120217


Le rire de Lina est le grain de beauté qui la rend inoubliable, et — autant le dire — Penélope finira par coucher une fois avec elle, par amour et par sympathie, parce qu’elle n’a pas d’activité sexuelle depuis des éons (depuis cette fameuse nuit qui a duré plusieurs jours, où quelques transistors de Max ont fondu sans aucune possibilité apparente d’être remplacés), parce que Lina n’est pas une Karma. Et parce que, quand elle l’a vue nue — elle qui n’avait jamais eu le moindre penchant lesbien, pas même en remontant la vague alcaloïde de sa nuit la plus blanche —, Lina lui a rappelé la phrase d’un écrivain qu’elle avait lu et dont le nom lui échappait : « Je veux lui arracher un bras. Je veux dormir dans son utérus, un pied pendu à l’extérieur. » ★ Non, au cas où, mieux vaut le clarifier : la citation n’est pas de Faulkner ; elle est d’un de ses chiots bâtards mais légitimes. Un des meilleurs pur-sang et pure race entre tous les autres. Un de ces écrivains du Sud des États-Unis qui lâchent des phrases comme des cocktails Molotov, composées d’un tiers d’essence, d’un tiers d’eau des marais et d’un tiers de toute la sueur que Penélope et Lina ont laissée sur les draps, qu’elles ont ensuite tordus et essorés sans cesser de rire.

Rodrigo Fresán, La part inventée, P. 193-194, Le Seuil, traduction Isabelle Gugnon

Je mets longtemps à reporter dans l’écran les mots écrits ailleurs. Hier : 1021 mots. Vendredi : 1547. Il va falloir que je recompose ça correctement, en chapitre, car là temporellement ce n’est plus juste. Ou bien que je décale ici si j’ai peur d’oublier (c’est le cas). À quoi s’ajoutent ceux d’aujourd’hui, 611. Baptiste Morizot dans Les diplomates : Vivre, c’est être généreux en signes.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

120217, version 7 (24 mars 2017)

Homosexualité, Rodrigo Fresán, William Faulkner, Baptiste Morizot, Emmanuel Lepage

Rodrigo Fresán , La La part inventée, , P. 193-194, Le Seuil , traduction Isabelle Gugnon

Je mets longtemps à reporter dans l’écran les mots écrits ailleurs. Hier Hier : 1021 mots. Vendredi : 1547. Il va falloir que je recompose ça correctement, en chapitre, car là temporellement ce n’est plus justedu tout . Ou bien que je décale ici si j’ai peur d’oublier (c’est le cas). À quoi s’ajoutent ceux d’aujourd’hui, 611. Baptiste Morizot dans Les diplomates : Vivre, c’est être généreux en signes.

jpg/dsc_0077-2.jpg

120217, version 6 (23 mars 2017)

Je mets longtemps à reporter dans l’écran les mots écrits ailleurspour Eff . Hier : 1021 mots. Vendredi : 1547. Il va falloir que je recompose ça correctement, en chapitre, car là temporellement ce n’est plus juste du tout. Ou bien que je décale ici si j’ai peur d’oublier (c’est le cas). À quoi s’ajoutent ceux d’aujourd’hui, 611. Baptiste Morizot dans Les diplomates : Vivre, c’est être généreux en signes.

120217, version 5 (12 février 2017)

Je mets longtemps à reporter dans l’écran les mots écrits ailleurs pour Eff. Hier : 1021 mots. Vendredi : 1547. Il va falloir que je recompose ça correctement, en chapitre, car là temporellement ce n’est plus juste du tout. Ou bien que je décale ici si j’ai peur d’oublier (c’est le cas). À quoi s’ajoutent ceux d’aujourd’hui, 611. Baptiste Morizot dans Les diplomates : Vivre, c’est être généreux en signes.

120217, version 4 (12 février 2017)

Je mets longtemps à reporter dans l’écran les mots écrits ailleurs pour Eff. Hier : 1021 mots. Vendredi : 1547. Il va falloir que je recompose ça correctement, en chapitre, car là temporellement ce n’est plus juste du tout. Ou bien que je décale ici si j’ai peur d’oublier (c’est le cas). À quoi s’ajoutent ceux d’aujourd’hui, 611.

120217, version 3 (12 février 2017)

Je mets longtemps à reporter dans l’écran les mots écrits ailleurs pour Eff. Hier : 1021 mots. Vendredi : 1547. Il va falloir que je recompose ça correctement, en chapitre, car là temporellement ce n’est plus juste du tout. Ou bien que je décale ici si j’ai peur d’oublier (c’est le cas).

120217, version 2 (12 février 2017)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Autres articles



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |