290817


Il fait incroyablement chaud et Michel Strogoff mais en fait c’est trop bien. Voilà ce que je dirai à H.. Vineland :

Sledge and Howie both believed in her invisibility, the same way in those days it was possible to believe in acid, or the imminence of revolution, or the disciplines, passive and active, of the East.
<  -  >

{Partager}
{Révisions}

4 révisions

290817, version 5 (29 septembre 2017)

Thomas Pynchon, H., Jules Verne

Procès Pistorius, [Day 4, Part 1->https://www.youtube.com/watch?v=Ggx8XZrO_BM]. Retour de M. Johnson, témoin n°3. Interrogé de nouveau par M. Roux sur la similarité de ses déclarations par rapport à celles de sa femme. Il sera question longtemps des notes prises par M. Johnson a la suite des coups de feu, ainsi que celles de sa femme a priori détruites. Il y a des irrégularités entre ses notes sur le vif et son témoignage devant la cour. À plusieurs reprises, M. Roux dit avoir invité M. Johnson à confirmer la crédibilité de ses notes, ce que M. Johnson a fait, et à présent il prétend que ses notes ne sont pas précises ? Johnson ne suit pas. La juge XX non plus. Dans la première version de ses notes, il n’y a pas de référence au nombre de coups de feu entendus (five to six shots, quatre en réalité). Dans la deuxième version, précisera que sa femme se souvient de quatre coups de feu. M. Roux : si ces notes ne sont qu’un brouillon sur le vif, comment se fait-il qu’il les ai modifiées trois heures après le premier jet ? Il fait incroyablement incroyable chaud et Michel Strogoff mais en fait c’est trop bien Strogoff , je dirai à H . Voilà ce que je dirai à [H.->mot59 ]. M . , mais en fait c’est trop bien. Vineland :

<blockquote> Sledge and Howie both believed in her invisibility, the same way in those days it was possible to believe in acid, or the imminence of revolution, or the disciplines, passive and active, of the East. </blockquote>

290817, version 4 (2 septembre 2017)

Procès Pistorius, Day 4, Part 1. Retour de M. Johnson, témoin n°3. Interrogé de nouveau par M. Roux sur la similarité de ses déclarations par rapport à celles de sa femme. Il sera question longtemps des notes prises par M. Johnson a la suite des coups de feu, ainsi que celles de sa femme a priori détruites. Il y a des irrégularités entre ses notes sur le vif et son témoignage devant la cour. À plusieurs reprises, M. Roux dit avoir invité M. Johnson à confirmer la crédibilité de ses notes, ce que M. Johnson a fait, et à présent il prétend que ses notes ne sont pas précises ? M. Johnson ne suit pas. La juge XX non plus. Dans la première version de ses notes, il n’y a pas de référence au nombre de coups de feu entendus (five to six shots, quatre en réalité). Dans la deuxième version, précisera que sa femme se souvient de quatre coups de feu. M. Roux : si ces notes ne sont qu’un brouillon sur le vif, comment se fait-il qu’il les ai modifiées trois heures après le premier jet ? Il fait incroyable chaud et Michel Strogoff, je dirai à H., mais en fait c’est trop bien. Vineland :

<blockquote> Sledge and Howie both believed in her invisibility, the same way in those days it was possible to believe in acid, or the imminence of revolution, or the disciplines, passive and active, of the East. </blockquote>

...

290817, version 3 (30 août 2017)

Procès Pistorius, Day 4, Part 1. Retour de M. Johnson, témoin n°3. Interrogé de nouveau par M. Roux sur la similarité de ses déclarations par rapport à celles de sa femme. Il sera question longtemps des notes prises par M. Johnson a la suite des coups de feu, ainsi que celles de sa femme a priori détruites. Il y a des irrégularités entre ses notes sur le vif et son témoignage devant la cour. À plusieurs reprises, M. Roux dit avoir invité M. Johnson à confirmer la crédibilité de ses notes, ce que M. Johnson a fait, et à présent il prétend que ses notes ne sont pas précises ? M. Johnson ne suit pas. La juge XX non plus. Dans la première version de ses notes, il n’y a pas de référence au nombre de coups de feu entendus (five to six shots, quatre en réalité). Dans la deuxième version, précisera que sa femme se souvient de quatre coups de feu. M. Roux : si ces notes ne sont qu’un brouillon sur le vif, comment se fait-il qu’il les ai modifiées trois heures après le premier jet ? Il fait incroyable chaud et Michel Strogoff, je dirai à H., mais en fait c’est trop bien. Vineland :

...

290817, version 2 (29 août 2017)

{Commentaires}

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

{Autres articles}


Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |