101016


Toujours froid. Gris comme c’est pas possible. J’en tire, de ce gris, froid, une certaine forme de lenteur. D’ensevelissement même. Et puis la course du jour prend le dessus. Travaille sous une couette grosse comme ça. J’écoute, par hasard, Oko Ekombo. Black Bowie. Dans cette chanson, ce sont les percussions qui sont les siennes. Mais j’ai pas écouté les paroles je. Je suis dans une forme de renoncement, mais de renoncement positif. Le froid nous a comme engourdis. Des mots s’en viennent. Étique. Chambres anéchoïques. D’autres mots irretenus. C’est à Gabriel que je dois ça. N. et moi on s’échange des emails mais d’adulte. Des mails où on se dit cher. Défendre et protéger les ours. On me parlait l’autre jour du travail de Jean-François Devillers. Tchernobyl. Génial. Est-on en noir et blanc ? Il faut que j’enlève Nocturne pour vérifier qu’en réalité non. C’est léger mais il y a de la couleur. Très très froid. Des cadres et des calques dessus. On pourrait faire ça, mettons, avec de la vidéo ? J’aurais besoin de ça pour Bajir, mais en vidéo. De quoi faire de l’écume. Je teste un truc avec Final Cut Pro. Oui. Peut-être aller dans ce sens-là.

<  -  >

Partager

Révisions

7 révisions

101016, version 8 (19 novembre 2016)

Toujours froid. Gris comme c’est pas possible. J’en tire, de ce gris, froid, une certaine forme de lenteur. D’ensevelissement même. Et puis la course du jour prend le dessus. Travaille sous une couette grosse comme ça. J’écoute, par hasard, [Oko Ekombo->https://okoebombo Oko Ekombo .bandcamp.com]. Black Bowie. Dans cette chanson, ce sont les percussions qui sont les siennes. Mais j’ai pas écouté les paroles je. Je suis dans une forme de renoncement, mais de renoncement positif. Le froid nous a comme engourdis. Des mots s’en viennent. Étique. Chambres anéchoïques. D’autres mots irretenus. C’est à [Gabriel->https://gabrielsf.net] C’est à Gabriel que je dois ça. [N N .->mot24] et moi on s’échange des emails mais d’adulte. Des mails où on se dit cher. Défendre et protéger les ours. [On->http://diafragm.net] Seb me parlait l’autre jour du travail de Jean-François Devillers. Tchernobyl. Génial. Est-on en noir et blanc ? Il faut que j’enlève Nocturne pour vérifier qu’en réalité non. C’est léger mais il y a de la couleur. Très très froid. Des cadres et des calques dessus. On pourrait faire ça, mettons, avec de la vidéo ? J’aurais besoin de ça pour [Bajir->https://www Bajir , mais en vidéo .wattpad.com/202915881-bajir-11-les-os-surnuméraires], mais en vidéo. De quoi faire de l’écumeun petit peu . Je teste un truc avec Final Cut Pro. Oui. Peut-être aller dans ce sens-là.
Publie.net, David Bowie, N., Froid, Sébastien Ménard, Gabriel Franck, Oko Ekombo, Jean-François Devillers

101016, version 7 (17 novembre 2016)

Toujours froid. Gris comme c’est pas possible. J’en tire, de ce gris, froid, une certaine forme de lenteur. D’ensevelissement même. Et puis la course du jour prend le dessus. Travaille sous une couette grosse comme ça. J’écoute, ça par hasard, Oko Ekombo. Black Bowie. Dans cette chanson, ce sont les percussions qui sont les siennes. Mais j’ai pas écouté les paroles je. Je suis dans une forme de renoncement, mais de renoncement positif. Le froid nous a comme engourdis. Des mots s’en viennent. Étique. Chambres anéchoïques. D’autres mots irretenus. C’est à Gabriel que je dois ça. N. et moi on s’échange des emails mais d’adulte. Des mails où on se dit cher. Défendre et protéger les ours. Seb me parlait l’autre jour du travail de Jean-François Devillers. Tchernobyl. Génial. Est-on en noir et blanc ? Il faut que j’enlève le filtre Nocturne pour vérifier qu’en réalité non. C’est léger mais il y a de la couleur. Très très froid. Des cadres et des calques dessus. On pourrait faire ça, mettons, avec de la vidéo ? J’aurais besoin de ça pour Bajir, mais en vidéo. De quoi faire de l’écume un petit peu. Je teste un truc avec Final Cut Pro. Oui. Peut-être aller dans ce sens-là.

101016, version 6 (15 novembre 2016)

Toujours froid. Gris comme c’est pas possible. J’en tire, de ce gris, de ce froid, une certaine forme de lenteur. D’ensevelissement même. Et puis la course du jour prend le dessus. Travaille sous une couette grosse comme ça. J’écoute ça par hasard, Oko Ekombo. Black Bowie. Dans cette chanson, ce sont les percussions qui sont les siennes. Mais j’ai pas écouté les paroles je. Je suis dans une forme de renoncement, mais de renoncement positif. Le froid nous a comme engourdis. Des mots s’en viennent. Étique. Chambres anéchoïques. D’autres mots irretenus. C’est à Gabriel que je dois ça. N. et moi on s’échange des emails mais d’adulte. Des mails où on se dit cher. Défendre et protéger les ours. Seb me parlait l’autre jour du travail de Jean-François Devillers. Tchernobyl. Génial. Est-on en noir et blanc ? Il faut que j’enlève le filtre Nocturne pour vérifier qu’en réalité non. C’est léger mais il y a de la couleur. Très très froid. Des cadres et des calques dessus. On pourrait faire ça, mettons, avec de la vidéo ? J’aurais besoin de ça pour Bajir, mais en vidéo. De quoi faire de l’écume un petit peu. Je teste un truc avec Final Cut Pro. Oui. Peut-être aller dans ce sens-là.

101016, version 5 (13 novembre 2016)

Toujours froid. Gris comme c’est pas possible. J’en tire, de ce gris, de ce froid, une certaine forme de lenteur. D’ensevelissement même. Et puis la course du jour prend le dessus. Travaille sous une couette grosse comme ça. J’écoute ça par hasard, Oko Ekombo. Black Bowie. Dans cette chanson, ce sont les percussions qui sont les siennes. Mais j’ai pas écouté les paroles je. Je suis dans une forme de renoncement, mais de renoncement positif. Le froid nous a comme engourdis. Des mots s’en viennent. Étique. Chambres anéchoïques. D’autres mots irretenus. C’est à Gabriel que je dois ça. N. et moi on s’échange des emails mais d’adulte. Des mails où on dit cher. Défendre et protéger les ours. Seb me parlait l’autre jour du travail de Jean-François Devillers. Tchernobyl. Génial. Est-on en noir et blanc ? Il faut que j’enlève le filtre Nocturne pour vérifier qu’en réalité non. C’est léger mais il y a de la couleur. Très très froid. Des cadres et des calques dessus. On pourrait faire ça, mettons, avec de la vidéo ? J’aurais besoin de ça pour Bajir, mais en vidéo. De quoi faire de l’écume un petit peu. Je teste un truc avec Final Cut Pro. Oui. Peut-être aller dans ce sens-là.

101016, version 4 (1er novembre 2016)

Toujours froid. Gris comme c’est pas possible. J’en tire, de ce gris, de ce froid, une certaine forme de lenteur. D’ensevelissement même. Et puis la course du jour prend le dessus. Travaille sous une couette grosse comme ça. J’écoute ça par hasard,  : Oko Ekombo. Black Bowie. Dans cette chanson, ce sont les percussions qui sont siennes. Mais j’ai pas écouté les paroles je. Je suis dans une forme de renoncement, mais de renoncement positif. Le froid nous a comme engourdis. Des mots s’en viennent. Étique. Chambres anéchoïques. D’autres mots irretenus. C’est à Gabriel que je dois ça. N. et moi on s’échange des emails mais d’adulte . Mails d’adulte. Des mails où on dit cher. Défendre et protéger les ours. Seb me parlait m’envoie l’autre jour [du [ce lien vers le travail de Jean-François Devillers->http://www.jf-devillers.com/tchernobyl/index.html]. Tchernobyl. Génial. Est-on en noir et blanc ? Il faut que j’enlève le filtre Nocturne pour vérifier qu’en réalité non. C’est léger mais il y a de la couleur. Très très froid. Des cadres et des calques dessus. On pourrait faire ça, mettons, avec de la vidéo ? J’aurais besoin de ça pour Bajir, mais en vidéo. De quoi faire de l’écume un peu. Je teste un truc avec Final Cut Pro. Oui Pas mal . Peut-être aller dans ce sens-làalors .

101016, version 3 (10 octobre 2016)

Toujours froid. Gris comme c’est pas possible. J’en tire, de ce gris, de ce froid, une certaine forme de lenteur. D’ensevelissement même. Et puis la course du jour prend le dessus. Travaille sous une couette grosse comme ça. J’écoute ça par hasard : Oko Ekombo. Black Bowie. Dans cette chanson, ce sont les percussions qui sont siennes. Mais j’ai pas écouté les paroles je. Je suis dans une forme de renoncement, mais de renoncement positif. Le froid nous a comme engourdis. Des mots s’en viennent. Étique. Chambres anéchoïques. D’autres mots irretenus. C’est à Gabriel que je dois ça. N. et moi on s’échange des emails. Mails d’adulte. Des mails où on dit cher. Défendre et protéger les ours. Seb m’envoie l’autre jour ce lien vers le travail de Jean-François Devillers. Tchernobyl. Génial. Est-on en noir et blanc ? Il faut que j’enlève le filtre Nocturne pour vérifier qu’en réalité non. C’est léger mais il y a de la couleur. Très très froid. Des cadres et des calques dessus. On pourrait faire ça, mettons, avec de la vidéo ? J’aurais besoin de ça pour Bajir, mais en vidéo. De quoi faire de l’écume un peu. Je teste un truc avec Final Cut Pro. Pas mal. Peut-être aller dans ce sens-là alors.
png/capture_d_ecran_2016-10-10_a_21.53.46.png

101016, version 2 (10 octobre 2016)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |