouvée. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing. Massproduction. Sur la question de chercher sciemment l’inconfort, le déséquilibre, Arnaud Mazurel [1] : jouer sur des tempos qui excèdent ses capacités physiques. Ça aussi : une place pour cracher les choses avec un cœur qui répondait. Quelques merdes dues au dos, rien de grave.

<  -  >

Partager

Révisions

8 révisions

190816, version 9 (19 septembre 2016)

Magman. Ce truc Endless paru sur les réseaux. C’est pas Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaine semaines . Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus pleins d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Et, donc, Endless. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : Grande Traversée Bowie. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi John I’m Only Dancing (Again) était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs semble-t-il retrouvée. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing. Massproduction. Sur la question de chercher sciemment l’inconfort, le déséquilibre, Arnaud Mazurel [1]  : jouer  :jouer sur des tempos qui excèdent ses capacités physiques. Ça aussi : une place pour cracher les choses avec un cœur qui répondait. Quelques merdes dues au dos, rien de grave .

[1Ex-Jack

Mazurele[[Ex-Jack the ripper, maintenant Son of.
Publie.net, David Bowie, Iggy Pop, Frank Ocean, Unno, Jonathan Wilson, Patrick Watson, Faces on TV, Pete Josef, Rover, Jack the ripper

190816, version 8 (19 septembre 2016)

Publie.net, David Bowie, Frank Ocean, Unno, Jonathan Wilson, Patrick Watson, Faces on TV, Pete Josef, Rover
Magman . Lapsus au clavier  : magman . Ce truc [Endless->https://vimeo.com/180504988] paru Ce truc Endless apparu sur les réseaux. C’est pas Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaines. Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus pleins plein d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Et, donc, [Endless->https://vimeo . Endless . com/180504988]. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : [Grande Grande Traversée Bowie->http://www Bowie .franceculture.fr/emissions/grande-traversee-david-bowie]. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans [Young Americans->https://www.youtube.com/watch?v=ScVi_L817ec] Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi [John John I’m Only Dancing (Again)->https://www Again ) était pas une grande chanson .youtube.com/watch ?v=wCtKDdBE9kI] était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs semble-t-il retrouvée. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing. Massproduction. Sur la question de chercher sciemment l’inconfort, le déséquilibre, Arnaud Mazurele [2] :jouer sur des tempos qui excèdent ses capacités physiques. Ça aussi : une place pour cracher les choses avec un cœur qui répondait. Quelques merdes dues au dos.

[2Ex-Jack the ripper, maintenant Son of.

png/capture_d_ecran_2016-09-19_a_19.28.31.png

190816, version 7 (16 septembre 2016)

Lapsus Un lapsus au clavier : magman. Ce truc Endless est apparu sur les réseaux. C’est pas le Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry ne s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaines. Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus plein d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Et, donc, Endless. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : Grande Traversée Bowie. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi John I’m Only Dancing (Again) était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs semble-t-il retrouvée. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing. Massproduction. Sur la question de chercher sciemment l’inconfort, le déséquilibre, Arnaud Mazurele [3] :jouer sur des tempos qui excèdent ses capacités physiques. Ça aussi : une place pour cracher les choses avec un cœur qui répondait. Quelques merdes dues au dos.Créé un champ dans Spip message secret pour faire passer des mots clandestins via les tuyaux détournés des RSS bis, ter, j’en passe.

[3Ex-Jack the ripper, maintenant Son of.

190816, version 6 (3 septembre 2016)

Un lapsus au clavier : magman. Ce truc Endless est apparu sur les réseaux. C’est pas le Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry ne s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaines. Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus plein d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Merde ça va en faire des tags à créer. Et, donc, Endless. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : Grande Traversée Bowie. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi John I’m Only Dancing (Again) était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs retrouvée. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing. Massproduction. Sur la question de chercher sciemment l’inconfort, le déséquilibre, Arnaud Mazurele [4] :jouer sur des tempos qui excèdent ses capacités physiques. Ça aussi : une place pour cracher les choses avec un cœur qui répondait. Quelques merdes dues au dos. Créé un champ dans Spip message secret pour faire passer des mots clandestins via les tuyaux détournés des RSS bis, ter, et j’en passe.Comme c’est savoureux !

[4Ex-Jack the ripper, maintenant Son of.

190816, version 5 (19 août 2016)

Un lapsus au clavier : magman. Ce truc Endless apparu sur les réseaux. C’est pas le Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry ne s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaines. Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus plein d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Merde ça va en faire des tags à créer. Et, donc, Endless. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : Grande Traversée Bowie. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi John I’m Only Dancing (Again) était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs retrouvée. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing. Massproduction. Sur la question de chercher sciemment l’inconfort, le déséquilibre, Arnaud Mazurele [5] :jouer sur des tempos qui excèdent ses capacités physiques. Ça aussi : une place pour cracher les choses avec un cœur qui répondait. Quelques merdes dues au dos. Créé un champ dans Spip message secret pour faire passer des mots clandestins via les tuyaux détournés des RSS bis, ter et j’en passe. Comme c’est savoureux !

[5Ex-Jack the ripper, maintenant Son of.

190816, version 4 (19 août 2016)

Un lapsus au clavier : magman. Ce truc Endless apparu sur les réseaux. C’est pas le Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry ne s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaines. Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus plein d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Merde ça va en faire des tags à créer. Et, donc, Endless. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : Grande Traversée Bowie. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi John I’m Only Dancing (Again) était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs retrouvée. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing. Massproduction. Sur la question de chercher sciemment l’inconfort, le déséquilibre, Arnaud Mazurele [6]  :jouer sur des tempos qui excèdent ses capacités physiques. Ça aussi : une place pour cracher les choses avec un cœur qui répondait.

[6Ex-Jack the ripper, maintenant Son of.

190816, version 3 (19 août 2016)

Ce truc Endless apparu sur les réseaux. C’est pas le Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry ne s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaines. Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus plein d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Merde ça va en faire des tags à créer. Et, donc, Endless. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : Grande Traversée Bowie. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi John I’m Only Dancing (Again) était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs retrouvée. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing. Massproduction.

190816, version 2 (19 août 2016)

Ce truc Endless apparu sur les réseaux. C’est pas le Boys don’t cry c’est autre chose. C’est visuel. Boys don’t cry ne s’appellerait plus Boys don’t cry. Me suis laissé happer par la hype autour du nouvel album de Frank Ocean, bon. Écoute beaucoup de trucs cette semaines. Ça aide le long des phases mécaniques dans les sous-menus plein d’ajax. Ça donc. Mais aussi Unno. Jonathan Wilson. Patrick Watson. Faces on TV. Pete Josef. Rover. Name drop, name drop. Merde ça va en faire des tags à créer. Et, donc, Endless. Super souple. Beau. Et ce dernier morceau comme une espèce de déconstruction de pub Samsung. Cut-up. Littéraire. Et cette série de quatre fois deux heures sur France Culture : Grande Traversée Bowie. Là il dit, ma vraie vie, ce n’est pas du tout du faux. C’est une interview bizarre dans laquelle il raconte que Detroit c’est une vraie ville, mais pas Los Angeles. La journaliste capte pas. Jamais remarqué que dans Young Americans à un moment il dit, do you remember the president Nixon ?. Jamais compris pourquoi John I’m Only Dancing (Again) était pas une grande chanson. La bande-son de L’homme qui venait d’ailleurs [retrouvée->http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/soundtrack-david-bowie-film/]. Moi j’ai tout oublié de cette bande-son. Je note Neu !, groove motorique. Nightclubbing.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |