170417


Fin des réécritures d’ADP. Je ne suis pas allé comparer le nombre de signes avant, le nombre de signes après. Juste j’ai listé dans mon mail les fils narratifs injectés dans les notes qui tissent sur la longueur du livre, ou de façon transversale, d’autres horizons absents du texte jusque-là et sur quoi s’est concentré mon travail ces dernières semaines. Des bribes de textes d’autres auteurs sont présents sous forme de citations fantômes également, et je mettrai un certain temps à retrouver la source pour celui de Trakl, que j’ai tiré d’une traduction perso d’une autre traduction (de l’anglais, pas de l’allemand). J’ai tout oublié des raisons pour lesquelles je suis allé chercher ce texte là à l’origine (puisqu’il s’agit d’un fragment déjà écrit, il y a longtemps, ailleurs). Douze pages de Eff à déporter lentement dans l’écran, 3004 mots de ça. Et 623 mots derrière, si bien que je n’aurai fait que ça la majeure partie de la journée, écrire.

<  -  >

{Partager}
{Révisions}

4 révisions

170417, version 5 (19 mai 2017)

Accident de personne, Fly, Traduire, Georg Trakl
jpg/dsc_0323.jpg
Fin des réécritures d’[ADP->mot65 ]. d’ADP . Je ne suis pas allé comparer le nombre de signes signe avant, le nombre de signes signe après. Juste j’ai listé dans mon mail à BV les fils narratifs injectés dans les notes qui tissent sur la longueur du livre, ou de façon transversale, d’autres horizons absents du texte jusque-là et sur quoi s’est concentré mon travail ces dernières semaines. Des bribes de textes d’autres auteurs sont présents sous forme de citations fantômes également, et je mettrai un certain temps à retrouver la source pour celui de Trakl, que j’ai tiré d’une traduction perso d’une autre traduction (de l’anglais, pas et non de l’allemand). J’ai tout oublié des raisons pour lesquelles je suis allé chercher ce texte là à l’origine (puisqu’il s’agit d’un fragment déjà écrit, il y a longtemps, ailleurs). Douze 12 pages de Eff à déporter lentement dans l’écran, 3004 mots de ça. Et 623 mots derrière, si bien que je n’aurai fait que ça la majeure partie de la journée, écrire.

170417, version 4 (17 avril 2017)

Fin des réécritures d’ADP. Je ne suis pas allé comparer le nombre de signe avant, le nombre de signe après. Juste j’ai listé dans mon mail à BV les fils narratifs injectés dans les notes qui tissent sur la longueur du livre, ou de façon transversale, d’autres horizons absents du texte jusque-là et sur quoi s’est concentré mon travail ces dernières semaines. Des bribes de textes d’autres auteurs sont présents sous forme de citations fantômes également, et je mettrai un certain temps à retrouver la source pour celui de Trakl, que j’ai tiré d’une traduction perso d’une autre traduction (de l’anglais et non de l’allemand). J’ai tout oublié des raisons pour lesquelles je suis allé chercher ce texte là à l’origine (puisqu’il s’agit d’un fragment déjà écrit, il y a longtemps, ailleurs). 12 pages de Eff à déporter lentement dans l’écran, 3004 mots de ça. Et 623 mots derrière, si bien que je n’aurai fait que ça la majeure partie de la journée, écrire.

170417, version 3 (17 avril 2017)

Fin des réécritures d’ADP. Je ne suis pas allé comparer le nombre de signe avant, le nombre de signe après. Juste j’ai listé dans mon mail à BV les fils narratifs injectés dans les notes qui tissent sur la longueur du livre, ou de façon transversale, d’autres horizons absents du texte jusque-là et sur quoi s’est concentré mon travail ces dernières semaines. Des bribes de textes d’autres auteurs sont présents sous forme de citations fantômes également, et je mettrai un certain temps à retrouver la source pour celui de Trakl, que j’ai tiré d’une traduction perso d’une autre traduction (de l’anglais et non de l’allemand). J’ai tout oublié des raisons pour lesquelles je suis allé chercher ce texte là à l’origine (puisqu’il s’agit d’un fragment déjà écrit, il y a longtemps, ailleurs). 12 pages de Eff à déporter lentement dans l’écran, 3004 mots de ça .

170417, version 2 (17 avril 2017)

Fin des réécritures d’ADP. Je ne suis pas allé comparer le nombre de signe avant, le nombre de signe après. Juste j’ai listé dans mon mail à BV les fils narratifs injectés dans les notes qui tissent sur la longueur du livre, ou de façon transversale, d’autres horizons absents du texte jusque-là et sur quoi s’est concentré mon travail ces dernières semaines. Des bribes de textes d’autres auteurs sont présents sous forme de citations fantômes également, et je mettrai un certain temps à retrouver la source pour celui de Trakl, que j’ai tiré d’une traduction perso d’une autre traduction (de l’anglais et non de l’allemand). J’ai tout oublié des raisons pour lesquelles je suis allé chercher ce texte là à l’origine (puisqu’il s’agit d’un fragment déjà écrit, il y a longtemps, ailleurs). 12 pages de Eff à déporter lentement dans l’écran.
{Commentaires}

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

{Autres articles}


Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |