240817


Servi à rien aujourd’hui. Eff : 532 mots (une corvée) sur les Incantatie IV. J’ai repris le chapitre 4 de Morphine un moment. Ne sais toujours pas si ça vaut la peine, ça.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

240817, version 7 (24 septembre 2017)

Vide, ///, Simeon ten Holt
Servi Je n’ai servi à rien aujourd’hui. Eff : 532 mots (une corvée) sur les [Incantatie IV->https://www Incantatie IV .Procès Pistorius, [Day 2, Part 3->https://www.youtube.com/watch?v=VPsov73KUpo]  : quel son produit une batte en bois de saule (english willow wood) lorsqu’elle cogne contre une porte en amarante ? Si M. Pistorius a réellement poursuivi Reeva pour la tuer à travers la porte des toilettes, pourquoi aurait-il appeler à l’aide pendant le processus ? Et surtout, comment se fait-il que le témoin se refuse à faire la moindre concession qui pourrait bénéficier à l’image de M. Pistorius ? v=PMONkZ7RXbo ]. M . Roux sous-entend que le témoin a clairement pris parti contre M. Pistorius. Il y a un moment de flottement et de rire dans l’assemblée lorsque le procureur, emporté par son élan, en pleine objection, appelle la juge Masipa madam et non plus milady. Il y a débat pour savoir si la première balle, qui a atteint Reeva à la main et à la tête (plus tard il sera simplement dit, au côté droit — the right side), lui a permis de crier après ce premier impact (la deuxième a raté, la troisième à l’épaule, la quatrième l’a atteinte directement à la tête). À un autre moment : I hear Jackals at night. Sounds travel. Le procureur : pourrait-on reproduire avec une batte la séquence sonore des bam / bam bam bam entendue ce soir-là ? Le témoin ne le pense pas. Le premier témoin est libéré. Le deuxième témoin, une femme, parle Afrikaan. La nuit du 13 au 14 février 2013, elle a été réveillée par une dispute aux alentours de 2h du matin. Puis, vers 4h, elle a entendu quatre coups de feu. Il y a un quiproquo sur le mot utilisé par le témoin en Afrikaan, traduit en anglais par gunshots. Quel genre de sons était-ce ? Bang bang. La maison du témoin donne directement sur celle de M. Pistorius. J’ai repris le chapitre 4 de Morphine un moment. Ne Je ne sais toujours pas si ça vaut la peine, ça.

240817, version 6 (24 août 2017)

Je n’ai servi à rien aujourd’hui. Procès Pistorius, Day 2, Part 3 : quel son produit une batte en bois de saule (english willow wood) lorsqu’elle cogne contre une porte en amarante ? Si M. Pistorius a réellement poursuivi Reeva pour la tuer à travers la porte des toilettes, pourquoi aurait-il appeler à l’aide pendant le processus ? Et surtout, comment se fait-il que le témoin se refuse à faire la moindre concession qui pourrait bénéficier à l’image de M. Pistorius ? M. Roux sous-entend que le témoin a clairement pris parti contre M. Pistorius. Il y a un moment de flottement et de rire dans l’assemblée lorsque le procureur, emporté par son élan, en pleine objection, appelle la juge Masipa madam et non plus milady. Il y a débat pour savoir si la première balle, qui a atteint Reeva à la main et à la tête (plus tard il sera simplement dit, au côté droit — the right side), lui a permis de crier après ce premier impact (la deuxième a raté, la troisième à l’épaule, la quatrième l’a atteinte directement à la tête). À un autre moment : I hear Jackals at night. Sounds travel. Le procureur : pourrait-on reproduire avec une batte la séquence sonore des bam / bam bam bam entendue ce soir-là ? Le témoin ne le pense pas. Le premier témoin est libéré. Le deuxième témoin, une femme, parle Afrikaan. La nuit du 13 au 14 février 2013, elle a été réveillée par une dispute aux alentours de 2h du matin. Puis, vers 4h, elle a entendu quatre coups de feu. Il y a un quiproquo sur le mot utilisé par le témoin en Afrikaan, traduit en anglais par gunshots. Quel genre de sons était-ce ? Bang bang. La maison du témoin donne directement sur celle de M. Pistorius. Eff : 532 mots (une corvée) sur les Incantatie IV. J’ai repris le chapitre 4 de Morphine un moment. Je ne sais toujours pas si ça vaut la peine, ça.

240817, version 5 (24 août 2017)

Je n’ai servi à rien aujourd’hui. Procès Pistorius, Day 2, Part 3 : quel son produit une batte en bois de saule (english willow wood) lorsqu’elle cogne contre une porte en amarante ? Si M. Pistorius a réellement poursuivi Reeva pour la tuer à travers la porte des toilettes, pourquoi aurait-il appeler à l’aide pendant le processus ? Et surtout, comment se fait-il que le témoin se refuse à faire la moindre concession qui pourrait bénéficier à l’image de M. Pistorius ? M. Roux sous-entend que le témoin a clairement pris parti contre M. Pistorius. Il y a un moment de flottement et de rire dans l’assemblée lorsque le procureur, emporté par son élan, en pleine objection, appelle la juge Masipa madam et non plus milady. Il y a débat pour savoir si la première balle, qui a atteint Reeva à la main et à la tête (plus tard il sera simplement dit, au côté droit — the right side), lui a permis de crier après ce premier impact (la deuxième a raté, la troisième à l’épaule, la quatrième l’a atteinte directement à la tête). À un autre moment : I hear Jackals at night. Sounds travel. Le procureur : pourrait-on reproduire avec une batte la séquence sonore des bam / bam bam bam entendue ce soir-là ? Le témoin ne le pense pas. Le premier témoin est libéré. Le deuxième témoin, une femme, parle Afrikaan. La nuit du 13 au 14 février 2013, elle a été réveillée par une dispute aux alentours de 2h du matin. Puis, vers 4h, elle a entendu quatre coups de feu. Il y a un quiproquo sur le mot utilisé par le témoin en Afrikaan, traduit en anglais par gunshots. Quel genre de sons était-ce ? Bang bang. La maison du témoin donne directement sur celle de M. Pistorius. Eff : 532 mots (une corvée) sur les Incantatie IV.

240817, version 4 (24 août 2017)

Je n’ai servi à rien aujourd’hui. Procès Pistorius, Day 2, Part 3 : quel son produit une batte en bois de saule (english willow wood) lorsqu’elle cogne contre une porte en amarante ? Si M. Pistorius a réellement poursuivi Reeva pour la tuer à travers la porte des toilettes, pourquoi aurait-il appeler à l’aide pendant le processus ? Et surtout, comment se fait-il que le témoin se refuse à faire la moindre concession qui pourrait bénéficier à l’image de M. Pistorius ? M. Roux sous-entend que le témoin a clairement pris parti contre M. Pistorius. Il y a un moment de flottement et de rire dans l’assemblée lorsque le procureur, emporté par son élan, en pleine objection, appelle la juge Masipa madam et non plus milady. Il y a débat pour savoir si la première balle, qui a atteint Reeva à la main et à la tête (plus tard il sera simplement dit, au côté droit — the right side), lui a permis de crier après ce premier impact (la deuxième a raté, la troisième à l’épaule, la quatrième l’a atteinte directement à la tête). À un autre moment : I hear Jackals at night. Sounds travel. Le procureur : pourrait-on reproduire avec une batte la séquence sonore des bam / bam bam bam entendue ce soir-là ? Le témoin ne le pense pas. Le premier témoin est libéré. Le deuxième témoin, une femme, parle Afrikaan. La nuit du 13 au 14 février 2013, elle a été réveillée par une dispute aux alentours de 2h du matin. Puis, vers 4h, elle a entendu quatre coups de feu. Il y a un quiproquo sur le mot utilisé par le témoin en Afrikaan, traduit en anglais par gunshots. Quel genre de sons était-ce ? Bang bang. La maison du témoin donne directement sur celle de M. Pistorius.

240817, version 3 (24 août 2017)

Je n’ai servi à rien aujourd’hui. Procès Pistorius, Day 2, Part 3 : quel son produit une batte en bois de saule (english willow wood) lorsqu’elle cogne contre une porte en amarante ? Si M. Pistorius a réellement poursuivi Reeva pour la tuer à travers la porte des toilettes, pourquoi aurait-il appeler à l’aide pendant le processus ? Et surtout, comment se fait-il que le témoin se refuse à faire la moindre concession qui pourrait bénéficier à l’image de M. Pistorius ? M. Roux sous-entend que le témoin a clairement pris parti contre M. Pistorius. Il y a un moment de flottement et de rire dans l’assemblée lorsque le procureur, emporté par son élan, en pleine objection, appelle la juge Masipa madam et non plus milady. Il y a débat pour savoir si la première balle, qui a atteint Reeva à la main et à la tête (plus tard il sera simplement dit, au côté droit — the right side), lui a permis de crier après ce premier impact (la deuxième a raté, la troisième à l’épaule, la quatrième l’a atteinte directement à la tête). À un autre moment : I hear Jackals at night. Sounds travel. Le procureur : pourrait-on reproduire avec une batte la séquence sonore des bam / bam bam bam entendue ce soir-là ? Le témoin ne le pense pas. Le premier témoin est libéré. Le deuxième témoin, une femme, parle Afrikaan.

240817, version 2 (24 août 2017)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |